La Dernière

La Nuit des publivores, un spectacle unique en son genre

Publicités
OLJ
09/11/2011

5h30 de publicités, 324 spots, et plus de 50 pays représentés... Bien plus que du simple marketing, la publicité tente de faire réagir. Et cette année, encore une fois, pari réussi. Créée par Jean-Marie Boursicot, et organisée dans des dizaines de villes, la Nuit des publivores a offert une multitude de spots publicitaires internationaux, passant du rire aux larmes. C’est un week-end plein de rebondissements qui a ainsi eu lieu au palais de l’Unesco, à Beyrouth.
Pleine à craquer, la salle a vibré quasiment toute la soirée sous les cris de joie et les applaudissements des spectateurs, sans compter que ces derniers n’ont pas hésité à utiliser les sifflets distribués à l’entrée, pour huer comme pour acclamer.
De Taïwan à la France, en passant par la Grande-Bretagne, l’Amérique latine ou l’Afrique, les publicités ont rivalisé de créativité. Signalons que cette année encore, l’environnement et la santé étaient parmi les thèmes dominants. C’est d’ailleurs en partenariat avec le World Wildlife Fund (WWF) que le spectacle a été organisé. Cette ONG qui agit à travers plus de 12 000 projets menés dans plus de 130 pays a fait de la publicité et l’effet-choc une de ses « armes ».
Miroir de la société, la publicité pousse à prendre conscience de certains aspects de la réalité, ce que tente de faire Jean-Marie Boursicot : donner toute sa valeur au cinéma publicitaire, en faire un art à part entière.
Quand un spectacle transforme un spectateur passif et blasé en auditeur enthousiaste et réactif, l’on ne peut que renouveler l’expérience l’année suivante...

 

S. M.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Impression de Fifi ABOU DIB

Cartables

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants