« L’autoritarisme en Turquie n’est pas mort, il a juste été restructuré »

Serge Yazigi, responsable du bureau CES-Med Machreq

Trois questions à...
OLJ
02/12/2013

Serge Yazigi est le responsable du bureau Machreq du CES-Med, coorganisateur du Forum de haut niveau de la Convention des maires à Istanbul en novembre.

Présentez-nous le CES-Med ainsi que son cadre d'action
Le programme CES-Med, financé par l'Union européenne (UE), vise à promouvoir l'efficacité énergétique à travers une meilleure gestion des ressources, ainsi que la promotion des énergies renouvelables dans le Machreq et le Maghreb. Les actions prévues dans le cadre du projet concernent en premier lieu les autorités locales tout en assurant la coordination avec les autorités nationales (ministères, administrations,...) concernées par ce sujet et celui du développement durable, à travers un comité national de coordination (CNC). Le bureau du Machreq, qui couvre le Liban, la Jordanie, l'Égypte, les territoires palestiniens et la Libye, est établi à Beyrouth. Au Liban, il y a une volonté croissante au niveau des administrations locales et nationales concernant l'augmentation de l'efficacité énergétique et la réduction des coûts qui leur sont inhérentes, et – même si de moindre mesure – la diminution des émissions toxiques. Par ailleurs, les projets soutenus par l'UE dans le cadre du partenariat européen constituent une réelle opportunité de développement au service des municipalités puisqu'ils constituent un moyen réel de promouvoir des politiques créatives et adaptées au service du développement durable. Dans ce cadre, le programme CES-Med se structure en plusieurs composantes en termes d'énergie et de développement durable. En plus d'une approche globale qui permet d'identifier les besoins propres à chaque localité, il aide à la formulation des plans d'action et projets correspondants, jusqu'à l'identification des programmes et fonds nécessaires à leur mise en place, tout en leur fournissant une assistance technique pour la formulation de dossiers capables d'attirer, au niveau des municipalités concernées, diverses catégories d'investissements.
Trois municipalités libanaises de tailles différentes seront dans un premier temps incluses dans le programme : la capitale Beyrouth, Baakline (Chouf el-Soueijani) et Qab Élias (Békaa). Dix autres localités sont sur la liste d'attente. A moyen terme, un « help desk » sera établi au Machreq pour répondre aux demandes des municipalités intéressées, tout en les encourageant à adhérer à la Convention des maires, signée déjà par plus de 5 000 localités européennes.

Quels sont les obstacles auxquels vous faites face ?
De façon générale, dans les pays Machreq, les bouleversements politiques rendent la tâche plus complexe. Au Liban, comme l'intérêt suscité par le projet est réel, il ne devrait pas exister d'obstacles majeurs. Mais les municipalités n'ont pas encore les moyens et capacités techniques et financières de mener à elles seules les études nécessaires. Les activités du projet CES-Med incluent par conséquent aussi une assistance technique visant à contribuer à aider les municipalités à combler ce manque.

Quels sont les progrès que vous avez pu constater jusqu'ici ?
L'enthousiasme exprimé par les divers acteurs concernés pour l'élaboration d'un rapport national au niveau de l'efficacité énergétique et du développement urbain durable, ainsi que de la coordination qui se met en place entre le niveau national et celui local laisse présager une dynamique intéressante pour le projet au Liban. L'existence aussi de plusieurs programmes complémentaires au niveau de l'Union européenne, et qui peuvent rentrer en synergie avec le projet CES-Med peuvent contribuer à donner à ce dernier toutes les chances de réussite.

À la une

Retour au dossier "« L’autoritarisme en Turquie n’est pas mort, il a juste été restructuré »"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà du ton violent, Nasrallah et Hariri maintiennent entrouverte la porte des négociations...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué