Rechercher
Rechercher

Politique - Crise

Présidentielle au Liban : le chef de la diplomatie iranienne répond aux critiques de Macron

« La République islamique d'Iran a joué le plus grand rôle constructif au Liban et nous resterons de toutes nos forces aux côtés du Liban », a assuré Hossein Amir-Abdollahian.

Le chef de la diplomatie iranienne, Hossein Amir-Abdollahian, lors d'une conférence de presse à Beyrouth, le 1er septembre 2023. Photo Ibrahim AMRO/AFP

Le chef de la diplomatie iranienne a conseillé vendredi au président français Emmanuel Macron de se concentrer sur ses problèmes internes au lieu de critiquer son pays, lors d'une conférence de presse au terme d'une visite à Beyrouth.

"Je conseille au président Macron de se concentrer sur la situation en France au lieu de se préoccuper des questions d'ingérence dans d'autres pays", a déclaré Hossein Amir-Abdollahian, qui était interrogé au sujet des récentes déclarations du chef de l'Etat français sur le Liban.

Lundi, Emmanuel Macron, qui s'exprimait devant les ambassadeurs de France réunis à l'Elysée, avait évoqué "les activités de déstabilisation régionale que l’Iran a mené ces dernières années".

Il avait estimé qu'un des "éléments clés" d'une "solution politique au Liban passera par une clarification des interférences régionales dont celle de l'Iran", et salué au passage l'action de son envoyé spécial au Liban, Jean-Yves Le Drian.

Lire aussi

Abdollahian : Les responsables libanais ont la sagesse nécessaire pour résoudre la crise

M. Le Drian est attendu au Liban en septembre pour tenter de convaincre les acteurs politiques de parvenir à un consensus sur l'élection d'un président, dans le pays privé de chef d'Etat depuis dix mois.

"La République islamique d'Iran a joué le plus grand rôle constructif au Liban et nous resterons de toutes nos forces aux côtés du Liban", a assuré le ministre iranien.

M. Abdollahian, qui tenait sa conférence de presse à l'ambassade d'Iran à Beyrouth, a appelé les responsables libanais à élire sans tarder un président.

Aucun des deux blocs antagonistes au Parlement, ni celui du Hezbollah soutenu et armé par l'Iran ni celui de ses adversaires, ne possède la majorité requise pour élire un président.

Lire aussi

Abdollahian de retour à Beyrouth, pour la seconde fois en quatre mois

Le ministre iranien s'est notamment entretenu au cours de sa visite avec le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, ainsi qu'avec une délégation de chefs des formations palestiniennes alliées à l'Iran, notamment le Hamas et le Jihad islamique.

Il a indiqué que le Hezbollah, bête noire d'Israël, comme les factions palestiniennes, lui avaient assuré qu'ils répliqueraient rapidement si Israël "commet une folie au Liban".

Le ministre s'était auparavant rendu en Syrie, où il a été reçu jeudi par le président Bachar el-Assad, dont l'Iran est l'un des principaux alliés.

Le chef de la diplomatie iranienne a conseillé vendredi au président français Emmanuel Macron de se concentrer sur ses problèmes internes au lieu de critiquer son pays, lors d'une conférence de presse au terme d'une visite à Beyrouth.

"Je conseille au président Macron de se concentrer sur la situation en France au lieu de se préoccuper des...
commentaires (17)

Que lui et Micron montent sur scène ensemble et nous fassent une démonstration de "je te tiens, tu me tiens par la barbichette". Quel cirque, on nous prend littéralement pour des lapins de 6 semaines à Paris comme à Téhéran.

IBN KHALDOUN

17 h 55, le 02 septembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (17)

  • Que lui et Micron montent sur scène ensemble et nous fassent une démonstration de "je te tiens, tu me tiens par la barbichette". Quel cirque, on nous prend littéralement pour des lapins de 6 semaines à Paris comme à Téhéran.

    IBN KHALDOUN

    17 h 55, le 02 septembre 2023

  • Pourquoi ne ferait il pas de même au lieu de prodiguer des conseils? Il a de quoi faire dans son pays qui croule sous les dettes avec des révolutions étouffées à coup de crimes contre son propre peuple. La charité commence par soi-même. Bat les pattes et rentrez d’où vous êtes venu. La gratitude des libanais patriotes ne saurait tarder.

    Sissi zayyat

    12 h 36, le 02 septembre 2023

  • Jadis la perle de l’orient, notre pays est devenu grâce au rôle constructif de la république islamique de l’Iran, un taudis et une terre de trafics de tout genre chapeautés par leurs mercenaires armés jusqu’aux dents pour mater les libanais si l’idée de se rebeller venait effleurer leur esprit. Exactement comme en Iran où le peuple agonise, privé de tout sauf du droit d’obéir en assistant au pillage de leur pays qui ne profite qu’aux personnes au pouvoir et aux citoyens qui acceptent de faire partie du système pourri qu’ils ont installé. En matière de liberté, de dignité et de construction cet individu est le dernier à nous donner des leçons. Les libanais s’occuperont des remerciements une fois prêts et débarrassés de leurs pions qui n’ont qu’à bien se tenir. En matière de gratitude et de reconnaissance nous sommes les rois et ce sera avec les manières qui conviennent. Si vous ne le croyez pas, Demandez donc aux syriens qui ont été contraints de déguerpir sans oser demander leur reste.

    Sissi zayyat

    12 h 22, le 02 septembre 2023

  • Et les libanais conseillent à l’Iran de se concentrer sur leur dictature vacillante, eux qui savent bien traiter leur population et celle des pays usurpés par leurs armes et mercenaires. Oui oui l’Iran a joué le plus grand rôle constructif au Liban. Il n’y a qu’à regarder dans quel état de décomposition il se trouve grace leurs ingérences destructives et leurs rôles néfastes et nuisibles qui ont réduit ce pays à une taudis où tous les repris de justices y trouvent refuge sous leurs jupons. Ne parlons surtout pas de l’état de décrépitude avancée de ses institutions et de sa constitution. Eux les honnêtes gens qui viennent s’immiscer dans nos affaires internes et nourrissent les vendus à coup d’armes de drogues et de lois archaïques pour régner dans un pays qui a toujours refusé de se soumettre. Ils n’ont qu’à bien se tenir, les libanais n’ont pas encore montré leur gratitude.

    Sissi zayyat

    12 h 08, le 02 septembre 2023

  • L’Iran est en train de mettre la main sur le Liban à travers le Hezbollah, mais il y a des régions au Liban dont ils ne pourront même pas respirer l’air. D’ailleurs ils en sont conscients après les deux raclées

    Lecteur excédé par la censure

    08 h 21, le 02 septembre 2023

  • Il est préférable que tout pays qui veut aider le Liban à sortir de l’ornière néfaste soit le bienvenu, mais sans intention de déstabiliser le Liban. A l’Arabie saoudite de jouer le plus grand jeu et d’appuyer un candidat parmi ceux qui se présentent aussi bien par le tandem Hezbollah, Berry et leurs alliés et ceux de l’opposition. Aux prochaines élections législatives le Hezbollah et Amal risquent de perdre quelques députés de même que le CPL, même appuyé par le Hezbollah alors que le FL se verrait ses députés augmenter de deux à quatre députés et l’opposition d’augmenter de trois à six députés. Et Berry ne serait plus réélu. Le Hezbollah a intérêt pour conserver ses armes à ne plus s’immiscer en profondeur dans les rouages de l’état. Toutefois, bon gré mal gré, il n’est pas question de déposséder le Hezbollah de ses armes tant qu’une parcelle du territoire libanais est occupée par Israël et assez de dire qu’Israël dit que se sont des territoires pris aux syriens qui etaient au Liban.

    Mohamed Melhem

    06 h 41, le 02 septembre 2023

  • Ce pays le Liban ..

    Abdallah Barakat

    05 h 20, le 02 septembre 2023

  • Lire exactement le contraire, et vous obtiendrez le fond de ca pensée correctement.

    Aboumatta

    23 h 58, le 01 septembre 2023

  • En visite en Syrie chez Bachar la veille. Il a sans doute ramené du Semtex sous valise diplomatique... histoire de compenser par ce petit cadeau au barbu la perte malencontreuse et irrémédiable de son précieux nitrate d'ammonium.

    Ca va mieux en le disant

    23 h 58, le 01 septembre 2023

  • LOL! Macron Ingérence... Parce que l'Iran n'en fait aucune? L'Iran a contribué à la construction du Liban! Lol! Je me demande ce serait quoi s'il ne nous aiderait pas! Lol

    Marwan Takchi

    23 h 38, le 01 septembre 2023

  • Très culoté cet énergumène.

    DRAGHI Umberto

    22 h 35, le 01 septembre 2023

  • ….. "Je conseille au président Macron de se concentrer sur la situation en France au lieu de se préoccuper des questions d'ingérence dans d'autres pays"…..dit il…AHH? Parce que pour l’iranien, le liban c’est son pays?? Qui lui a demandé de financer une milice ?? Bref… pas la peine de répondre à ces gens… s’ils avaient une once d’ouverture d’esprit et d’intelligence, ils auraient déjà écouter leurs populations au lieu de martyriser leurs jeunes…

    LE FRANCOPHONE

    22 h 22, le 01 septembre 2023

  • "… nous resterons de toutes nos forces aux côtés du Liban …" - forces armées…

    Gros Gnon

    22 h 18, le 01 septembre 2023

  • Ministre reçu par les boulets de la République... Ça veut tout dire.

    Desperados

    22 h 17, le 01 septembre 2023

  • "Je conseille au président Macron de se concentrer sur la situation en France au lieu de se préoccuper des questions d'ingérence dans d'autres pays". Quel sens de l'humour. On peut dire la meme chose sur l'iran: Occupez vous de votre situation interne et decamper du Liban.

    hrychsted

    21 h 16, le 01 septembre 2023

  • Il serait préférable que celui qui fait des remarques politiques à la France à partir du Liban le fasse plutôt de son propre pays. Le Liban n’est pas une tribune pour quiconque veut attaquer un pays étranger, de surcroît ami du Liban.

    Un Libanais

    20 h 07, le 01 septembre 2023

  • Alors qu'il aurait mieux fait de declarer "La République islamique d'Iran a joué le plus grand rôle destructif au Liban". Pinocchio !

    Remy Martin

    19 h 56, le 01 septembre 2023

Retour en haut