Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

L’eau, une arme bannie internationalement ?

En lisant les nouvelles ces derniers jours, mon attention a été attirée et ma curiosité soulevée par les suggestions d’utiliser l’eau de mer comme une arme dans la bataille de Gaza en inondant ses tunnels sous terre.

Ayant à l’esprit la raison principale pour laquelle l’utilisation des armes chimiques est considérée comme une violation du droit international depuis le protocole de Genève signé en 1925, je me suis demandé si par similarité l’utilisation de l’eau comme une arme à destruction, ou tuerie, massive constituerait aussi une violation de ce même droit.

Les armes chimiques ont été interdites principalement en raison de leur caractère aveugle ; elles tuent ou blessent sans distinction entre ceux qui participent ou non à une bataille.

Parmi les armes chimiques, des gaz tuent massivement par effet d’insuffisance respiratoire. Inonder en eau les tunnels de Gaza aura exactement le même effet sur toutes les personnes qui s’y trouveraient sans distinction entre éléments armés, hommes, femmes, enfants, civils… qui suffoqueront noyés. C’est-à-dire, techniquement, suite à une insuffisance respiratoire.

Y aura-t-il alors, du point de vue de la juridiction internationale, une similitude ou une différence quelconque entre l’utilisation d’un gaz chimique et l’utilisation de l’eau comme arme afin de « nettoyer les tunnels de Gaza » ? La cause des décès et l’impact de masse et sans différentiation étant les mêmes que ceux d’un gaz chimique...

Alors, une question se pose d’elle-même : l’eau en tant qu’arme, dans le cas de son utilisation dans les tunnels de Gaza, vérifie-t-elle alors les mêmes conditions pour lesquelles les armes chimiques ont été interdites ? Et, le cas échéant, est-ce que son utilisation serait aussi une violation du droit international ?

Aux spécialistes en droit international, aux ONG spécialisées, aux instances et différents organismes des Nations unies et ceux de la communauté européenne, etc. d’émettre leurs opinions et de trancher.

Affaire à suivre.

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « Courrier » n’engagent que leurs auteurs. Dans cet espace, « L’Orient-Le Jour » offre à ses lecteurs l’opportunité d’exprimer leurs idées, leurs commentaires et leurs réflexions sur divers sujets, à condition que les propos ne soient ni diffamatoires, ni injurieux, ni racistes.

En lisant les nouvelles ces derniers jours, mon attention a été attirée et ma curiosité soulevée par les suggestions d’utiliser l’eau de mer comme une arme dans la bataille de Gaza en inondant ses tunnels sous terre.Ayant à l’esprit la raison principale pour laquelle l’utilisation des armes chimiques est considérée comme une violation du droit international depuis le protocole de...

commentaires (1)

Israël est comme le Hamas terroriste

Eleni Caridopoulou

20 h 40, le 09 décembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Israël est comme le Hamas terroriste

    Eleni Caridopoulou

    20 h 40, le 09 décembre 2023

Retour en haut