Rechercher
Rechercher

À nos lecteurs - Q&A

Risque de guerre élargie au Liban : posez vos questions à notre co-rédacteur en chef, Anthony Samrani

Il y répondra ce vendredi 21 juin à 10h30, heure de Beyrouth.

Risque de guerre élargie au Liban : posez vos questions à notre co-rédacteur en chef, Anthony Samrani

Anthony Samrani, co-rédacteur en chef de L'Orient-Le Jour.

Chère lectrice, cher lecteur,

Alors que le conflit à Gaza dans lequel s’affrontent Israël et le Hamas a passé le cap des huit mois, le risque de guerre totale entre le Liban et l’Etat hébreu n'a jamais semblé aussi sérieux depuis le début des affrontements sur le front sud, le 8 octobre dernier.

Le 19 juin, lors d’un hommage rendu à Taleb Abdallah, un commandant du Hezbollah éliminé par Israël la semaine dernière, le secrétaire général du parti chiite, Hassan Nasrallah, a tenu un discours particulièrement belliqueux, dans ce qui s’apparente à une tentative de dissuasion. Le chef du Hezbollah a également prévenu qu’une escalade sur le front sud signifierait le déclenchement d'une guerre régionale.

En début de semaine, l’émissaire américain Amos Hochstein était en visite en Israël puis au Liban, pour faire passer ce qui semblait être un dernier message d’avertissement. Selon lui, aujourd’hui « la situation est dangereuse. »

Quelle peut-être la suite des événements ? La guerre entre Israël et le Hezbollah, actuellement circonscrite au Liban-Sud, peut-elle changer d’échelle et s’étendre sur le pays ? Quelle réponse attendre de la communauté internationale si un conflit généralisé venait à prendre forme au Liban ?

Posez toutes vos questions à notre co-rédacteur en chef, Anthony Samrani. Il vous répondra ici, ce vendredi 21 juin à 10h30, heure de Beyrouth.

Vous pouvez également envoyer vos questions en commentaire à cet article (si vous êtes abonné) ou bien par mail à l'adresse suivante : livechatolj@lorientlejour.com

Quelques recommandations de lecture pour se préparer au Q&A :
« C'est comme ça que la guerre de 2006 a démarré », un reportage de Lyana Alameddine et Matthieu Karam
« Nous avons déjà vaincu Israël, nous n'avons pas peur », affirment des habitants rentrés au Liban-Sud pour l’Adha, de Ghadir Hamadi
Pourquoi Israël n’a-t-il pas abattu le drone du Hezbollah survolant Haïfa ? de Malek Jadah
Face au risque de guerre, Nasrallah bombe le torse et menace Israël... et Chypre, revenant sur le discours de Hassan Nasrallah
Escale furtive de Hochstein à Beyrouth : le message de la dernière chance, un éclairage politique de Mounir Rabih
Pourquoi Israël change de tactique à Gaza, un éclairage de Tatiana Krotoff
Chère lectrice, cher lecteur,Alors que le conflit à Gaza dans lequel s’affrontent Israël et le Hamas a passé le cap des huit mois, le risque de guerre totale entre le Liban et l’Etat hébreu n'a jamais semblé aussi sérieux depuis le début des affrontements sur le front sud, le 8 octobre dernier. Le 19 juin, lors d’un hommage rendu à Taleb Abdallah, un commandant du Hezbollah...
commentaires (5)

Pourquoi le Hezbollah prend il le risque d’une guerre qui anéantirait le Liban ? Le Hezbollah est il soutenu par l’Iran ? Israël n’attend qu’un prétexte pour faire la guerre totale votre le Liban et nulle puissance ne volera à notre secours .. Israël pourrait/il envahir tout le pays compte tenu des installations militaires du Hezbollah dans tout le pays ? L’Aeroprt et le port et principaux ponts routiers pourraient ils être bombardés d’emblée par Israël ?

Tabet Lamia

23 h 09, le 21 juin 2024

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Pourquoi le Hezbollah prend il le risque d’une guerre qui anéantirait le Liban ? Le Hezbollah est il soutenu par l’Iran ? Israël n’attend qu’un prétexte pour faire la guerre totale votre le Liban et nulle puissance ne volera à notre secours .. Israël pourrait/il envahir tout le pays compte tenu des installations militaires du Hezbollah dans tout le pays ? L’Aeroprt et le port et principaux ponts routiers pourraient ils être bombardés d’emblée par Israël ?

    Tabet Lamia

    23 h 09, le 21 juin 2024

  • Suruatuin très oreoccupabte en effet Pourquoi le Hezbollah prend/il autant de risque sachant que Netanyahou n’attend que ke bon prétexte pour justifier une guerre contre le Liban? Est ce que le Hezb est si tenu par L’Iran pour prendre un tel risque ? Est ce que la guerre pourrait s’étendre à tout le Libsn et notamment conduire Israël à bombarder l’aéroport et le port ?

    Tabet Lamia

    22 h 58, le 21 juin 2024

  • Le risque existe, cela ressemble plutôt à des gesticulations mais qui peuvent déraper à tout moment. Ma question est plutôt sur la survie du Liban en tant que nation ? Est-ce qu'il n'y a pas plutôt un plus gros risque, celui de la disparition du pays au profit de milices qui piétinent allégrement les Libanais et le Liban ?

    Zeidan

    10 h 32, le 21 juin 2024

  • Cher Monsieur, Ce qui s'annonce est une guerre entre deux alliés objectifs, ou de fait, contre l'intégrité territoriale du Liban. Parmi les nombreux risques : une occupation du Sud du Liban jusqu'au fleuve Litanie, puis une annexion avec remplacement de population selon le projet du grand Israël, et une annexion du reste du Liban à la Syrie, puis à l'Irak, en vue d'établir un arc chiite jusqu'en Iran... Peut-être que les sunnites et les Kurdes trouveront leur avantage par la suite ? Les Chrétiens en revanche auront tout perdu dilués, partagés, exilés, oubliés, chassés y compris de Terre Sainte

    Nicolas ZAHAR

    19 h 24, le 20 juin 2024

  • question à M. Samrani: pourquoi parlez-vous de "guerre totale entre le Liban et l’Etat hébreu" ? Vous savez très bien que le Hezbollah ce n'est pas "le Liban". Que je sache, l'état libanais -ou ce qui y ressemble officiellement- n'est pas partie prenante à cette guerre. D'ailleurs, l'armée libanaise n'y prend pas part. La précision n'est pas dialectique. Elle a toute son importance.

    GM92190

    13 h 46, le 20 juin 2024

Retour en haut