Rechercher
Rechercher

Campus

Des arts visuels à Proenza Schouler, New York !

Diplômée en arts visuels de l’ALBA en 2008, Sarah Melki se spécialise en stylisme à Paris avant de faire ses premiers pas professionnels à New York. Elle vient d’ouvrir son propre espace de création au Liban.

Pourquoi avez-vous choisi l’ALBA en sortant du bac ?
Depuis ma tendre enfance, j’ai un penchant pour l’art. Cela s’est d’abord exprimé à l’école. Je l’ai approfondi et développé à l’ALBA qui offre la meilleure formation dans le domaine au Liban.

Qu’avez-vous appris à l’ALBA ?
Comme étudiante en arts plastiques, j’ai été en contact avec la peinture, mais aussi la céramique, la mosaïque... Ce qui a été pour moi un excellent bagage pour me spécialiser plus tard dans le stylisme.

Que retenez-vous de votre expérience américaine ?
Après l’ALBA, j’ai intégré le Studio Berçot à Paris où j’ai obtenu un diplôme en stylisme. En dernière année, j’ai effectué un stage chez Malhia Kent où j’ai beaucoup appris sur le tissu, le tissage, la vente, les commandes. On m’a même proposé un emploi. Mais comme je rêvais d’une expérience outre-Atlantique, je n’ai pas pu résister lorsque mon stage de trois mois à la maison Proenza Schouler a été confirmé.
C’est le rêve de tout styliste de faire l’expérience américaine. Paris est certes la capitale de la mode, mais New York reste un apprentissage à ne pas manquer, où règne une énergie de travail incomparable. Chez Proenza Schouler, en plein cœur de SoHo, j’ai été en charge de la production et du design. J’ai eu la chance de travailler sur la collection printemps/été 2012 et l’avant-collection automne 2012. J’ai assisté aux défilés, aux séances de photos, et j’ai même eu accès aux usines de production, donc à la création de chaque pièce de la collection.

De retour à Beyrouth, quels sont vos projets ?
« Espace M », un projet familial où j’ai un espace pour exposer mes créations, a vu le jour officiellement le 22 février 2012. Il est dédié à l’art, à la mode et à la beauté. Meubles, lustres, objets de déco et ma première collection de prêt-à-porter sont exposés sur une surface de 500 m².

Propos recueillis par Diala GEMAYEL
Pourquoi avez-vous choisi l’ALBA en sortant du bac ? Depuis ma tendre enfance, j’ai un penchant pour l’art. Cela s’est d’abord exprimé à l’école. Je l’ai approfondi et développé à l’ALBA qui offre la meilleure formation dans le domaine au Liban.Qu’avez-vous appris à l’ALBA ? Comme étudiante en arts plastiques, j’ai été en contact avec la peinture, mais aussi la...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut