X

Restos, cafés

Eatalian

Garçon ! La note s’il vous plaît Micheline teste chaque semaine pour vous un restaurant, café ou bar choisis au hasard, au gré des humeurs. Elle vous donne son avis sans complaisance ni compromis en relatant une expérience vécue qui pourrait être la vôtre. Pour que, enfin, le consommateur libanais ait voix au chapitre. Notes de 0 à 5.
02/04/2011

Eatalian (littéralement « mange-italien » en anglais) est un restaurant italien comme son nom l'indique, situé à Achrafieh, rue Abdelwahab el-Inglizi (que l'on pourrait rebaptiser Abelwahab el-Itali vu le nombre de restaurants italiens qui s' y trouvent).
Nous sommes accueillis par un serveur qui nous demande si nous avons une réservation alors que le restaurant est aux trois quarts vide. Il se décide à nous installer à une table parce qu'il est encore tôt et que nous promettons de partir avant le deuxième service.
L'intérieur du restaurant est froid, malgré le bois présent sur les tables (façon chêne blanchi), les chaises, et même des pans de murs. Trop de baies vitrées, trop de blanc : tout ça manque de chaleur. Et la Vespa rouge, rutilante mais trop propre, qui trône à l'entrée du restaurant ne suffit pas à réchauffer l'atmosphère. Tant qu'à faire, une Ferrari aurait fait meilleure impression.
L'identité du lieu est d' ailleurs floue : si ce n'est pas un showroom, serait-ce donc une pizzeria, une trattoria traditionnelle ou un restaurant italien à l'américaine ? À force de vouloir paraître italien, Eatalian en perd son latin.
La carte est pleine de prétentions et propose trop de sections, dont certaines dédiées à des spécialités Eatalian-nes. Ainsi la « Mozzarella di Bufala » à droit à sa section au même titre que les « Antipasti » ou les « Pasta ».
Les sections du menu sont toutes accompagnées de commentaires, de suggestions ou de citations. L'une d'elles est même fièrement affichée sur les baies vitrées : « Cookery is as old as the world but it must also remain always as modern as fashion » (la cuisine est aussi vieille que le monde mais doit rester aussi moderne
que la mode). Tout un programme! Plusieurs autres citations (toujours sans signature) parsèment le menu dont : « When at eatalian, drink what the Italians drink » (à Mange-italien, buvez ce que les Italiens boivent) (sic).
Une fois ce long menu lu et assimilé (le serveur nous traduit « carpaccio di manzo » en arabe « lahmé rkika ou nayeh »), nous passons la commande. Le serveur est charmant et discret. Poli, il s'étonne de nous voir rendre la salade de fruits de mer dont l'odeur un peu trop forte n'est pas très appétissante. Mais elle restera sur l'addition.
D'autres plats arrivent. De manière générale, le vinaigre balsamique est partout soit en touches décoratives soit en sauce. Soit les deux. De même pour les tomates séchées et le pistou. La salade roquette avec champignons et orange est bonne. La mozzarella de la salade caprese est trop dure. Les spaghettis bolognaise, les fettucine (suggestion du chef) et les gnocchis sont corrects. Quant aux pizzas (accompagnées en grande pompe de la citation « 90 seconds at 430C from our wood burning oven »), le goût du fromage qui y est utilisé est très moyen.
Les desserts arrivent. Le tiramisu, fierté italienne, est rebaptisé ici et sans complexes « The Eatalian ». Le goût du café y est malheureusement à peine perceptible. Les « bomboloni » (beignets sauce chocolat), dont le nom est aussi sympathique que la présentation, sont bons malgré un goût d'œufs prononcé.
L'addition arrive trop salée. Surtout par rapport à ce que nous avons mangé. Nous ressortons au moment où le lieu commence à se remplir.
E-mail : michelinezok@hotmail.com


Adresse        Rue Abdel Wahab el-Inglizi
Capacité    140 personnes
Prix moyen    70 000 LL

Qualité de la nourriture    **
Rapport qualité/prix    **
Ambiance    **

À la une

Retour à la page "Restos, cafés"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.