Rechercher
Rechercher

Politique - Frontière maritime avec Israël

Le Liban réclamera des amendements à la proposition US "au plus tard demain"

Beyrouth espère avoir une réponse de la part d'Amos Hochstein "avant la fin de cette semaine", selon le vice-président du Parlement, Elias Bou Saab.

Le Liban réclamera des amendements à la proposition US

Les trois présidents, Michel Aoun (c), Nabih Berry (g), et Nagib Mikati, réunis le 3 octobre 2022 au palais de Baabda. Photo Twitter/@LBpresidency

Le Liban demandera des amendements à la proposition écrite de l'envoyé américain Amos Hochstein sur la frontière maritime entre le Liban et Israël d'ici demain au plus tard, a annoncé lundi le vice-président du Parlement libanais, Elias Bou Saab. Il a ajouté qu'il espérait que la réponse de M. Hochstein sera envoyée au Liban "avant la fin de la semaine".

Ces déclarations font suite à une réunion entre le président libanais Michel Aoun, le Premier ministre sortant Nagib Mikati et le président du Parlement Nabih Berry au palais présidentiel à Baabda. La réunion avait pour but de formuler la réponse du Liban à la proposition.

Lire aussi

Frontière maritime : ce que contient la proposition de Hochstein

A la suite de ce meeting, M. Bou Saab a déclaré à la presse qu'"une réponse sera envoyée au médiateur américain, au plus tard demain, dans laquelle nous demandons des amendements à la proposition. Nous espérons qu'il enverra sa réponse avant la fin de la semaine. C'est après cela que notre position finale lui sera envoyée." M. Bou Saab a également insisté sur le fait que la position du Liban est "unifiée".

Pour sa part, M. Mikati a déclaré dans un communiqué à l'issue de la réunion que "les principaux piliers de l'accord que nous voulons sont là et notre position est unifiée pour le bien du Liban", ajoutant que "les choses vont dans la bonne direction."

Plus tôt dans la journée de lundi, M. Aoun a rencontré à Baabda le comité technique en charge du dossier de la frontière maritime pour examiner la proposition de M. Hochstein.

Pas de partenariat

En présence de l'ambassadrice de France, Anne Grillo, le chef de l'Etat a également rencontré lundi la directrice de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient au ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères, Anne Guéguen, au palais de Baabda et l'a informée que "le Liban déterminera sa position sur le contenu de la proposition écrite (...) qui comprend des articles qui sont encore à l'étude aujourd'hui", notant qu'il a tenu, au cours des derniers mois, à "garantir les droits frontaliers maritimes du Liban et à fournir les conditions appropriées pour que les opérations d'exploration pétrolière et gazière dans la zone économique exclusive puissent commencer".

M. Aoun a ajouté que le géant français TotalEnergies est celui qui est censé commencer les opérations d'exploration, soulignant qu'"il n'y aura pas de partenariat avec la partie israélienne."

Le Liban et Israël ont entamé des négociations depuis deux ans, via une médiation des Etats-Unis, pour délimiter leur frontière maritime et ainsi lever les obstacles à l'exploration et à l'exploitation des gisements de gaz offshore. La présidence libanaise a annoncé samedi qu'Amos Hochstein a remis le jour même la proposition aux responsables au Liban, après d'intenses négociations indirectes ces derniers mois entre les deux parties.

Lire aussi

Le pari gazier du Liban sera-t-il payant ?

Samedi également, M. Mikati a déclaré à L'Orient-Le Jour que "l'atmosphère est positive" et qu'"un accord devrait être conclu prochainement." Cela "pourrait avoir lieu avant la fin du mandat du président Aoun", le 31 octobre, a-t-il ajouté. Si elle est adoptée, la proposition de 10 pages "aura des répercussions positives sur d'autres questions et surtout sur l'élection présidentielle", a déclaré M. Mikati.

Dimanche, le Premier ministre israélien Yaïr Lapid a déclaré lors d'une réunion hebdomadaire du cabinet que la proposition de M. Hochstein sur la frontière maritime entre le Liban et Israël "protège" et "renforce" les intérêts de ce dernier, ajoutant qu'il avait également reçu la proposition américaine et négocié "les derniers détails."

"Nous ne pouvons pas encore dire que c'est un accord conclu, mais nous pouvons dire que, comme nous l'avons demandé dès le début, la proposition protège pleinement les intérêts sécuritaires, diplomatiques et économiques d'Israël", a déclaré M. Lapid lors de sa réunion hebdomadaire du cabinet.

"Depuis plus de 10 ans, Israël essaie de parvenir à cet accord. La sécurité du nord du pays sera renforcée. Le champ de Karish sera mis en service et produira du gaz naturel... Nous ne sommes pas opposés au développement d'un champ gazier supplémentaire au Liban, dont nous recevrons notre juste part", a ajouté M. Lapid.

Les autorités libanaises et israéliennes n'ont pas révélé au cours du week-end le contenu de la proposition américaine. Des sources libanaises ont indiqué à L'Orient-Le Jour que le champ de Karish resterait dans le giron israélien tandis que le Liban obtiendrait "la totalité du champ gazier de Cana", bien qu'une partie de celui-ci "dépasse" la future ligne de démarcation entre les deux pays en Méditerranée orientale.

Les autorités israéliennes ont déclaré vouloir démarrer au plus vite la production de gaz sur le champ de Karish, exploité par le groupe britannique Energean. De son côté, le groupe français TotalEnergies devrait explorer et exploiter le champ de Cana, a indiqué à l'AFP un haut responsable israélien suivant le dossier.


Le Liban demandera des amendements à la proposition écrite de l'envoyé américain Amos Hochstein sur la frontière maritime entre le Liban et Israël d'ici demain au plus tard, a annoncé lundi le vice-président du Parlement libanais, Elias Bou Saab. Il a ajouté qu'il espérait que la réponse de M. Hochstein sera envoyée au Liban "avant la fin de la semaine".Ces déclarations font suite...

commentaires (12)

Non mais, regardez cette photo de nos 3 pieds nickelés, garants de la survie de notre république bananière avec leurs sourires narquois! Comme s'ils voulaient dire à leur populace: alors les enfants, vous voyez que nous travaillons jour et nuit pour améliorer votre quotidien, et vous trouvez moyen de vous plaindre?..Allez, bande d'ingrats, votre manne pétrolière est dans la poche et tous vos problèmes seront réglés très prochainement! De quoi en pleurer de rage!

Saliba Nouhad

23 h 33, le 03 octobre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • Non mais, regardez cette photo de nos 3 pieds nickelés, garants de la survie de notre république bananière avec leurs sourires narquois! Comme s'ils voulaient dire à leur populace: alors les enfants, vous voyez que nous travaillons jour et nuit pour améliorer votre quotidien, et vous trouvez moyen de vous plaindre?..Allez, bande d'ingrats, votre manne pétrolière est dans la poche et tous vos problèmes seront réglés très prochainement! De quoi en pleurer de rage!

    Saliba Nouhad

    23 h 33, le 03 octobre 2022

  • The three stooges!!!

    Wow

    22 h 37, le 03 octobre 2022

  • Ils veulent que ça traîne encore !?

    Esber

    22 h 02, le 03 octobre 2022

  • Les bandits de l’Etat négocient pour eux, pas pour le pays !

    LeRougeEtLeNoir

    21 h 58, le 03 octobre 2022

  • Qui est la compagnie qui va investir dans le gaz au Liban? La gouvernance est nulle, la corruption rampante et le chantage au drones et missiles omniprésent. Personne de responsable vis à vis de ses actionnaires ne va mettre d’argent dans ce B.

    Mago1

    21 h 48, le 03 octobre 2022

  • ET L’EXPERT DANS LA MATIÈRE LE DR ISSAM KHALIFE DANS TOUT ÇA ! ON L’A INFORMÉ DE CET ACCORD?

    Gebran Eid

    21 h 01, le 03 octobre 2022

  • TROIS FACES BI GHABEBOU 3AL ALB ! LE MALHEUR PERSONNIFIE POUR LES CITOYENS.

    LA LIBRE EXPRESSION.

    19 h 31, le 03 octobre 2022

  • Délimiter la frontière maritime avec Israël était la partie facile. Les difficultés vont vraiment commencer quand nos chers (tellement chers) dirigeants vont commencer à vouloir se partager le gâteau…

    Gros Gnon

    17 h 53, le 03 octobre 2022

  • "Nous ne sommes pas opposés au développement d'un champ gazier supplémentaire au Liban, dont nous recevrons notre juste part", a ajouté M. Lapid. Il confirme donc que le Liban devra payer un tribut (Khouwweh) a Israel. Ce dont les officiels Libanais me pipent mot. Hehehe

    Michel Trad

    17 h 42, le 03 octobre 2022

  • 28 jours, Lol.

    Je partage mon avis

    17 h 27, le 03 octobre 2022

  • Ils sont mignons tous les trois. Des politiques jeunes dans la force de l'âge qui représentent l'avenir du pays! Heureusement que Michel est là pour défendre nos intérêts. Il sortira grandi de ce mandat dans lequel il a permis à tout un peuple d'avoir l'espoir d'un avenir meilleur (loin du Liban)

    Georges Olivier

    16 h 06, le 03 octobre 2022

  • Si exploration pétrolière y aura ,le gaz on ne le verra pas avant sept ans et avec la caste politique actuelle de Taef il faut être beaucoup plus pessimiste

    Antoine Sabbagha

    15 h 58, le 03 octobre 2022

Retour en haut