Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Joseph Aoun dans la banlieue sud : Le trafic de drogue est plus dangereux que le terrorisme

Le commandant en chef de l'armée salue le fait que la troupe "a réussi à démanteler un des réseaux de trafic de drogue les plus dangereux sans faire de blessés parmi les civils", après une opération violente à Bourj Brajneh.

Joseph Aoun dans la banlieue sud : Le trafic de drogue est plus dangereux que le terrorisme

Le commandant de l’armée libanaise, le général Joseph Aoun, lors de sa visite vendredi auprès de deux soldats soignés à l'hôpital militaire. Photo ANI

Le commandant en chef de l’armée libanaise, le général Joseph Aoun, s’est rendu vendredi en tournée auprès de plusieurs militaires basés dans la banlieue sud de Beyrouth et de soldats hospitalisés, après une descente, la veille, de l'armée dans le quartier de Bourj Brajneh, dans le cadre d'une opération contre des personnes recherchées pour trafic de drogue et meurtre, selon l'Agence nationale d'information (ANI, officielle). Au cours de sa visite, il a affirmé la volonté de l'armée de lutter contre le narcotrafic, un phénomène selon lui "plus dangereux que le terrorisme". 

L'opération a fait sept blessés légers parmi les militaires. Deux des personnes recherchées ont été blessées. La descente a permis d'arrêter sept suspects, dont H.J., décrit par la troupe comme l'un des trafiquants de drogue les plus actifs de la banlieue sud, fief du Hezbollah. 

Lire aussi

Maurice Slim vs Joseph Aoun : un règlement de comptes qui ne dit pas son nom

Au cours de sa tournée, le général Aoun, dont le nom a été avancé à maintes reprises en tant que candidat potentiel pour la présidence de la République, est allé saluer deux des soldats encore hospitalisés à l'hôpital militaire. Il s'est ensuite rendu à la caserne Henri Chéhab où il a été informé des détails de l’opération menée la veille et a rencontré des membres du bureau de sécurité de la banlieue sud de Beyrouth, rattaché au service des renseignements de l'armée.

Pas de blessés parmi les civils
Pendant ses visites, il a félicité la troupe pour son "professionnalisme qui a permis de mener une opération précise et difficile  dans une région complexe et surpeuplée". "Les militaires ont réussi à démanteler un des réseaux de trafic de drogue les plus dangereux sans faire de blessés parmi les civils", a souligné le général Aoun. Il a ajouté que l'armée combat le trafic de drogues "sur tout le territoire" parce que celui-ci est "plus dangereux encore que le terrorisme". "Il est de notre devoir de protéger les habitants de la banlieue sud et de toutes les régions contre ce poison", a-t-il lancé, avant d'assurer que l'armée "s'engage à mener cette guerre quoiqu'il lui en coûte". 

Lire aussi

Joseph Aoun, l’équilibriste qui peut faire consensus

Les autorités libanaises intensifient depuis des mois leurs efforts pour lutter contre la production et le trafic de drogue, en particulier de Captagon, en réponse aux critiques des monarchies du Golfe, qui dénoncent le statut de plaque tournante du Liban pour ce genre de trafic.

Plus tôt dans la journée vendredi, le général Joseph Aoun s'est réuni avec le président du Parlement Nabih Berry, avec qui il a passé en revue la situation sécuritaire du pays et celle de la troupe. Le commandant de l'armée s'était entretenu jeudi avec le Premier ministre sortant, Nagib Mikati.

Le commandant en chef de l’armée libanaise, le général Joseph Aoun, s’est rendu vendredi en tournée auprès de plusieurs militaires basés dans la banlieue sud de Beyrouth et de soldats hospitalisés, après une descente, la veille, de l'armée dans le quartier de Bourj Brajneh, dans le cadre d'une opération contre des personnes recherchées pour trafic de drogue et meurtre, selon...
commentaires (1)

Grand merci pour l'armée qui mérite tous les honneurs avec son commandant en chef, Joseph Aoun, commando de profession. Les drogues sont à l'origine de beaucoup de crimes, et menacent la paix sociale. A juste titre, ils sont synonymes de terrorisme.

Esber

21 h 09, le 13 janvier 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Grand merci pour l'armée qui mérite tous les honneurs avec son commandant en chef, Joseph Aoun, commando de profession. Les drogues sont à l'origine de beaucoup de crimes, et menacent la paix sociale. A juste titre, ils sont synonymes de terrorisme.

    Esber

    21 h 09, le 13 janvier 2023

Retour en haut