X

Liban

Sleiman veut informer Mansour des bombardements syriens

OLJ
05/04/2013
Le président de la République Michel Sleiman s’est penché hier sur le dossier syrien en s’entretenant avec le commandant en chef de l’armée le général jean Kahwaji. Sleiman a ainsi demandé à Kahwagi de remettre au ministère des Affaires étrangères des copies des rapports faisant état de bombardements aériens syriens sur Ersal, mercredi, ainsi que le 18 mars dernier. Mercredi deux missiles lancés par des hélicoptères syriens sont tombés près du village de Ersal et le 18 mars deux autres obus sont tombés à 5 km de la localité. Sleiman a aussi réitéré sa demande d’organiser un congrès international pour examiner la situation des déplacés syriens, estimant que l’afflux incessant de réfugiés impose une telle initiative. Sleiman a ainsi suggéré de distribuer les déplacés sur certains pays arabes qui ont plus d’espace et de moyens que le Liban, pour lequel ce dossier est en train de poser des problèmes graves. Sleiman a encore proposé de créer des camps d’accueil aux déplacés à l’intérieur du territoire syrien, dans des zones éloignées des combats, mais proches des frontières avec la Turquie, la Jordanie et l’Irak. Ces camps pourraient avoir un statut particulier sous la couverture des Nations unies. Sleiman a d’ailleurs développé ces idées avec ses visiteurs, notamment le chef de la délégation du CICR au Liban et avec le commissaire général de l’Unrwa auxquels il a rappelé qu’il avait soumis une proposition dans ce sens au secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon.
Sleiman a aussi reçu le ministre chypriote de l’Énergie avec lequel il a évoqué le dossier des ressources gazières et pétrolières au large des côtes libanaises et chypriotes, ainsi que les possibilités d’intensifier la coopération entre Chypre et le Liban.
Le chef de l’État a encore examiné avec le général Kahwagi la situation de la sécurité dans le pays, ainsi que les mesures prises pour préserver la paix civile et la stabilité.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Ali Farhat

C'est un titre provocateur! Est-ce qu'il a pris rendez-vous?? The présidainte peut rester tranquille, Monsieur Mansour sait parfaitement ce qui se passe à la frontière Libano-Syrienne.. Et il vaut mieux qu'il n'en parle pas!

Jean-Pierre EL KHOURY

Hahaha...En effet, Mansour fait l'autruche. Comme s'il ne savait pas ce qui se passe au Liban. Nous, à l'étranger et nous savons ce qui se passe au Liban quant aux bombardements du territoire libanais de la part de l'ennemi des libanais , le gangster syrien Assad. Adnane Mansour et consors genre Samaha finiront dans la poubelle de l'histoire.

SAKR LEBNAN

N'est-ce pas le contraire qui devrait se faire ?

GEDEON Christian

C'était la blague du jour...

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarllet Haddad

Le commandant en chef de l’armée et l’agenda politique

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants