Économie

Azzi : Seule une fraction des jeunes diplômés parvient à trouver un emploi

Liban - Conférence
OLJ
24/09/2014

« Sur 19 000 jeunes diplômés qui entrent chaque année sur le marché libanais du travail, seuls 3 400 parviennent à décrocher un emploi », a déploré hier le ministre du Travail Sejaan Azzi.
Ces propos sont intervenus à l'occasion d'une conférence organisée par l'Agence française pour le développement (AFD), la Fondation européenne pour la formation (ETF) et le Centre de Marseille pour l'intégration en Méditerranée (CMI), en partenariat avec la Délégation de l'Union européenne (UE) au Liban.
Cet événement, axé sur l'employabilité des jeunes, a adressé les rôles de l'orientation professionnelle, de la formation technique ou encore de l'entrepreneuriat. Il s'est tenu au siège du Conseil économique et social (CES), en présence de M. Azzi, d'officiels, du président du CES, Roger Nasnas, de l'ambassadeur de France, Patrice Paoli, et de représentants de la Délégation européenne.
« Le chômage au Liban n'a certes pas commencé avec l'afflux des réfugiés palestiniens puis syriens, mais il s'est amplifié », a poursuivi M. Azzi lors de son intervention. Et de mettre l'accent sur la nécessité absolue pour le Liban de « conserver son indépendance et sa stabilité ».

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué