Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Insta(nt) cuisine libanaise

Le cocktail « sour » d’arak et jus de mûre de Pierre Farah

Ils sont jeunes, libanais, vivent ici ou ailleurs. Ils sont férus de cuisine mais aussi d’images et de réseaux sociaux. Avec des milliers de « followers », ils partagent en moins d’une minute leurs recettes, conseils et astuces, et, surtout leur plaisir de cuisiner... En ce mois d’août, « L’Orient-Le Jour » vous invite à plonger dans des saveurs rafraîchissantes aux couleurs de l’été.

Le cocktail « sour » d’arak et jus de mûre de Pierre Farah

Pierre Farah réside en Suisse mais aime partager ses saveurs du Liban. Photo DR

Il s’appelle Pierre Farah, il a la trentaine et vit depuis 7 ans en Suisse où il navigue dans le domaine du conseil. Son intérêt pour la cuisine a démarré en 2011, lorsqu’il s’est installé seul à l’étranger, et s’est développé durant la pandémie. « J’ai toujours été intéressé par la cuisine, je me souviens que j’attendais impatiemment les épisodes de l’émission culinaire Bon appétit bien sûr de Joël Robuchon lorsque j’étais enfant, mais ce n’est que lorsque j’ai habité seul à Montréal pour mes études (à McGill) que je me suis vraiment mis à cuisiner. » Sur son compte Instagram, qui compte aujourd’hui 14 400 followers, il poste des adresses de restaurants qu’il aime, mais aussi des recettes faciles faites maison, des salades, des pâtes, des propositions autour de thèmes ou de produits et, plus récemment, des idées de cocktails revisités.

Lire aussi

Le riz aux épices et fruits secs de The Kitchen Babe, Nadine Chamaa

« J’ai créé ce compte il y a quelques années pour partager les photos des plats que je créais. Peu à peu, je me suis aussi mis à partager les recettes. Il n’y a pas de style particulier, j’essaie surtout de proposer des recettes qui sont relativement simples et qui marchent si l’on suit les instructions. » Sans suivre un rythme particulier, Pierre essaie quand même de trouver le temps, dans un agenda chargé, de faire et de se faire plaisir. Ses vidéos sont simples, agréables, rapides. « Aujourd’hui, le succès des posts sur les réseaux sociaux, Instagram en particulier, dépend énormément des visuels, du style de montage, de la musique et du rythme du clip. Les utilisateurs sont devenus très impatients et doivent être captivés dès la première seconde, sinon ils passent au post suivant… » confie-t-il. Pour cet été, il a choisi de revisiter certains cocktails en y ajoutant un twist local. Café turc-Martini, Aperol spritz à l’eau de rose ou encore l’arak que nous vous proposons.

Le cocktail « sour » d’arak et jus de mûre de Pierre Farah

Ingrédients :

45 ml de gin
15 ml d’arak
15 ml de sirop (quantités égales de sucre blanc et d’eau portées à ébullition et laissées à refroidir)
30 ml de jus de citron
15 ml de blanc d’œuf ou d’aquafaba*
Une poignée de mûres
Une pincée de sel.

Préparation :

Étape 1 : verser tous les ingrédients dans un shaker sans glaçons et secouer énergiquement pendant 20 à 30 secondes.
Étape 2 : ajouter une poignée de glaçons et secouez à nouveau 20 à 30 secondes.
Étape 3 : servir le cocktail filtré dans un verre à cocktail givré.
Étape 4 : décorer avec une mûre piquée d’un cure-dent.

*L’aquafaba est le liquide dans lequel sont conservés les pois chiches en conserve. Il peut être utilisé comme substitut des blancs d’œuf dans de nombreuses recettes. Cependant, son pouvoir mousseux est un peu moins puissant que celui des blancs d’œuf.

Un cocktail aux couleurs de l’été. Photo DR

Il s’appelle Pierre Farah, il a la trentaine et vit depuis 7 ans en Suisse où il navigue dans le domaine du conseil. Son intérêt pour la cuisine a démarré en 2011, lorsqu’il s’est installé seul à l’étranger, et s’est développé durant la pandémie. « J’ai toujours été intéressé par la cuisine, je me souviens que j’attendais impatiemment les épisodes de...
commentaires (1)

Cela peut être sympa. Keskon!

Georges Olivier

20 h 11, le 31 août 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Cela peut être sympa. Keskon!

    Georges Olivier

    20 h 11, le 31 août 2023

Retour en haut