X

À La Une

Raï en colère : Le Machrek est en train d’être vidé de sa civilisation islamo-chrétienne

Communautés Une délégation religieuse européenne mixte en visite de solidarité au Liban.
OLJ
12/10/2013

Le patriarche maronite Béchara Raï a reçu hier une délégation de 11 représentants européens chrétiens et musulmans, arrivés en Jordanie puis au Liban pour y visiter des familles réfugiées de Syrie, et leur apporter soutien et espoir. La délégation est conduite par l’évêque de Troyes, Marc Stinger. Elle est accompagnée par Mgr Mounir Khaïrallah, évêque de Batroun, et le père Simon Faddoul, président de Caritas-Liban. Le Machrek est en train d’être sciemment vidé de ses chrétiens, a affirmé le chef de l’Église maronite devant ses visiteurs.
Les onze associations à l’origine de ce projet sont Pax Christi France, Justice et Paix, l’Œuvre d’Orient, le Défap-service protestant de la mission, la Conférence des religieux et religieuses de France, le CCFD-Terre solidaire, le Secours catholique-Caritas France, le Secours islamique France, l’Action chrétienne en Orient, l’ordre de Malte France, et Chrétiens de la Méditerranée. Elles ont été rejointes par le BICE et par Mohammad Moussaoui (président d’honneur du Conseil français du culte musulman) qui ont souhaité s’associer à cet appel.

 

(Lire aussi: Élias Moukheiber : « Ça suffit de faire passer Assad pour l’ange gardien des chrétiens »)


Avant leur départ de France, les membres de la délégation avaient publié un appel dans lequel ils affirmaient : « Devant le chaos, la destruction, l’inhumanité qui touchent tous les citoyens syriens, de toutes confessions, dans tout le pays, des organisations religieuses françaises et des organisations de solidarité internationale s’associent pour porter au peuple syrien un message de solidarité et d’espérance. »
« Il est aussi prévu, indiquait le message, de rencontrer les autorités religieuses de ces deux pays qui accueillent chaque jour de plus en plus de réfugiés syriens victimes de l’inhumanité du conflit. C’est également, pour les organisations participantes, la volonté de témoigner au plus grand nombre de la situation dramatique vécue par ce peuple et d’interpeller l’ensemble des responsables politiques. »

Raï fulmine contre l’Occident
S’adressant aux visiteurs, le patriarche a affirmé : « Notre souci aujourd’hui, à part l’aide humanitaire nécessaire, est que la guerre s’arrête en Syrie et que les réfugiés puissent rentrer chez eux. Avec l’approche de la saison d’hiver, nous sommes à la veille d’une catastrophe humanitaire. Plus d’un million et demi de déplacés sont sans abri décent, sans école, et certains d’entre eux sont même atteints de maladies. Aucun effort international ne doit être épargné, et cet Occident qui, jusqu’à peu, appelait à l’envoi d’armes en Syrie doit élever la voix et demander aujourd’hui que la paix y soit rétablie. Nous savons que quelques pays ont décidé d’accueillir sur leur sol 10 000 déplacés chacun. Nous protestons énergiquement contre une telle décision. On est en train de déraciner un peuple, de détruire une civilisation islamo-chrétienne bâtie en commun le long de treize à quatorze siècles de coexistence. Voilà en fait l’objectif hypocrite de cette guerre : vider le Machrek de sa civilisation et le maintenir en état de guerre permanente à des fins politiques et économiques. Nous accordons beaucoup d’importance à la coexistence avec nos compatriotes musulmans. Nous avons bâti en commun une civilisation précieuse à laquelle nous tenons. »

 

Pour mémoire

Un lobby « chrétiens d’Orient » met la pression sur la France et l’UE

 

Sako presse les chrétiens d’Orient de rester attachés à leur terre

 

Des chrétiens d’Orient dénoncent « une épuration religieuse »

 

Raï : « Le printemps arabe s’est transformé en massacres et destructions »

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants