Rechercher
Rechercher

Politique - Guerre de Gaza

Nasrallah : Le front de la résistance, au Yémen, au Liban et en Irak poursuit son travail, sans quitter le terrain

Le chef du Hezbollah s'est exprimé avec d'autres leaders de la 'résistance' lors d'une cérémonie dans la banlieue sud de Beyrouth, à l'occasion de la « Journée de Jérusalem ».

Nasrallah : Le front de la résistance, au Yémen, au Liban et en Irak poursuit son travail, sans quitter le terrain

Des personnes brandissent des drapeaux de la Palestine, au théâtre Rissala à Ghobeiry, dans la banlieue sud de Beyrouth, le 3 avril 2024. Photo Mohammad Yassine

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a déclaré mercredi que les fronts de soutien à Gaza, ouverts par différents groupes de l'axe dit de la « résistance » à Israël, restent actifs et qu'ils « ne quittent pas le terrain », alors que l'offensive contre l'enclave palestinienne va entrer dans son septième mois. 

« Lorsque l'on parle aujourd'hui de l'opération Déluge d'al-Aqsa, je peux dire qu'il s'agit d'une question qui concerne l'existence ou l'annihilation d'Israël », a souligné le secrétaire général du parti chiite, dans une allocution retransmise lors d'une cérémonie en l'honneur de la « Journée de Jérusalem », observée chaque année le dernier vendredi du mois de ramadan par les groupes de la 'résistance'. D'autres leaders de cet axe se sont également exprimés pendant l'événement. 

Le Déluge d'al-Aqsa est le nom donné à l'attaque menée le 7 octobre par le mouvement islamiste palestinien Hamas en Israël, qui a entraîné la mort d'au moins 1.160 personnes. D'après Israël, environ 250 personnes ont été enlevées dont 130 sont toujours retenues en otage à Gaza. Après cette attaque meurtrière, l'Etat hébreu a lancé une offensive violente sur Gaza, avec l'objectif de venir à bout du Hamas. Les frappes et les affrontements dans l'enclave ont fait, jusqu'à présent, près de 33.000 morts, principalement des civils, selon le ministère de la Santé local.

« Sortir victorieux de la bataille »

 « Nous espérons que le Déluge va augmenter, grandir et se renforcer avec le temps. Le front de la résistance, au Yémen, au Liban et en Irak, subit d'ailleurs des pressions et poursuit son travail, sans quitter le terrain », a-t-il ajouté. « Nous remercions le front de soutien en Iran, qui fait face à de nombreuses menaces. L'Iran et ses responsables restent un soutien clair et décisif de la cause palestinienne et des mouvements de résistance dans la région », a poursuivi Nasrallah.

Lire aussi

Gallant : La guerre serait « difficile » pour Israël, une « catastrophe » pour le Liban

« Certains se focalisent sur l'ampleur des sacrifices consentis et ignorent tous les accomplissements de la résistance, afin de servir les intérêts de l'ennemi. Nous œuvrons à sortir victorieux de cette bataille », a-t-il insisté. « L'ennemi israélien n'a que faire des résolutions de cessez-le-feu émises par le Conseil de sécurité de l'ONU, ni des appels de tous les pays du monde ou de leur écrasante majorité, ni de la communauté internationale, et il poursuit sur la lignée de ses crimes et de sa brutalité », a-t-il encore dit. Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté le 25 mars une résolution pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza, sans que cela ne mette jusqu'à présent un terme à l'offensive israélienne.

Lors de la cérémonie à Ghobeiry, Hassan Nasrallah n'est pas revenu en détail sur le front ouvert contre l'armée israélienne au Liban-Sud. Il devrait le faire de manière beaucoup plus poussée lors d'un discours prévu vendredi, date officielle de la « Journée de Jérusalem ». Israël et le Hezbollah se livrent à des affrontements quotidiens depuis le 8 octobre 2023, au lendemain du début de la guerre entre Israël et le Hamas. Selon notre décompte, 267 membres du Hezbollah ont été tués dans des frappes israéliennes en Syrie et au Liban depuis le 8 octobre.

Pour assister à ce discours et à ceux des autres leaders de l'axe de « la résistance, près de 700 personnes se sont rassemblées au théâtre Rissala à Ghobeiry, dans la banlieue sud de Beyrouth, brandissant drapeaux palestiniens et portant des keffieh, rapporte notre journaliste sur place. Ils venaient de Beyrouth, mais aussi de Saïda, comme Intissar Ibrahim, Palestinienne responsable de l'institution des martyrs palestiniens du camp de Aïn el-Heloué. « Nous sommes venus comme tous les ans pour assister à la célébration d'al-Qods, mais cette année nous attendons avec impatience les discours des leaders de la résistance », dit-elle à L'OLJ. 

Un homme au micro présente l'événement. Photo Mohammad Yassine

Parmi le public, Mohammad Farah Sleiman, de Aïn el-Heloué, espère entendre l'annonce d'une réponse forte après les attaques subies par l'axe pro-Iran à Damas et au Liban. « J'espère qu'il y aura une réponse directe depuis le Liban-Sud ou le Golan », déclare-t-il. Il confie dans ce cadre que son neveu, Riad Mohammad Iblawi, est mort à la frontière lors d'une opération menée avec le Jihad islamique. 

Parmi les autres discours, celui du chef du Hamas, Ismaïl Haniyé, qui a affirmé que son mouvement « s'en tient aux conditions établies pour un accord » dans le cadre des négociations avec Israël, et notamment « le retrait de l'armée israélienne de Gaza ». « Nous tenons à nos demandes : un cessez-le-feu permanent, un retrait total de l'ennemi hors de la bande de Gaza, le retour de tous les déplacés dans leurs maisons, l'autorisation des aides pour notre peuple à Gaza, la reconstruction, la fin du blocus et un échange de prisonniers honorable ».

« L'occupation sioniste (Israël, ndlr) continue de tergiverser obstinément et ne répond pas à nos demandes légitimes de mettre fin à la guerre et à l'agression », a déclaré M. Haniyé. Il a également dénoncé « la participation directe des Américains » à la guerre à Gaza en fournissant des armes et des munitions à l'armée israélienne.

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a déclaré mercredi que les fronts de soutien à Gaza, ouverts par différents groupes de l'axe dit de la « résistance » à Israël, restent actifs et qu'ils « ne quittent pas le terrain », alors que l'offensive contre l'enclave palestinienne va entrer dans son septième mois.  « Lorsque l'on parle aujourd'hui de l'opération...

commentaires (4)

Nous savons que vous savez. Vous êtes perdus et vous tombez comme des mouches mais persister à faire croire à vos adhérents que vous vous avez vaincus. Il ne vous reste que la propagande pour haranguer les foules et prêcher des convaincus. Plus personne ne croit à la propagande que vous menez, même pas vous qui l’avez fabriquer. Il est temps de reconnaître que votre force est immotivée et ne veut que son vouloir et qu’elle est donc irrationnelle. Tuer des innocents pour exister ne relève pas du courage, il est à portée de main de tous les lâches qui se disent héroïques pour se consoler.

Sissi zayyat

11 h 31, le 04 avril 2024

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Nous savons que vous savez. Vous êtes perdus et vous tombez comme des mouches mais persister à faire croire à vos adhérents que vous vous avez vaincus. Il ne vous reste que la propagande pour haranguer les foules et prêcher des convaincus. Plus personne ne croit à la propagande que vous menez, même pas vous qui l’avez fabriquer. Il est temps de reconnaître que votre force est immotivée et ne veut que son vouloir et qu’elle est donc irrationnelle. Tuer des innocents pour exister ne relève pas du courage, il est à portée de main de tous les lâches qui se disent héroïques pour se consoler.

    Sissi zayyat

    11 h 31, le 04 avril 2024

  • « Nous remercions le front de soutien en Iran, qui fait face à de nombreuses menaces. Tout est dit. Donc HN est là à détruire notre pays pour aider l’Iran, et les libanais devraient consentir à lui prêter main forte pour sauver la face d’un autre pays. Il continue à déclarer vouloir détruire Israël mais en même temps insiste sur le fait que ce dernier refuse un cessez-le-feu et refuse de respecter les accords internationaux. Parce que lui et ses maîtres respectent la vie des innocents qu’ils sacrifient pour leur propre ego? Ils ne cessent d’agresser différents pays pour imposer leur diktat.

    Sissi zayyat

    11 h 11, le 04 avril 2024

  • "Nous œuvrons à sortir victorieux de cette bataille ". Une "victoire divine", comme en 2006? Avec 1200 victimes innocentes et des centaines de millions de dollars de destructions, c’est ça, les "accomplissements de la résistance"? "Le front de la résistance, au Yémen, au Liban et en Irak (il a oublié la Syrie!) poursuit son travail" de destruction. Bravo et merci!

    Yves Prevost

    07 h 37, le 04 avril 2024

  • HN, "je lui conseille de faire son discours en plein air".

    Dorfler lazare

    22 h 38, le 03 avril 2024

Retour en haut