Rechercher
Rechercher

Liban - Coopération

Le retard dans l'aide à l'armée libanaise ? Sans doute une commission de 500 millions USD...

Paris, mais surtout Riyad, réagissent très vite au coup de gueule du commandant en chef de l'armée, Jean Kahwagi.

Une lueur d’espoir venait à peine de poindre hier en soirée avec la promesse d’une trêve à Ersal qu’elle devait voler en éclats quelques heures plus tard avec la reprise des affrontements. Photo Wissam Ismaïl

Les interrogations sur la livraison d'armes françaises au Liban en vertu de l'accord franco-saoudien s'intensifient, notamment après le vif mécontentement du commandant en chef de l'armée Jean Kahwagi (voir ci-dessous) et l'envoi à l'Élysée, à Matignon et à d'autres ministères concernés d'une question écrite du député Gérard Bapt. D'autres parlementaires et responsables français amis du Liban s'apprêtent d'ailleurs à exercer des pressions sur le gouvernement pour qu'il explique les raisons de ces atermoiements.
D'autant que, dans sa réponse pour le moins évasive à un journaliste, le porte-parole adjoint du Quai d'Orsay déclarait hier : « La France est pleinement engagée dans l'appui à l'armée libanaise, pilier de la stabilité et de l'unité du Liban. Elle a été à l'initiative du Groupe international de soutien au Liban, dont l'un des trois volets porte sur le renforcement des capacités militaires du Liban. Nous sommes en contact étroit avec nos partenaires pour répondre rapidement aux besoins du Liban. » Une réponse qui ne dit pas quand le fameux accord franco-saoudien sur l'aide militaire au Liban connaîtra un début d'application.

 

(Lire aussi : Ersal, « une ville fantôme que plus personne n’ose déserter sous la pluie d’obus »)


Évoquée plus d'une fois ces dernières semaines lors de contacts entre journalistes, d'une part, et des personnalités proches de l'Élysée, de Matignon, du Quai d'Orsay et du ministère de la Défense, de l'autre, cette question d'aide militaire franco-saoudienne a suscité au cours de ces derniers mois des arguments tels que : « Certains matériels n'existent pas en stock », ou alors : « Certaines armes sophistiquées nécessitent une formation de personnel militaire, et cela demande plusieurs mois »...

 

(Lire aussi : Les divergences entre Daech et al-Nosra ont fait capoter les médiations à Ersal)

 

Soutien exceptionnel
L'Arabie saoudite a abondé dans le même sens, mais d'une façon beaucoup plus solennelle et officielle puisque c'est le roi Abdallah en personne qui a téléphoné à l'ancien président libanais Michel Sleiman pour souligner sa « volonté d'accélérer l'application du soutien exceptionnel à l'armée libanaise ».
Il n'en reste pas moins que la cause principale de ces retards pourrait être l'annonce par les autorités saoudiennes, lors du dernier voyage de François Hollande à Riyad, que s'il y avait le moindre soupçon de paiement de commissions sur la contribution saoudienne de trois milliards de dollars, le royaume se libérerait immédiatement de ses engagements.


Y aurait-il eu dernièrement des tentatives d'obtention de commissions ? De source militaire indépendante à Paris, on indique que le montant de 500 millions de dollars aurait été évoqué comme étant une exigence pour que le deal franco-saoudien soit concrétisé... Reste à savoir qui a demandé à qui et quelles sont les parts...
On peut se douter entretemps que c'est là une raison majeure du retard dans cette aide à une armée qui est engagée dans une guerre contre le terrorisme et qui affronte aujourd'hui à Ersal, et affrontera peut-être demain à Tripoli ou dans le Akkar, des hordes de combattants dont l'idéologie et les méthodes n'ont aucun lien avec l'islam.

 

(Lire aussi : De la place Sassine au Musée, élan de solidarité avec l'armée)


Il y a donc un devoir de vérité et une obligation morale d'expliquer pourquoi des soldats sous-équipés par rapport à leurs adversaires doivent continuer à se battre sans matériel ni couverture aérienne adéquate.
Rappelons que fin décembre 2013, Riyad s'était engagé à octroyer trois milliards de dollars à la troupe afin qu'elle puisse se procurer des armes françaises. Depuis, les discussions se sont enlisées sur l'établissement de la liste de matériel requis. À la mi-juin, lors d'une conférence internationale à Rome, la communauté internationale s'était contentée d'assurer son « soutien » aux forces armées libanaises « qui profiteront d'une formation offerte par un groupe de pays pour mieux lutter contre le terrorisme et les conséquences de la crise en Syrie ».

 

Lire aussi

Entre deux feux, l'éditorial de Issa Goraïeb

Ersal : la bataille aux cent pièges ..., l'analyse de Michel Hajji Georgiou

À Ersal, la confrontation pourrait être longue..., l'éclairage de Scarlett Haddad

 

 


Les interrogations sur la livraison d'armes françaises au Liban en vertu de l'accord franco-saoudien s'intensifient, notamment après le vif mécontentement du commandant en chef de l'armée Jean Kahwagi (voir ci-dessous) et l'envoi à l'Élysée, à Matignon et à d'autres ministères concernés d'une question écrite du député Gérard Bapt. D'autres parlementaires et responsables français...

commentaires (9)

DU BARATIN ! SINON, RÉVÉLEZ !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

17 h 06, le 07 août 2014

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • DU BARATIN ! SINON, RÉVÉLEZ !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    17 h 06, le 07 août 2014

  • Pour ce qui est de ces inaltérables qui œuvrent, un œil sur leurs "valeurs?"…. en Bourse et l’autre sur la ligne de front de leur abusif pouvoir, ceci n’est pas sans les affecter d’un profond strabisme divergeant. Leur pouvoir dépassé se définit, c’est archiconnu, comme la possibilité d’en abuser ! C’est dorénavant vrai, étant donné leur Malsanité, ce qui a pour effet qu’ils ont perdu de leur "charme" suranné ante ; mahééék ? Et au sein de cette clique, leur pouvoir semble se réduire à soupeser le Sain "danger" de cet audit libanais pour le comparer à l'autre aussi Sain émanant de cette Saine civile société fièrement agissante encore dans cette contrée. Et à évaluer la possibilité et l’1 et l’autre de diminuer. Cela fait, il leur reste à concilier l’usage du frein de cette Sanité et celui de l’accélérateur de la "propre" Malsanité. Les temps sont ainsi où ils nappent le tout d’1 rhétorique appropriée, suggérée par leurs ébaubis dithyrambiques séides et affidés qui n’oublient jamais que la parole leur a été donnée pour dissimuler leurs mercantiles pensées. S’il fallait illustrer l'énorme rejet dont sont "victimes" ces pâmés ; sous toutes leurs formes bizarroïdes et couleurs bigarrées ; il n’est que de se référer aux offenses de cette Saine société civile libanaise Sainte, qui s’offrent en rafale à leur encontre à ces puînés en plein dans le faciès à dents cariées : Qu’ils roulent en 4 x 4 ou en limousines blindées.

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    04 h 15, le 07 août 2014

  • F. Hollande c'est Monsieur écran de fumée ou l'art de ne pas traiter l'urgence. Or l'urgence, c'est l'équipement et la formation à ces équipements pour l'armée Libanaise qui entre dans une guerre d'usure et difficile, face à une guérilla qui a fait ses armes en Syrie. Depuis son élection, il ne cesse de nier l'évidence, son incompétence, son indolence, son indécision. Pitoyable Lamentable Il est temps que cela cesse. Les caisses de l'état sont vides. La gauche caviar n'a pas d'avenir ... Démission.

    FAKHOURI

    18 h 08, le 06 août 2014

  • Triste de voir le pays avec une armée si ambitieuse se noyer à cause de commissions non payées et ou le scandale reste toujours impuni .

    Sabbagha Antoine

    12 h 15, le 06 août 2014

  • CE qui est navrant dans tout ca c est qu un jour prochain on oubliera...Nous n avons pas d Hommes de politique. De petits politiciens jetes sur des chaises de haut rang. Et le pays saigne. y a t il un Homme dans ce pays qui aurait assez de courage pour dire ca suffit!! ohe du navire! ya quelqu un???

    marie isabelle abtour serhal

    11 h 55, le 06 août 2014

  • Je reste réellement sans voix aux lectures de certains articles et commentaires sur la France ... La France est effectivement en pleine décadence, j'en suis convaincu, je suis de la vieille école pourtant j'ai toujours eu le sentiment d'avoir été bien élevé en France sur la base de ses principes ... Aujourd'hui la haine et l’exploitation illégale des élus socialistes en France est connue de depuis Mitterrand. C'est vrai F. Hollande (le pire Président que la France ait connu) intervient en Afrique pour tenter de redorer son blason qui ne vaut pas plus que 20% de satisfait, abandonne le Proche, le Moyen orient qui baignent dans le chaos le plus total, merci aussi l'ONCLE SAM pour votre désertion discrète l’IRAK... ) cette situation est totalement injuste et condamnable... Je le dirai haut et fort. Mais on vous dira Messieurs et Mesdames, et on vous priera d'ailleurs de ne pas amplifier ce qu'il se passe avec les arabes car cela vous dépasse, vous serez donc priés de vous taire et faire comme TOUS les arabes de France et d'ailleurs. Indignez-vous... Devant votre téléviseur car personne ne souhaite vous voir dans la rue pour protester contre Israël qui massacre pas loin de 2.000 palestiniens ... Le droit reste un droit jamais une obligation... Et lorsque vous n'aurez plus de larmes et assez de recul pour comprendre ce qu'est un génocide peut être verrez-vous d'un autre œil « MOI JE .. PRESIDENT NORMAL)... Certains trouveront mon parallèle hors de propos...

    FAKHOURI

    10 h 56, le 06 août 2014

  • MONSIEUR KAHWAGI EST ÉTONNÉ AUJOURD'HUI DU RETARD DE LA LIVRAISON DES ARMES PAR LA FRANCE ! LUI AUSSI IGNORE À QUI IL PARLE ! JE N'AI PAS OUBLIÉ ENCORE CETTE FAMEUSE PHRASE SORTIE DE LA BOUCHE DU PRÉSIDENT SLEIMAN, NOUS ANNONÇANT FIÈREMENT QU'IL AVAIT DEMANDÉ AU PRÉSIDENT HOLLAND DE LUI FOURNIR DES ARMES SOPHISTIQUÉS POUR CONTRER ISRAEL. DEMANDER À HOLLAND DE NOUS FOURNIR DES ARMES POUR CONTRER ISRAEL, C'EST COMME SI TU DEMANDES DIRECTEMENT À NATENYAHU DE TE LIVRER CES MÊME ARMES. EST CE POSSIBLE ? MALHEUREUSEMENT TOUS CES GÉNÉRAUX SANS AUCUNE CONNAISSANCE EN POLITIQUE, DEVENUS MYSTÉRIEUSEMENT PRÉSIDENCIABLES CHEZ NOUS, S'ILS SONT PAS DES MERCENAIRES, ILS EXCELLENT DANS L'IGNORANCE. SLEIMAN ENTOURÉ PAR DES CONSEILLÉS BIDON COMME NAZEM EL KHOURY NE SAVAIT PAS QUI GOUVERNE LA FRANCE AUJOURD'HUI. ET LE GENERAL KAHWAGI LUI AUSSI CROIE TOUJOURS. DONC ON ATTEND.....ATTENDANT...

    Gebran Eid

    09 h 13, le 06 août 2014

  • Ce nouveau scandale Est- il organisé par la clique de F.Hollande ou la mafia du fils Mitterrand ..? comme pour le scandale de l' Angola-gate vente de 300 millions d'armes...? en moins , que ce soit les amis d socialiste Dumas dans le scandale des vedettes de Taïwan ..ou les autres comparses ne furent jamais jugé...? Après l'affaire Cahuzac, l'affaire Guérini (étouffée) et autres magouilles socialistes , la France est en pleine décadence...

    M.V.

    08 h 46, le 06 août 2014

  • SI C'EST SANS DOUTE... NOMMEZ ! LES LIBANAIS ONT LE DROIT DE SAVOIR QUI EST... OU QUI SONT... LE OU LES MARCHAND(S) DE SANG ! L'ABRUTISSEMENT... SANS DOUTE !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    08 h 19, le 06 août 2014

Retour en haut