Rechercher
Rechercher

Capture du flux vidéo de l'AFP montrant les bombardements israéliens massifs sur le nord de la bande de Gaza, le 27 octobre 2023.

Direct Moyen-Orient

Les citoyens de Gaza sous les bombes, l'ONU tente d'appuyer une trêve : Jour 21 de la guerre Israël - Hamas

Ce qu’il faut retenir

L'armée israélienne a annoncé vendredi soir « élargir ses opérations terrestres », alors que le nord de Gaza subit les bombardements les plus « violents » depuis le début de la guerre, selon le Hamas.

En parallèle de ces bombardements, les communications et internet ont été totalement coupés dans la bande de Gaza.

A l'ONU, le chef de la diplomatie iranienne, Hossein Amir-Abdollahian, a prévenu vendredi que des groupes armés libanais et palestiniens ont « le doigt sur la gâchette ».

« Sans un changement fondamental, la population de Gaza va subir une avalanche sans précédent de souffrance humaine », a alerté le secrétaire général de l'ONU.


23:37 heure de Beyrouth

Nous vous remercions de nous avoir accompagné, tout au long de cette journée. Nous allons maintenant suspendre la couverture en direct des événements pour la reprendre demain matin.

23:37 heure de Beyrouth

Urgent : Le Hamas a fait état de "violents combats" entre ses combattants et les forces israéliennes qui, selon le mouvement islamiste palestinien, ont effectué des incursions au sol dans deux secteurs de la bande de Gaza. "Nous faisons face à des incursions israéliennes au sol à Beit Hanoun (nord) et al Boureij (centre). De violents combats sont en cours", a indiqué la branche militaire du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam dans un communiqué.

23:00 heure de Beyrouth

URGENT : L'Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution juridiquement non contraignante appelant à une « trêve humanitaire immédiate » à Gaza. Elle a été présentée par la Jordanie au nom du groupe arabe. Elle condamne également tous les actes de violence contre les Israéliens et les Palestiniens. Il y a eu 120 voix pour, 14 contre et 45 abstentions. La résolution n'est pas juridiquement contraignante, mais elle a un poids politique.

22:52 heure de Beyrouth

URGENT : Dans une interview accordée à la chaîne américaine ABC News, un porte-parole de l’armée israélienne, Peter Lerner, a nié que les opérations élargies de vendredi constituent l’invasion terrestre de la bande de Gaza, comme annoncée depuis le début de la guerre.

22:41 heure de Beyrouth

URGENT : "Hamas paiera pour ses crimes contre l'humanité et, ce soir, nous commençons à rendre justice", a déclaré le conseiller du Premier ministre israélien Regev, selon Reuters.

22:37 heure de Beyrouth

L'Égypte affirme qu'elle "intensifie ses efforts" pour sécuriser son espace aérien, selon un porte-parole militaire cité par Reuters.

Six personnes ont été légèrement blessées quand "un drone non identifié est tombé" sur une ville égyptienne à la frontière avec Israël vendredi, a indiqué l'armée égyptienne dans un communiqué.

Un drone a été touché en-dehors de l'espace aérien égyptien, provoquant la chute de débris dans une zone inhabitée à Noueiba. Le deuxième est tombé à Taba. Le communiqué ajoute que les drones provenaient "du sud de la mer Rouge vers le nord."

De son côté, Lior Haiat, ministre israélien des Affaires étrangères, a affirmé sur X (ex-Twitter) que les missiles et les drones avaient été "lancés par l'organisation terroriste des houthis dans le but de nuire à Israël." Cela n'a pas été confirmé.

Les houthis sont un mouvement rebelle soutenu par l'Iran au Yémen, impliqué dans une guerre civile de huit ans contre les forces gouvernementales soutenues par l'Arabie saoudite.

22:33 heure de Beyrouth
22:20 heure de Beyrouth

URGENT : "Quand tout cela sera terminé, Gaza sera très différent", a déclaré vendredi soir Mark Regev, conseiller du Premier ministre israélien, selon Reuters “Nous intensifions la pression sur le Hamas et nos opérations militaires sont en cours”, a-t-il ajouté.

22:19 heure de Beyrouth

URGENT : Un haut responsable du Hamas palestinien a affirmé que son mouvement était "prêt" pour faire face à une éventuelle offensive terrestre israélienne contre la bande de Gaza, après que l'armée israélienne a annoncé y "étendre" ses opérations terrestres vendredi soir.

"Si Netanyahu (le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, NDLR) décide d'entrer à Gaza ce soir, la résistance est prête", a déclaré sur Telegram Ezzat al-Risheq, ajoutant que "la terre de Gaza engloutira les lambeaux des soldats" israéliens.

22:12 heure de Beyrouth

URGENT : "Gaza est actuellement bombardée depuis la mer, et le rythme des bombardements augmente progressivement après une brève période de calme relatif. Israël bombarde toujours la même zone : la partie nord de Gaza", déclare le correspondant d'Al-Jazeera à Gaza, Wael al-Dahdouh, qui semble avoir retrouvé le signal après une coupure des communications.

22:09 heure de Beyrouth

URGENT : le Hamas est "prêt" si Israël déclenche une offensive terrestre, a indiqué un responsable du mouvement cité par l'AFP.

22:03 heure de Beyrouth

Communications et internet coupés à Gaza :

Al-Jazeera, Al-Ghad TV, la BBC, Vice news et le Washington Post ont perdu contact avec leurs correspondants à Gaza.

Le Comité international de la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge palestinien affirment avoir perdu le contact avec leurs équipes qui se trouvent à l'intérieur de Gaza.

Aussi, L’Orient Today a perdu le contact avec le porte-parole de l'UNRWA à Gaza et n'a pas pu joindre ses contacts dans l’enclave.

21:56 heure de Beyrouth

URGENT : Les ambulances ne peuvent pas atteindre les sites bombardés en raison de l'intensité des bombardements sur Gaza, déclare Wael al-Dahdouh, correspondant d’al-Jazeera sur X.

21:55 heure de Beyrouth

URGENT : Le ministre des Affaires étrangères de la Jordanie affirme qu'Israël vient de lancer une guerre terrestre sur Gaza, et que le résultat sera une catastrophe humanitaire d'ampleur, rapporte Reuters.

21:54 heure de Beyrouth

Les États-Unis sont favorables à une pause afin d'acheminer l'aide humanitaire, le carburant et l'électricité aux civils à Gaza, a déclaré vendredi le porte-parole de la Maison Blanche, John Kirby.

M. Kirby a également déclaré que si la libération des otages de Gaza nécessitait une pause temporaire localisée, les États-Unis y seraient favorables.

21:53 heure de Beyrouth

Nouvelles déclarations de Daniel Hagari, porte-parole de l'armée israélienne :

"Nous continuerons à attaquer Gaza et ses environs (…) Nous avons demandé à la population de Gaza de se déplacer vers le sud", a-t-il déclaré.

Il a également réitéré les affirmations de l'armée israélienne selon lesquelles le Hamas utilise l'hôpital al-Shifa comme bouclier pour des tunnels souterrains et des "activités terroristes", ce que le Hamas a nié. Al-Shifa est le plus grand hôpital de la bande de Gaza, où des milliers de personnes déplacées ont trouvé refuge.

"Nous n'autoriserons aucune attaque contre Israël à travers l'infrastructure située sous un hôpital. C'est quelque chose que l'État d'Israël ne tolérera pas", a déclaré Hagari. "Il s'agit d'une guerre psychologique du Hamas contre le peuple d'Israël. Nous ne céderons à aucune des manipulations cyniques du Hamas."

21:34 heure de Beyrouth

RECAP : Ce qu'il se passe à Gaza, lourdement bombardée à Israël : le point de 21h30

21:27 heure de Beyrouth

URGENT : six explosions à Tel-Aviv à la suite de missiles lancés depuis Gaza et interceptés par le Dôme de Fer, rapporte Al-Jazeera.

21:16 heure de Beyrouth

Une explosion est observée à la frontière entre Israël et Gaza, le 27 octobre 2023.

Photo Reuters

21:11 heure de Beyrouth

URGENT : Le Hamas appelle le monde à "agir immédiatement" pour faire cesser les frappes d'Israël sur Gaza. “Nous demandons aux pays arabes et musulmans et à la communauté internationale d'assumer leurs responsabilités et d'agir immédiatement pour faire cesser les crimes et les massacres contre notre peuple", a affirmé le mouvement palestinien dans un communiqué.

21:09 heure de Beyrouth

URGENT : Selon le correspondant d'Al-Jazeera à Gaza, Wael Dahdouh, et sur base d'une vidéo de son caméraman Hamdan Dahdouh, le Hamas tire actuellement un barrage de roquettes de Gaza vers Israël.

21:06 heure de Beyrouth

Le chef de la diplomatie iranienne, Hossein Amir-Abdollahian, a prévenu vendredi, lors d'une allocution au siège des Nations unies, que des groupes armés libanais et palestiniens avaient "le doigt sur la gâchette", dans un contexte de crainte d'une escalade dans la guerre entre Israël et le Hamas. Ces groupes "ont leurs propres calculs pour leur propre sécurité et (...) ils décident pour eux-mêmes". "Nous ne souhaitons pas voir ce conflit s'étendre", a-t-il toutefois ajouté.

20:34 heure de Beyrouth

URGENT : Le Croissant-Rouge palestinien dit avoir perdu tout contact avec son équipe à l'intérieur de Gaza et dans leur "principale salle d'opération” de l’enclave.

20:26 heure de Beyrouth

L'armée israélienne a confirmé qu'elle avait étendu ses opérations terrestres ce soir à Gaza.

"Au cours des dernières heures, nous avons intensifié les frappes aériennes à Gaza. L'armée de l'air mène une attaque de grande envergure contre des cibles souterraines et des infrastructures terroristes, notamment", a écrit Avichay Adraee, le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, sur X ( ex-Twitter).

"Dans la continuité des opérations militaires que nous avons menées ces derniers jours, les forces terrestres vont élargir leurs opérations au sol ce soir, a-t-il ajouté. L'armée israélienne travaille avec une force maximale sur tous les fronts pour atteindre les objectifs de la guerre".

"Nous continuons d'exhorter les habitants de Gaza à se diriger vers le sud en direction de la vallée de Gaza", a-t-il encore écrit.

Plus tard dans la soirée, le porte-parole de l'armée israélienne, Daniel Hagari, a confirmé cette étendue des opérations terrestres à Gaza vendredi soir.

20:22 heure de Beyrouth

URGENT : Un porte-parole de l'armée israélienne déclare que les forces terrestres étendent leurs opérations ce soir, rapporte Reuters.

20:17 heure de Beyrouth

"Sans un changement fondamental, la population de Gaza va subir une avalanche sans précédent de souffrances humaines", a alerté vendredi le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, lors d'une déclaration prononcée avant les bombardements intensifs en cours sur la bande de Gaza.

"Tout le monde doit prendre ses responsabilités. C'est un moment de vérité, l'Histoire nous jugera", a lancé Antonio Guterres dans une déclaration lue par son porte-parole, soulignant que "le système humanitaire à Gaza fait face à un effondrement total, avec des conséquences inimaginables pour plus de 2 millions de civils".

"Étant donné la situation désespérée et dramatique, les Nations unies ne seront pas capables de continuer à fournir de l'aide à l'intérieur de Gaza sans un changement immédiat et fondamental de la manière dont l'aide entre", a-t-il insisté.

Avant le début de la guerre "environ 500 camions par jour traversaient vers Gaza", a-t-il noté.

Mais tandis que Gaza est en état de siège, "ces derniers jours, une moyenne de 12 camions par jour sont entrés" via le point de passage de Rafah entre la bande de Gaza et l'Égypte, "alors que les besoins sont bien plus importants qu'à n'importe quel moment auparavant", a insisté le secrétaire général.

Il a ainsi demandé un ajustement du "système de vérification pour le mouvement des biens par le point de passage de Rafah" pour permettre l'entrée de davantage de camions.

19:52 heure de Beyrouth

Urgent : La branche militaire du Hamas a annoncé avoir tiré vendredi soir "des salves de roquettes" en direction d'Israël, en riposte à d'intenses bombardements israéliens dans le nord de la bande de Gaza.

"Salves de roquettes en direction des terres occupées (Israël, NDLR) en réponse aux massacres contre les civils" palestiniens, ont indiqué les Brigades Ezzedine al-Qassam sur la messagerie Telegram.


19:51 heure de Beyrouth

Les communications et l'internet ont été coupés dans la bande de Gaza, selon le gouvernement du Hamas. Les bombardements "par air, mer et terre" sont "les plus violents depuis le début de la guerre" le 7 octobre, a également indiqué le service de presse du gouvernement du Hamas accusant Israël de "préparer des massacres".

Un peu plus tôt, al-Jazeera avait signalé qu'Israël avait "complètement interrompu les communications avec la bande de Gaza", tandis que, selon l'armée israélienne, la région subissait des frappes aériennes massives et "sans précédent".

NetBlocks, une organisation spécialisée dans la cybersécurité et la surveillance des interruptions d'Internet, a annoncé sur son compte X une interruption totale des services Internet à Gaza.

“NetStream, l'un des derniers fournisseurs d'Internet encore actifs à Gaza, a cessé de fonctionner quelques jours après que l'opérateur ait averti les abonnés que le service serait interrompu en raison d'une grave pénurie de fournitures de carburant", peut-on lire sur le compte X de NetBlocks.

Sur les réseaux sociaux, des journalistes et des travailleurs humanitaires affirment ne pas pouvoir contacter des personnes à Gaza. L'Orient Today n'a pas non plus pu joindre ses contacts à Gaza.

Le fournisseur de services mobiles palestinien Jawwal a lui aussi indiqué qu'il n'y a pas de service de téléphone mobile ni d'accès à Internet dans la bande de Gaza en raison des bombardements intensifs, rapporte Reuters.

19:40 heure de Beyrouth

URGENT : Communications et internet coupés dans la bande de Gaza, annonce le gouvernement du Hamas.


19:30 heure de Beyrouth

URGENT : D'intenses bombardements sont en cours dans le nord de la bande de Gaza, selon des informations de l'AFP.

19:22 heure de Beyrouth

Près de 29.000 personnes ont été déplacées au Liban depuis le début des violences à la frontière avec Israël, selon de nouveaux chiffres publiés vendredi par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). L'OIM a souligné une hausse de 37 % du nombre de déplacés, par rapport à son dernier rapport mardi (21.000 déplacés). Lire ici.

19:05 heure de Beyrouth

Il est 19h, c'est l'heure de faire un point sur les événements de la journée. Notre récapitulatif est ici

18:55 heure de Beyrouth

L'ambassadrice des États-Unis à l'ONU, Linda Thomas-Greenfield, a déclaré vendredi que le monde a atteint un "moment périlleux" dans le conflit entre Israël et le Hamas, rapporte Reuters.

"Les États-Unis ont clairement indiqué, lors de conversations publiques et privées, que lorsqu'Israël exerce son droit à défendre son peuple contre un groupe terroriste, il doit le faire dans le respect des règles de la guerre", a-t-elle ajouté.

18:45 heure de Beyrouth

Après l'échec du Conseil de sécurité à agir, l'Assemblée générale de l'ONU se prononcera vendredi après-midi sur une résolution non contraignante, déjà fustigée par Israël, réclamant une "trêve humanitaire" au 21e jour de la guerre entre Israël et le Hamas.

18:44 heure de Beyrouth

Peu de personnes présentes à la manifestation reliant les ambassades d'Égypte et de France à Beyrouth ce vendredi pour protester contre la guerre à Gaza, et ce malgré une forte présence des forces de sécurité, selon notre correspondant Matthieu Karam près de l'ambassade de France.

Salwa, Palestinienne vivant à Beyrouth : "Pourquoi les Libanais ne descendent pas, je ne comprends pas. Dans toutes les capitales arabes, les gens descendent par milliers. Ici ils se contentent d'avoir de la peine pour les enfants qui meurent à Gaza.", raconte-t-elle à notre journaliste sur place Emmanuel Haddad, alors que la marche reliant les deux ambassades a commencé.

Sur leur chemin, les manifestants appellent les habitants à descendre les rejoindre.

18:22 heure de Beyrouth

Hady El-Ali, du syndicat général des étudiants, a participé à l'organisation de la marche.

"Nous nous tenons devant l'ambassade d'Égypte, qui a joué un rôle dans le faible approvisionnement humanitaire aux Gazaouis assiégés. D'habitude l'Égypte laisse rentrer 500 camions d'aide lors de conflits, cette fois seuls 20 sont entrés. Et nous allons nous diriger vers l'ambassade de France car le président Emmanuel Macron était en Palestine occupée il y a deux jours, d'où il a apporté un soutien sans faille aux crimes commis contre les Palestiniens", explique-t-il à notre correspondant Emmanuel Haddad.

Présente à cette marche, Anaïs, une Française vivant au Liban porte une pancarte sur laquelle elle a écrit : "Israël Assassin, Macron Complice". "J'ai écrit "Macron Complice" pour le rôle historique de la France dans l'occupation de la Palestine et la politique va-t'en-guerre du président français."

18:16 heure de Beyrouth

Une manifestation se tient à Beyrouth devant l'ambassade d'Égypte. Elle sera suivie d'une marche vers l'ambassade de France.

18:06 heure de Beyrouth

Le Hamas a démenti vendredi se servir des hôpitaux dans sa guerre avec Israël comme l'en a accusé l'armée israélienne, selon un communiqué repris par l'AFP.

"Les allégations du porte-parole de l'armée de l'ennemi sont dénuées de tout fondement", a affirmé un dirigeant du Hamas, Ezzat al-Risheq. Il a notamment démenti que des "chefs du Hamas se trouvent dans le sous-sol de l'hôpital al-Shifa", le plus grand de la bande de Gaza.

17:46 heure de Beyrouth

Le député du Hezbollah, Hassan Fadlallah, a déclaré que le conflit frontalier en cours avec Israël “n’est pas seulement une défense du Liban contre les menaces immédiates”, mais aussi un “message à Israël” concernant l'utilisation de la souffrance des Palestiniens dans la bande de Gaza à des fins politiques.

“La résistance est concentrée à empêcher l'ennemi d'atteindre ses objectifs dans la bande de Gaza car cela représente une menace significative pour le Liban et la région”, a-t-il ajouté.

Le député a aussi mis en garde l'administration américaine contre les “calculs erronés”. Il a salué l'engagement des Libanais et des Palestiniens à défendre leur avenir tout en soulignant la nécessité d'une action arabe collective.

Photo fournie à notre correspondant au Liban-Sud par le bureau de presse du Hezbollah

17:42 heure de Beyrouth

La Middle East Airlines a modifié sa grille de vols pour la période allant du 1er novembre au 7 décembre. Découvrez-la ici


17:21 heure de Beyrouth

L'armée israélienne a accusé le Hamas de « mener la guerre depuis les hôpitaux » de la bande de Gaza, rapporte l'AFP.

« Il y a du carburant dans les hôpitaux et le Hamas l'utilise pour son infrastructure terroriste », a encore accusé le porte-parole de l'armée, Daniel Hagari. « Les terroristes se déplacent librement » dans les hôpitaux du territoire palestinien, a-t-il ajouté, répétant l'accusation israélienne selon laquelle le Hamas utilise la population de Gaza comme « bouclier humain ».

Selon Daniel Hagari, le principal commandement du Hamas serait situé sous l'hôpital al-Shifa à Gaza.

17:16 heure de Beyrouth

Le Premier ministre sortant, Nagib Mikati, a présidé aujourd'hui une réunion au Grand Sérail pour discuter de la mise en œuvre d'un plan d'urgence national en réponse à d'éventuels développements en matière de sécurité, selon un communiqué de son bureau de presse.

L'objectif de la réunion était d'assurer la coordination entre le plan d'urgence humanitaire dirigé par le coordinateur humanitaire des Nations unies et le plan de réponse du gouvernement libanais. Parmi les questions essentielles abordées figuraient l'approvisionnement en produits humanitaires essentiels pour les personnes déplacées, en particulier compte tenu de la situation économique difficile du pays, ainsi que la mobilisation des ressources matérielles et humaines nécessaires.

La réunion a également porté sur les mesures à prendre pour augmenter et gérer les stocks de blé, de produits de base, de carburant et de matériel médical au Liban, une question cruciale en cas d'agression ou de perturbation des transports maritimes et des importations.

17:11 heure de Beyrouth

Des obus ont été tirés du côté libanais, au niveau de la localité Al-Chahel, dans la région des fermes de Chebaa, selon l'Agence nationale d'information (ANI, officielle). L'armée israélienne a riposté à ces tirs, ajoute l'ANI. Un obus israélien a par ailleurs éclaté dans les airs, au-dessus des localités de Adaïssé et Rebb Tletine, au Liban-Sud, ajoute l’ANI.

17:00 heure de Beyrouth

Le Hezbollah a annoncé dans un communiqué avoir attaqué la position israélienne "Abou Dajaj" à 15h40 à l'aide "d'armes appropriées" et avoir “détruit une partie des installations" sur le site.

16:42 heure de Beyrouth

Le Hezb al-Tahrir, un parti pan-islamiste, a organisé un sit-in de solidarité avec la Palestine après la prière du vendredi à Tripoli (Liban-Nord), place al-Nour, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

Photo ANI

16:30 heure de Beyrouth

L'influent leader religieux irakien Moqtada Sadr a réclamé vendredi du gouvernement irakien qu'il "ferme" l'ambassade américaine à Bagdad en raison du "soutien inconditionnel" de Washington à Israël dans la guerre contre le Hamas palestinien, selon des propos rapportés par l'AFP.

16:25 heure de Beyrouth

Le Qatar a informé les États-Unis qu'il était prêt à reconsidérer la présence du Hamas sur son territoire, une fois que la crise liée à la prise d'otages par le mouvement islamiste sera résolue, a déclaré vendredi un haut responsable américain. Cet éventuel accord, qui a initialement été rapporté pour la première fois par le Washington Post, aurait été conclu lors d'une réunion entre le secrétaire d'État américain Antony Blinken et l'émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, lors de la visite du plus haut diplomate américain à Doha plus tôt ce mois, a ajouté le responsable, cité par Reuters.

16:22 heure de Beyrouth

Une équipe médicale de la Croix-Rouge est entrée dans la bande de Gaza pour la première fois depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, a annoncé vendredi une porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Accompagnant un convoi humanitaire de plusieurs camions d'aide, cette équipe comprend plusieurs médecins spécialisés dans les blessures de guerre, selon le CICR. Ils sont munis de matériel permettant de "soigner 1.000 à 5.000 personnes selon la gravité des blessures".

Il s'agit "d'un petit soulagement, mais ce n'est pas suffisant", a prévenu le directeur régional du CICR, Fabrizio Carboni. Cela va "aider à alléger la pression extrême qui repose" sur le personnel médical de Gaza. Mais "un accès sécurisé et soutenu pour l'aide humanitaire est urgent", a-t-il dit.

16:21 heure de Beyrouth

Des centaines de Palestiniens ont manifesté vendredi dans les rues de Ramallah, en Cisjordanie occupée, pour soutenir la population de la bande de Gaza, certains scandant des slogans favorables au Hamas, a constaté une journaliste de l'AFP.

16:12 heure de Beyrouth

Une garde-frontière israélienne discute avec une femme tandis que des fidèles musulmans se voient refuser l'entrée à la mosquée Al-Aqsa dans la vieille ville de Jérusalem le 27 octobre 2023, avant des manifestations de solidarité avec les Palestiniens de la bande de Gaza. Photo Yuri CORTEZ / AFP.

16:03 heure de Beyrouth

Derniers développements à la frontière libano-israélienne :

Le Hezbollah a revendiqué la responsabilité d'une attaque ayant visé le site israélien d'al-Sadh aujourd'hui à 14h45, "en utilisant des missiles guidés et des armes appropriées". Cette attaque a entraîné la destruction d'une "grande partie des installations et des équipements" du site, ainsi que des "pertes confirmées parmi les membres de leur garnison".

Aussi, l'Agence nationale d'information (Ani, officielle) a rapporté que le site israélien "Misgav Am", situé en face de la ville libanaise de Adayssé (Marjeyoun), a également été pris pour cible. Israël a ouvert le feu avec des rafales de mitrailleuses sur la périphérie de Adayssé et l'est de Mays al-Jabal.

Le correspondant d'Al-Jazeera a lui signalé que l'artillerie israélienne avait visé la périphérie de la ville de Yaroun (Bint Jbeil).

En outre, un porte-parole de la Défense civile a informé L'Orient Today que des obus israéliens sont tombés à proximité de membres de la Défense civile alors qu'ils luttaient contre un incendie à Labouné et Alma el-Chaab (Tyr). Plusieurs membres de la Défense civile ont été indirectement blessés par ces tirs.

15:56 heure de Beyrouth

Le président français Emmanuel Macron a appelé vendredi à une « trêve humanitaire » pour « organiser la protection » des populations civiles dans la bande de Gaza, à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles.

« Nous reconnaissons totalement le droit et la volonté légitime de lutter contre le terrorisme. Nous sommes prêts à y apporter notre aide. Mais nous considérons que le blocus complet, le bombardement indifférencié et plus encore la perspective d'une opération massive terrestre ne sont pas de nature à protéger comme il se doit les populations civiles (...) », a déclaré le chef de l'État.

15:49 heure de Beyrouth

Le chef du Parlement libanais, Nabih Berry, a reçu le chef adjoint de la commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du Conseil de la Choura iranien, Ibrahim Azizi, ainsi que l'ambassadeur iranien au Liban, Mojtaba Amani.

Ibrahim Azizi a condamné les "actions barbares et les opérations génocidaires menées par l'entité sioniste occupante contre des civils innocents à Gaza". Il a souligné que l'Iran considère comme "un devoir à la fois humanitaire et politique" de prendre des mesures pour soutenir le peuple palestinien et la résistance à Gaza, ainsi que pour faire face "au terrorisme israélien".

15:42 heure de Beyrouth

La France veut "évacuer dans les meilleurs délais" les Français présents à Gaza, assure Emmanuel Macron, dans des propos rapportés par l'AFP. Le président français a aussi appelé  une nouvelle fois à mettre en place une "trêve humanitaire" à Gaza.

Le point de passage de Rafah, qui relie Gaza à l’Égypte et qui permet l’acheminement d’aides humanitaires, ouvre de façon épisodique depuis samedi dernier. Selon plusieurs médias, les détenteurs de double nationalité n’ont toujours pas été autorisés à quitter Gaza par le biais de ce poste-frontière.

15:31 heure de Beyrouth

Depuis le 7 octobre, les images, réelles ou manipulées, des exactions des deux camps sont plus que jamais utilisées comme des armes à part entière par les deux belligérants. Dans la guerre opposant Israël au Hamas, la guerre se joue aussi sur les écrans. Emmanuel Haddad vous en parle.

14:37 heure de Beyrouth

Le bilan humain s'alourdit encore côté palestinien. Selon l'AFP, le ministère de la Santé du Hamas a annoncé vendredi que 7.326 personnes, dont plus de 3.000 enfants, avaient été tuées dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre avec Israël.

14:34 heure de Beyrouth

Le Hamas affirme avoir bombardé Tel-Aviv. Dans un message publié sur Telegram, le mouvement palestinien a indiqué aux environs de 14h (heure locale) que « les Brigades al-Qassam » venaient de bombarder la ville israélienne « en réponse aux massacres sionistes contre les civils ».

D'après le quotidien Haaretz, « des sirènes d'alerte ont retenti à Tel-Aviv, ainsi que dans les localités environnantes de Givatayim, Ramat Gan, Holon, Rishon Letzion, Bnei Barak et Mikvé-Israël ». Selon Al-Arabiya, un immeuble de Tel-Aviv aurait été directement touché lors de l’attaque.

14:15 heure de Beyrouth

Le Premier ministre sortant libanais, Nagib Mikati, a demandé la formation d'un "comité technique" chargé de préparer un rapport complet sur les dommages causés par les attaques israéliennes dans les champs d'oliviers des zones frontalières du Liban-Sud et sur les effets de l'utilisation par Israël de "bombes au phosphore interdites par le droit international (dans ce contexte, Ndlr)" pour cibler ces champs, a rapporté l'Agence nationale d'information.


Le Premier ministre a également demandé que les rapports reçus soient documentés avec précision, afin qu'une plainte puisse être déposée contre Israël.

13:50 heure de Beyrouth

Les États-Unis ont adopté une deuxième série de sanctions à l'encontre du Hamas à la suite de l'attaque qu'il a menée ce mois-ci contre des communautés israéliennes, en visant notamment un responsable du Hamas en Iran et des membres des gardiens de la révolution iraniens, selon Reuters. L'agence ne précise toutefois pas son leur identité.


Le département du Trésor américain a indiqué dans un communiqué que les mesures visaient des actifs supplémentaires dans un portefeuille d'investissement du Hamas et des personnes facilitant l'évasion des sanctions par des entreprises affiliées au Hamas. Une entité basée à Gaza qui, selon le Trésor, a servi d'intermédiaire pour des fonds iraniens illicites destinés au Hamas et au groupe du Jihad islamique a également été visée, a indiqué le département.

13:34 heure de Beyrouth

Vous êtes nombreux à suivre notre couverture en temps réel du conflit Hamas - Israël depuis notre site internet.

Pourquoi ne pas essayer notre app ?

Avec l'app, en plus de bénéficier d'une plateforme améliorée, vous recevez les notifications et alertes directement sur votre téléphone. De quoi rester informés et connectés, où que vous soyez.

Pour la télécharger, ça se passe ici !

13:30 heure de Beyrouth

Un responsable du Hezbollah, le cheikh Mohammad Yazbek, a déclaré vendredi que « la résistance ne cessera pas de détruire les positions et les fortifications de l'ennemi tant que la guerre contre Gaza ne s'arrêtera pas ».

Lors d'un prêche du vendredi qu'il a prononcé au sanctuaire de Sayyida Khawla à Baalbeck, le cheikh a ajouté que « l'axe de la résistance (qui s’étend) de Sanaa à Bagdad en passant par Téhéran, et la résistance islamique au Liban (…) ne quittera pas Gaza ni le bain de sang » (…) quel que soit le poids des sacrifices et le nombre de martyrs qui augmente. 

13:24 heure de Beyrouth

La Défense civile libanaise a affirmé en début d'après-midi que l'incendie qui se poursuivait la localité de Mrouj, située près du village de Alma el-Chaab, à l'Ouest du Liban-Sud (et non pas dans le Mont-Liban), a été maîtrisé.

Plus tôt dans la journée, des habitants de Alma el-Chaab ont appelé les autorités à éteindre le feu qui avait été déclenché par des frappes israéliennes pendant la nuit de mercredi à jeudi. Ils ont aussi demandé à ce que le village soit à nouveau approvisionné en courant.

13:02 heure de Beyrouth

Une équipe médicale et dix camions d'aide sont entrés dans la bande de Gaza vendredi par le point de passage de Rafah avec l'Égypte, transportant de l'eau, de la nourriture et des médicaments, a déclaré à Reuters un responsable palestinien en poset à la frontière.

« Ce vendredi matin, une délégation médicale composée de 10 médecins étrangers ainsi que 10 camions transportant de l'eau, de la nourriture et des médicaments, sont entrés à Gaza, ce qui porte le nombre total de camions (acheminés) depuis le début de la guerre à seulement 84 camions », a déclaré le responsable.

12:48 heure de Beyrouth

Un représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué vendredi que l'agence avait reçu des estimations selon lesquelles un millier de corps non identifiés sont encore ensevelis sous les décombres à Gaza et ne sont pas encore pris en compte dans les bilans des morts.

Richard Peeperkorn, représentant de l'OMS pour le territoire palestinien occupé, a déclaré en réponse à une question sur le nombre de morts à Gaza : « Nous recevons également des estimations selon lesquelles il y a encore plus de 1.000 personnes sous les décombres qui n'ont pas encore été identifiées ». Il n'a toutefois pas précisé la source.

12:47 heure de Beyrouth

Plusieurs manifestations de soutien à la Palestine ont lieu aujourd'hui au Liban.

- Une manifestation est en cours devant le siège de la chaîne al-Jadeed à Wata el-Msaytbé.

- Après la prière du midi, le Hezb al-Tahrir organisera des manifestations à Saadnayel, dans la Békaa, mais aussi à Tripoli (Liban-Nord) et à Saïda (Liban-Sud).

- Le Hezbollah à appelé à une protestation à Basta, dans la capitale, vers 16h.

- Une marche depuis l'ambassade d'Égypte en direction de l'ambassade de France à Beyrouth est prévue à 17h.

- Des informations font état de manifestations dans le camp palestinien de Bourj al-Barajneh après la prière du vendredi et d'une autre à Bir Hassan à 13h. L'Orient Today n'a pas encore pu confirmer leur tenue.

12:30 heure de Beyrouth

Des habitants du village de Alma el-Chaab, situé à l'Ouest du Liban-Sud, ont appelé les autorités à éteindre l'incendie qui se poursuivait dans la localité avoisinante de Mrouj (il ne s'agit pas de la localité de Mrouj dans le Mont-Liban), et qui avait été déclenché par des frappes israéliennes pendant la nuit de mercredi à jeudi. Ils ont aussi demandé à ce que le village soit à nouveau approvisionné en courant.

12:08 heure de Beyrouth

Nous venons de refermer la session de questions-réponses avec notre corédacteur en chef, Anthony Samrani. Mais vous pouvez vous y replonger en cliquant ici

11:59 heure de Beyrouth

Huit nouveaux camions transportant de la nourriture, des médicaments et de l'eau devraient entrer dans la bande de Gaza vendredi, a déclaré un haut fonctionnaire des Nations unies, alors que des problèmes techniques, politiques et sécuritaires entravent les livraisons.

« Nous avons reçu environ 74 camions. Nous en attendons encore environ huit aujourd'hui », a déclaré à la presse à Genève Lynn Hastings, coordonnateur humanitaire des Nations unies pour le territoire palestinien occupé. Elle a aussi indiqué que des négociations détaillées étaient en cours avec Israël pour tenter de garantir davantage de passages humanitaires dans l'enclave.

« Nous sommes conscients que 1.000 patients ont besoin de dialyse et que plus de 100 enfants et bébés sont en couveuse. Nous faisons donc de notre mieux pour essayer d'établir des priorités en fonction des besoins les plus importants », a-t-elle ajouté.

11:58 heure de Beyrouth

Le patron de l'Agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), Philippe Lazzarini, a averti vendredi que « beaucoup (de gens) allaient bientôt mourir » dans la bande de Gaza en raison du siège imposé par Israël.

« Les services de base s'effondrent, les médicaments s'épuisent, la nourriture et l'eau s'épuisent », a-t-il encore dit, selon des propos rapportés par l'AFP.

11:39 heure de Beyrouth

Un total de quatre Palestiniens ont été tués vendredi à l'aube lors d'incursions de l'armée israélienne dans le nord de la Cisjordanie occupée, a rapporté l'agence officielle palestinienne Wafa, citée par l'AFP. L'agence a affirmé que trois Palestiniens avaient été tués par des tirs israéliens lors d'une incursion effectuée par « une importante force » de l'armée israélienne à Jénine. Douze Palestiniens ont en outre été blessés lors de cette même incursion. Le Hamas a, lui, annoncé dans un communiqué la mort de l'un de ses combattants lors de ce raid.

Un quatrième Palestinien a été tué dans une seconde incursion de l'armée israélienne, cette fois dans la ville de Qalqilya, au sud de Jénine. Le Hamas a affirmé qu'il était lui aussi l'un de ses activistes.

11:34 heure de Beyrouth

Des femmes palestiniennes fabriquant du pain dans une école gérée par l'ONU à Rafah, dans le sud de Gaza, le 27 octobre 2023. Photo SAID KHATIB / AFP

11:22 heure de Beyrouth

La bande de Gaza a un besoin urgent d'aide « significative et continue », a prévenu vendredi le patron de l'Agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa).

Lors d'un point de presse à Jérusalem, Philippe Lazzarini a par ailleurs indiqué que son organisation avait confirmé la mort de 57 de ses employés dans le petit territoire palestinien depuis le 7 octobre.

11:13 heure de Beyrouth

L'armée égyptienne a annoncé qu'un drone non identifié a atterri vendredi matin près d'un hôpital à Taba, blessant six personnes.

10:57 heure de Beyrouth

229 personnes sont retenues en otage à Gaza, selon un nouveau décompte de l'armée israélienne communiqué vendredi et relayé par l'AFP. Un précédent bilan faisait état de 224 personnes enlevées par le Hamas depuis le 7 octobre.

10:42 heure de Beyrouth

Petit rappel : Il est toujours temps d'envoyer vos questions à notre corédacteur en chef, Anthony Samrani.
Il y a deux façons de les envoyer :  

-soit par email : livechatolj@lorientlejour.com

-soit via ce formulaire accessible ici 

Il y répondra à 11h, heure de Beyrouth, ici.


10:17 heure de Beyrouth

Un sondage israélien publié vendredi dans le journal Maariv révèle que 49 % des personnes interrogées sont favorables à un report de l'offensive terrestre à Gaza, tandis qu'un peu plus d'un quart d'entre elles pensent que l'armée israélienne devrait lancer l'offensive immédiatement. Plus de détails ici

10:09 heure de Beyrouth

Point lecture : Anthony Samrani décrypte les différents scénarios pour le Liban, dans le contexte de la guerre Israël - Hamas. Parmi les quatre options envisageables, une seule pourrait déboucher sur quelque chose de positif pour le pays du Cèdre, dit-il. Un article à lire ici


10:06 heure de Beyrouth

Israël a bombardé plusieurs villages à l'Ouest du Liban-Sud dans la nuit de jeudi à vendredi, a rapporté l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

Les villages de Dhayra, Alma el-Chaab, Naqoura (Tyr) et Aïta el-Chaab (Bint Jbeil) ont été ciblées par l'armée israélienne vers 1h du matin. Selon l'Ani, des avions israéliens ont également survolé Tyr et Bint Jbeil jusqu'à vendredi matin.

Contacté par L'Orient Today, un haut responsable au sein de l'armée libanaise a affirmé ne pas disposer de plus d'informations.

09:49 heure de Beyrouth

Un homme porte des cartons d'aide humanitaire à Beyrouth en direction du Liban-sud, le 27 octobre 2023 (Photo Amr Alfiky / REUTERS)

09:40 heure de Beyrouth

Le Hamas ne peut pas libérer les otages saisis lors de son attaque contre Israël tant qu'un cessez-le-feu n'est pas conclu, a déclaré le journal russe Kommersant, citant un membre d'une délégation du Hamas en visite à Moscou. Le journal cite Abou Hamid, qui a précisé que le Hamas avait besoin de temps pour retrouver toutes les personnes qui avaient été emmenées d'Israël à Gaza par diverses factions palestiniennes le 7 octobre.

Jeudi, le Hamas avait indiqué qu'une cinquantaine d'otages avaient été tués par des frappes aériennes israéliennes.

09:38 heure de Beyrouth

Au moins deux personnes ont été tuées lors d’opérations menées par l’armée israélienne en Cisjordanie cette nuit, selon des informations rapportées par le Haaretz et Al-Jazeera.

Le directeur d'un hôpital à Jenin, dans le nord de la Cisjordanie, a annoncé la mort de l’une des deux victimes dans la matinée. Des sources médicales à Qalqilya, dans l’ouest, ont confirmé un autre décès et deux blessés.

Selon le correspondant d'Al Jazeera, la seconde personne décédée est Qasim Abdul Hafiz, un ancien prisonnier palestinien, qui a « succombé à des blessures par balle infligées au cours d'une opération des forces d'occupation israéliennes à Qalqilya. »

09:12 heure de Beyrouth

L'armée américaine a attaqué dans la nuit de jeudi à vendredi deux « sites investis par les Gardiens de la révolution islamique iraniens et des groupes affiliés » dans l’est de la Syrie selon des informations de Reuters et de plusieurs médias, notamment américains et israéliens.

L’attaque aérienne a été menée par deux F16. Dans un communiqué, le secrétaire à la Défense des États-Unis, Llyod Austin a précisé qu’elle avait été directement autorisée par le président américain en riposte à « plusieurs attaques menées depuis le 17 octobre contre du personnel américain en Irak et en Syrie par des milices soutenues par l’Iran. » Le Pentagone assure que les attaques de ces milices ont échoué à atteindre leurs objectifs et n’ont provoqué que des « blessés légers ». Plus de détails ici.

09:03 heure de Beyrouth

L'armée israélienne a annoncé vendredi matin que son infanterie avait mené un « raid ciblé dans le secteur central de la bande de Gaza », épaulée par « des chasseurs et des drones », visant des objectifs du Hamas. Les soldats ont ensuite quitté le territoire palestinien sans déplorer de blessé, a affirmé l'armée dans un communiqué. Outre cette incursion, l'armée a indiqué avoir bombardé des sites du Hamas « dans toute la bande de Gaza ».

Dans la nuit de mercredi à jeudi, l'armée israélienne avait déjà procédé à une incursion terrestre, en prélude à une offensive terrestre annoncée à plusieurs reprises et confirmée mercredi soir par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a promis « d'anéantir » le Hamas.

08:22 heure de Beyrouth

Et aussi, n'oubliez pas d'envoyer vos questions (en cliquant ici) à notre corédacteur en chef, Anthony Samrani. Il y répondra aujourd'hui à 11h, heure de Beyrouth.

08:16 heure de Beyrouth
08:16 heure de Beyrouth

Bonjour,

Merci de nous retrouver pour la reprise de notre couverture, en direct, des événements relatifs au conflit entre Israël et le Hamas. 

commentaires (1)

Après des accusations israéliennes, le Hamas dément utiliser les hôpitaux comme "bouclier humain" : Jour 21 de la guerre Israël - Hamas============== CONFIRMATION DIRECTE QU,ON BOMBARDE DES HOPITAUX.

JE NE COMMENTE PAS. JE PARLE AU PEUPLE.

19 h 21, le 27 octobre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Après des accusations israéliennes, le Hamas dément utiliser les hôpitaux comme "bouclier humain" : Jour 21 de la guerre Israël - Hamas============== CONFIRMATION DIRECTE QU,ON BOMBARDE DES HOPITAUX.

    JE NE COMMENTE PAS. JE PARLE AU PEUPLE.

    19 h 21, le 27 octobre 2023

Retour en haut