Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Justice

Les biens de Rifaat el-Assad en France sont légaux

Siwar, l’un des fils de Rifaat el-Assad, oncle du président syrien Bachar el-Assad, a affirmé hier que les investissements de son père dans l’immobilier en France, qui doivent faire l’objet d’une enquête, sont complètement transparents. Il a expliqué sur France Info que son père, condamné à l’exil après avoir tenté de prendre le pouvoir contre son propre frère, Hafez, le père de Bachar, a été financé à partir de 1984 « par des États, des dirigeants et des amis à l’étranger ». « Nous sommes complètement transparents dans nos investissements, rien n’a été fait dans le secret, l’origine de nos fonds est complètement légale. Nous sommes prêts à fournir toutes les preuves à la justice », a dit Siwar.
Deux associations, Sherpa et Transparence International France, ont porté plainte à la mi-septembre contre Rifaat el-Assad, qu’elles soupçonnent d’avoir acquis tout ou partie de son patrimoine en France avec de l’argent amassé illégalement. Selon le journal Le Monde, ce patrimoine s’élèverait à environ 160 millions d’euros. Sur la base de la plainte des deux associations de lutte contre la corruption, le parquet de Paris doit ouvrir dans les jours qui viennent une enquête préliminaire. La plainte vise Rifaat el-Assad pour corruption, recel de corruption, blanchiment aggravé, recel de détournement de fonds publics, recel d’abus de biens sociaux et recel d’abus de confiance.
Le Monde indiquait récemment que l’homme d’affaires s’apprêtait à vendre une grande part de son patrimoine immobilier à Paris. Son entourage réfutait toutefois tout projet de cession de ce patrimoine, indiquait le quotidien. Rifaat el-Assad possède notamment un hôtel particulier avenue Foch, dans le 16e arrondissement, et une quarantaine d’appartements situés dans deux immeubles, l’un avenue du Président-Kennedy, dans le 16e, et l’autre quai André-Citroën, dans le 15e. Siwar soutient que son père s’est fait offrir plusieurs de ces biens immobiliers. Son ami le roi d’Arabie saoudite lui aurait cédé, par exemple, une propriété de 45 hectares et un haras dans le Val-d’Oise. Rifaat el-Assad aurait ensuite « simplement fait fructifier » ses avoirs pour se constituer sa fortune.
(Source : Reuters)
Siwar, l’un des fils de Rifaat el-Assad, oncle du président syrien Bachar el-Assad, a affirmé hier que les investissements de son père dans l’immobilier en France, qui doivent faire l’objet d’une enquête, sont complètement transparents. Il a expliqué sur France Info que son père, condamné à l’exil après avoir tenté de prendre le pouvoir contre son propre frère, Hafez, le...
commentaires (4)

Je veux bien moi avoir pour ami un roi si genereux? Mais genereux en echange de quoi? Là est la vraie question.

Marie-Hélène

14 h 23, le 09 décembre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Je veux bien moi avoir pour ami un roi si genereux? Mais genereux en echange de quoi? Là est la vraie question.

    Marie-Hélène

    14 h 23, le 09 décembre 2019

  • Comme les massacres de Rifaat el Assad à Homs et Hama ...22 000 morts... dans les années 70' était légaux....!

    M.V.

    09 h 23, le 29 septembre 2013

  • TRAFIC DE VOITURES ET DE TOUT GENRE DE MARCHANDISE LÉGALISÉ ! L'ABERRATION DES ABERRANTS...

    SAKR LOUBNAN

    14 h 43, le 28 septembre 2013

  • C'est carrément à se rouler par terre de rire...

    GEDEON Christian

    12 h 33, le 28 septembre 2013

Retour en haut