Le souvenir du 13 octobre 1990

Élias Moukheiber : « Ça suffit de faire passer Assad pour l’ange gardien des chrétiens »

À l’occasion de la commémoration du souvenir du 13 octobre 1990, l’avocat Élias Moukheiber (candidat malheureux aux législatives de 2009 sur la liste du 14 Mars au Metn) a estimé qu’il est « plus que jamais impératif de briser le mur du silence par devoir pour ceux qui sont tombés ce jour-là afin que la patrie demeure ».
Aussi M. Moukheiber a-t-il dénoncé « les fabrications de ceux qui ont perdu leur conscience pour des gains insignifiants », et qui ont « cessé d’être fidèles à une cause qui s’appelle la liberté, la dignité et l’État » en faveur d’un « mini-État soumis aux milices positionnées dans les banlieues de la capitale et dirigées par des capitales étrangères ».
Élias Moukheiber a ensuite rendu hommage aux soldats de l’armée tombés le 13 octobre 1990 « en défendant jusqu’à leur dernier souffle le territoire et la cause, tandis que le comploteur a fui prestement vers l’ambassade, laissant derrière lui ceux qui méritaient réellement à l’époque le triptyque « armée-peuple-résistance, en tant que proies aux mains d’un régime qui a perfectionné l’art de tuer notre peuple avec des armes traditionnelles avant de tuer son propre peuple avec des armes traditionnelles et chimiques ». Il a dénoncé ceux qui ont depuis « vendu le souvenir de ces soldats et des civils tombés pour la cause contre des strapontins et à la recherche de postes sans gloire et illusoires ».
M. Moukheiber a ensuite évoqué les deux pères antonins Cherfane et Abou Khalil, enlevés par l’armée syrienne le 13 octobre 1990 à Beit Méry, appelant à la libération de tous les détenus libanais qui se trouvent encore dans les geôles syriennes et au rapatriement des corps de ceux qui sont morts dans les prisons. L’avocat a dénoncé dans ce cadre les « campagnes scélérates et criminelles » de promotion du régime Assad menées aux plans local et international pour « le faire passer pour l’ange gardien des minorités en général et des chrétiens en particulier », rappelant que « ce régime assassine impunément aujourd’hui en Syrie comme hier au Liban tous ceux qui osent lui dire non, sans aucune distinction de quelque nature qu’elle soit, communautaire ou autre ». « Ce régime a été au Liban le plus grand pourfendeur des chrétiens, tout comme il est aujourd’hui le plus grand fossoyeur des musulmans en Syrie. Il est tout simplement inhumain, et le défendre pour quelque raison que ce soit est tout aussi inhumain », a-t-il souligné.
« Ça suffit de marchander au nom des martyrs du 13 octobre et de la souveraineté du Liban. Ça suffit de tromper et duper un peuple qui a donné ce qu’il avait de plus cher et sur lequel se sont abattus en échange tous les malheurs du monde, en raison d’une classe politique d’une médiocrité digne des cauchemars les plus inqualifiables », a conclu Élias Moukheiber.

À l’occasion de la commémoration du souvenir du 13 octobre 1990, l’avocat Élias Moukheiber (candidat malheureux aux législatives de 2009 sur la liste du 14 Mars au Metn) a estimé qu’il est « plus que jamais impératif de briser le mur du silence par devoir pour ceux qui sont tombés ce jour-là afin que la patrie demeure ».
Aussi M. Moukheiber a-t-il dénoncé « les...

commentaires (3)

C'est impressionnant, les ravages dans la région... qu'a pu commettre la dynastie criminogène des Assad...!

M.V.

13 h 23, le 12 octobre 2013

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • C'est impressionnant, les ravages dans la région... qu'a pu commettre la dynastie criminogène des Assad...!

    M.V.

    13 h 23, le 12 octobre 2013

  • SEULS LES PAUVRES D'ESPRIT PEUVENT CROIRE UNE TELLE BLAGUE !

    SAKR LOUBNAN

    08 h 58, le 12 octobre 2013

  • 23 ans deja et les verites fondamentales de cette journee emblematique de la guerre du Liban continuent a etre occultees, bafouees, niees. Le fait est qu'un chef digne de ce nom n'abandonne pas ses troupes a l'ennemi. Tout aussi criminelle est cette campagne de la terreur psychologique initiee par ce meme camp: chretiens du Liban et d'Orient, ce meme regime, mettant votre terre a feu et a sang est en fait votre defenseur. Comble du cynisme, ce meme groupe choisit de transformer ces mensonges en une profession de foi, choisissant pour le faire un monastere de la montagne ayant souffert specifiquement de ces actions. Le peuple libanais merite mieux et votera bientot: il saura distinguer les vessies du CPL des lanternes de la representation politique au service du peuple. A bon entendeur salut!

    CM

    08 h 36, le 12 octobre 2013