Rechercher
Rechercher

Politique - ANALYSE

Guerre Israël-Hamas : que de mauvais scénarios (ou presque) pour le Liban

Parmi les quatre options envisageables, une seule pourrait déboucher sur quelque chose de positif pour le pays du Cèdre. 

Guerre Israël-Hamas : que de mauvais scénarios (ou presque) pour le Liban

Un char de la Finul passe près d'une affiche représentant l’ancien chef des opérations extérieures des gardiens de la révolution, Kassem Soleimani, le 26 octobre 2023, à Marjeyoun au Liban-Sud. Anwar Amro/AFP

C’est le genre d’articles que l’on écrit en espérant sincèrement se tromper sur toute la ligne. Pourquoi ? Parce que parmi les quatre différents scénarios envisageables près de trois semaines après l’attaque sanglante du Hamas en Israël, un seul...
C’est le genre d’articles que l’on écrit en espérant sincèrement se tromper sur toute la ligne. Pourquoi ? Parce que parmi les quatre différents scénarios envisageables près de trois semaines après l’attaque sanglante du Hamas en Israël, un seul...

commentaires (16)

L,INFEODE AUX MERCENAIRES REVE TOUJOURS D,ETRE PROPULSE PAR EUX SUR LA CHAISE. IL NE PENSE POINT AU BIEN DU PAYS MAIS A SON BIEN PROPREMENT EGOISTE. ILS SONT DEUX !

LA LIBRE EXPRESSION

19 h 27, le 27 octobre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (16)

  • L,INFEODE AUX MERCENAIRES REVE TOUJOURS D,ETRE PROPULSE PAR EUX SUR LA CHAISE. IL NE PENSE POINT AU BIEN DU PAYS MAIS A SON BIEN PROPREMENT EGOISTE. ILS SONT DEUX !

    LA LIBRE EXPRESSION

    19 h 27, le 27 octobre 2023

  • "Gebran Bassil ne pense qu’aux gains qu’il pourra tirer de la situation.". De un: GB n'est pas opportuniste. De deux : ça ne lui ressemble pas d'exploiter des situations aussi atroces pour rehausser sa popularité d'autant plus qu'il est à la tête du plus grand bloc parlementaire.

    Hitti arlette

    15 h 01, le 27 octobre 2023

  • Le seul scénario qui vaille serait celui d’une guerre évolutive en fonction des événements qui se jouent sur le terrain, au jour le jour. Les frappes seront décidées et menées en fonction de la réplique de chaque faction. Les instigateurs de cette guerre se verront entraînés de force dans cette guerre qu’ils le veuillent ou pas et ça n’est pas pour nous déplaire. Le Hamas implique publiquement l’Iran dans ce conflit en voulant remettre les otages à leur commanditaires pour sauver leur peau et tout reposerait sur l’attitude à suivre des américains comme des occidentaux pour les libérer. Soit ils négocient et l’Iran sortirait à nouveau par la grande porte en décidant de remettre le couvert quand ça le chante, soit il renoncerait définitivement à ce genre de chantage puisqu’il sera affaibli, et plus si nécessaire, s’il persiste à semer la terreur dans cette région du monde. Le HB n’aura plus son mot à dire le jour où ses donneurs d’ordre seraient pris à la gorge et anéantis.

    Sissi zayyat

    10 h 55, le 27 octobre 2023

  • Il n’y a que la reconnaissance de deux états qui peuvent engendrer une paix totale régionale. Les juifs d’Israël et des USA chasserons les sionistes hors de toute la Palestine et pourrons même vivre côtes à côtes auprès des palestiniens a Ramallah, en Cisjordanie, à Jérusalem et pourquoi pas à Gaza. Ismaïl Haniyé devait encourager pareille concordance entre les juifs, les chrétiens et les musulmans de Palestine.

    Mohamed Melhem

    10 h 55, le 27 octobre 2023

  • Comme si l’histoire en cours ou à venir est déjà écrite. On ne s’improvise pas expert, dans le genre ""d’articles que l’on écrit en espérant sincèrement se tromper sur toute la ligne"", et d’analyse en analyse, on s’y perd pour finalement devenir un désorienté. Le scénario catastrophe, quand s’ajoute à un pays en faillite économique, une guerre dévastatrice. Et là, on peut parler d’unité des fronts. Quel est le souci des Arabes du Liban ? Solidaire des autres ? Ils préfèrent les Palestiniens en guerre, mais loin du Liban. Elle est longue cette guerre, elle se gagne à l’usure… et je pleure tous les enfants tombés de Gaza et d’ailleurs…

    Nabil

    10 h 39, le 27 octobre 2023

  • Quelque soit l’option concernant. Gaza actuellement. Pour le liban, ca sera un cas à part. Tôt ou tard , le Hezbollah serait ciblé. Il serait dans le viseur israélien. Même dans 10 ans, si le Hezbollah est toujours là ? Le liban pourrait payer le prix fort à cause de la présence du Hezbollah. Ne pas oublier ( au liban, ca passe inaperçu). Tant que la milice, le parti, l’organisation armée ( hamas , jihad islamique Hezbollah etc..) tant que leur charte prône « la destruction de l’état d’Israël » ( eux ils disent « l’entité sioniste ») donc ces organisations seront considérées TERRORISTES par la communauté internationale. L’autorité palestinienne a supprimé ceci de sa charte . D’où la reconnaissance de cette autorité par le monde entier. L’occident fait en sorte d’instaurer 2 états israélien ET palestinien. Leur but n’est PAS de détruire mais construire… voici la différence , voilà pourquoi ces milices ( hormis le drakar , les marines, les otages étrangers kidnappés par le Hezbollah, au liban, les années 80) le Hezbollah est catalogué depuis ces années … comme terroriste. L’occident n’a pas oublié ces actes terroristes ( même demis Roussos avait été kidnappé , en tant que passager de l’avion détourné dans lequel le jeune marines, en civil, avait été abattu dans l’avion même) leur passé ne plaide pas en leur faveur.au niveau mondial. Donc le liban pourrait avoir cette épée de DAMOCLÈS pendant un très long moment… ?? tant que le Hezbollah contrôle le liban officiel.

    LE FRANCOPHONE

    09 h 55, le 27 octobre 2023

  • Même le quatrième scénario, le plus optimiste (et le moins vraisemblable), ne serait pas tellement une bonne nouvelle pour le Liban. Le progrès qui en résulterait dans la solution du problè,e palestinien serait vu comme une justification a posteriori de l'attaque du 7 octobre, et donc de l'action du Hezbollah. Lequel en sortirait donc renforcé.

    Yves Prevost

    07 h 23, le 27 octobre 2023

  • Israël vas rentrer et vas rester le temps de « nettoyer » le tout et l’axe de bougera pas d’un pouce, il vas se contenter de continuer a suivre les règles d’engagement, c’était un coup politique et médiatique et non militaire que le Hamas a effectuer le 7 octobre pousse par l’Iran juste pour annuler ou retarder la normalisation surtout de l’Arabie saoudite, tout ce que la moumana3a entreprend en ce moment n’est que médiatique

    Bery tus

    06 h 31, le 27 octobre 2023

  • Et il y a un 5eme scenario : deal Hamas contre le Liban et les routes commerciales Asie -europe via l'arabie et Israël sont securisees...(a l'instar du deal fait avec la Syrie en 91)...et une nouvelle autorité palestinienne V.2 financée par l'arabie et une nouvelle direction israélienne

    Nad

    05 h 24, le 27 octobre 2023

  • un autre scenario est de rendre la vie tellement complique a gaza que l egypte est force d ouvrir sa frontière et acceuillir des refugiers, vider gaza volontairement

    RS

    05 h 18, le 27 octobre 2023

  • Seriez-vous un petit peu anti-Hezbollah primaire? Sans cela je ne m'explique que vous catégorisiez Israel renonçant à une invasion terrestre comme étant une mauvaise nouvelle pour le Liban. Un arrêt de l'escalade serait une excellente nouvelle pour le monde, le Liban compris, que cela serve la propagande de vos ennemis politiques ou pas!

    Nehme Jad

    05 h 07, le 27 octobre 2023

  • On ne peut comparer un siege de l'antiquite avec un siege actuel. C'etait alors a la mode. Une armee moderne inactive ou en preparation peut se desintegrer. Revoir l'attente de D-Day.Puis l'opinion publique pourrait se renverser.

    Odin

    01 h 51, le 27 octobre 2023

  • La meilleure analyse semble être celle présente dans les commentaires, par "citoyen libanais". Celles de l'article ne comportent pas d'éléments stratégiques qui permettent d'imaginer de quel côté la balance va pencher.

    N.K.

    23 h 19, le 26 octobre 2023

  • Le dernier scénario c'est le scénario voitures piégées à Beyrouth

    M.E

    22 h 32, le 26 octobre 2023

  • La stratégie sioniste est diaboliquement précise et dissimulée en même temps: le siège suffit à faire mourir tout Gaza à petit feu, donc pourquoi se presser pour une offensive terrestre qui par retour de bâton risque de mobiliser les opinions publiques occidentales, jusque là complètement hypnotisées en dehors des "allogènes", contre ce même siège ? Je pense qu'il y aura tout de même une offensive terrestre, mais juste pour couper la bande de Gaza en 2 ou en 3 par les zones moins peuplées et ainsi resserrer le siège, sans entrer dans les villes. Il n'y a qu'à relire le récit du siège de Jérusalem par l'armée romaine en 70 pour comprendre comment les choses vont très probablement se passer. Le Hezbollah sera au final vu comme celui qui a entraîné le Hamas et toute la cause palestinienne derrière lui dans ce piège diabolique et fatal.

    Citoyen libanais

    21 h 47, le 26 octobre 2023

  • Le 4ieme scenario peut avoir une variation: une intrusion limitee mais forcenee, qui aboutirait au scenario palestinien de 1982: faire sortir hamas vers d'autres horizons aboutissant a un statu quo interminable. mauvais pour le Liban

    Odin

    21 h 19, le 26 octobre 2023

Retour en haut