X

À La Une

Un hélicoptère syrien tire sur le village frontalier de Ersal

Liban Deux roquettes s'abattent sur la périphérie de cette localité de la Békaa dont les habitants sont favorables à la rébellion anti-Assad.
OLJ/Agences
03/04/2013

Un hélicoptère syrien a tiré mercredi des roquettes sur le village frontalier de Ersal, dont les habitants sont favorables à la rébellion contre le régime de Bachar el-Assad, selon un responsable des services de sécurité libanaise.
"Un hélicoptère a tiré deux roquettes contre Jabbanet al-Shmis à la périphérie de la localité de Ersal, située à quelques centaines de mètres d'un barrage de l'armée libanaise", a dit ce resposnable sous le couvert de l'anonymat.

 

Localité exclusivement sunnite de la Békaa, Ersal compte 40.000 habitants et accueille actuellement environ 20.000 réfugiés syriens. Le jurd de la localité présente une frontière commune avec la Syrie de 60 kilomètres, où les soldats libanais et syriens sont complètement absents. Certains de ses habitants se battent aux côtés de l’Armée syrienne libre.

Le 18 mars, l'aviation syrienne avait déjà bombardé ce village, tirant quatre roquettes contre des positions de la rébellion, selon une source militaire libanaise.

 


View Larger Map

La région de Ersal.

 


Le régime syrien avait d'ailleurs menacé le mois dernier dans une lettre aux Affaires étrangères libanaises de frapper en territoire libanais les "bandes armées" passant clandestinement en Syrie. Après cette mise en garde, le président Michel Sleiman avait réaffirmé la volonté de "neutralité" des autorités libanaises vis-à-vis du conflit en Syrie. Il avait également indiqué avoir donné l’ordre à l’armée libanaise "d’arrêter tout homme armé ayant l’intention d’aller combattre en Syrie, qu’il appartienne ou non à l’opposition". 

 

Mercredi avant l'aube, des Libanais anti-Assad ont par ailleurs ouvert le feu à Tripoli, grand ville du Liban-Nord, sur un convoi de camions qui se dirigeait vers la Syrie. Un conducteur a été blessé, rapporte l'agence Reuters citant des forces de sécurité libanaises.

 

Pour mémoire

Nouveaux tirs d'obus syriens sur le territoire libanais : pas de victimes


Sleiman juge "inacceptable" le raid syrien au Liban, Damas dément

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

M.V.

Ben voyons, Ersal est plus grand que les fermes de sheebat ...donc logiquement porter plainte contre israel...

Sabbagha Antoine

A qui porter plainte ?




Antoine Sabbagha


M.V.

Faut émmettre une plainte à l'ONU....

SAKR LEBNAN

Ce ne sont que des salutations de TAMAR LANG ! L'autre TAMAR Israël est entrain paisiblement de le vider... O Netanyahu laissez-nous quelques CRABES au fond comme mezé !

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants