X

À La Une

Un journaliste syrien d'al-Jazeera crée la polémique au Liban en s'attaquant à l'armée

Médias

"Les réalisations de l'armée libanaise se résument à filmer des clips avec tel ou tel chanteur et ses perquisitions dans les camps de réfugiés syriens".

OLJ
28/09/2014

Le journaliste syrien d'al-Jazeera, Fayçal el-Kassem, a créé dimanche la polémique au Liban en lançant des critiques sans précédent sur sa page Facebook contre l'armée libanaise.

"Les réalisations de l'armée libanaise se résument à filmer des clips avec tel ou tel chanteur et ses perquisitions dans les camps de réfugiés syriens", a écrit en substance le journaliste sur sa page Facebook, illustrant ses propos par des photos.

La toile n'a pas tardé à s'enflammer au Liban. Des internautes ont condamné "une atteinte à un symbole du Liban", demandant des excuses au journaliste et à la chaine qatarie qui l'emploie.

 


"Vil, agent de Daech", affirme ce tweet.

 

"Le journaliste est libre d'écrire ce qu'il veut, mais il n'est pas libre de déformer la réalité et de porter atteinte à une institution nationale intègre", souligne cet autre tweet.

 

Faisant fi du courroux des internautes libanais, le journaliste a reposté un nouveau statut similaire au précédent sur sa page Facebook.

L'armée libanaise effectue des perquisitions musclées contre les milieux des réfugiés syriens depuis les combats meurtriers début août entre la troupe et des jihadistes, venus pour la plupart de Syrie. Une trentaine de soldats et de membres des Forces de sécurité intérieure (FSI) sont, depuis ces combats, otages du Front al-Nosra et du groupe Etat islamique (EI, ex-Daech). Ces dernières semaines, un soldat otage a été fusillé par al-Nosra, et deux autres ont été décapités par l'EI.

 

Lire aussi
« Nous dresserons nos tentes devant les maisons des ministres à partir de lundi... »

Des exactions dans les camps de réfugiés ?

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PLUS ABRUTIS QUE LUI... CEUX QUI L'UTILISENT !

ACE-AN-NAS

Le Président des Etats-Unis, Barack Obama, a demandé au gouvernement turc d’empêcher les guerriers étrangers, qui traversent la frontière turque, pour entrer à l’intérieur de la Syrie. La Turquie est un pays membre de l’OTAN, et il est normal que ce pays participe aux opérations militaires de la coalition contre les terroristes, en Syrie, ou autorise les forces de la coalition àse servir des bases militaires turques, pour mener leurs opérations, en Irak et en Syrie. Les dirigeants politiques d’Ankara ont condamné les crimes de Daesh, mais ils s’inquiètent que la guerre américaine contre les terroristes ne renforce la position des Kurdes syriens, et ce, d’autant plus que les Etats-Unis entretiennent de très bonnes relations avec les autorités de la région autonome du Kurdistan irakien.Finalement, il semblerait qu’après de longues discussions, la semaine dernière, en marge de la réunion annuelle de l’Assemblée générale de l’ONU, à New York, les responsables turcs aient accepté de jouer un rôle plus actif, dans la guerre contre les daesh. Après sa rencontre de jeudi avec le vice-Président américain, Joe Biden, le Président turc, Erdogan, a annoncé que, désormais, la Turquie ne restera plus dans une position de spectateur. «Dans notre religion, il est interdit de massacrer les innocents», a-t-il déclaré. Pourtant, en raison des liens très compliqués qui existent entre la Turquie et la Syrie, on peut prévoir que le rôle militaire de la Turquie sera assez limitee.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : lorsque sonne l’heure...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué