Rechercher
Rechercher

Économie - Focus

Le pari gazier du Liban sera-t-il payant ?

Les responsables libanais ont déclaré que la décision de reprendre la part de 20 % de Novatek, dans un consortium autorisé à l’exploration et l’exploitation d’hydrocarbures offshore dans certains blocs, était nécessaire pour que l’État puisse profiter de si importantes réserves de gaz naturel qui seraient découvertes.

Le pari gazier du Liban sera-t-il payant ?

Le navire de forage Tungsten Explorer au large des côtes libanaises, le 25 février 2020. Photo d’archives AFP

Alors que la fin des négociations sur la frontière maritime entre le Liban et Israël semble se rapprocher, le gouvernement a annoncé il y a près de trois semaines qu’il reprendrait possession des parts de 20 % que détenait la société russe...

Alors que la fin des négociations sur la frontière maritime entre le Liban et Israël semble se rapprocher, le gouvernement a annoncé il y a près de trois semaines qu’il reprendrait possession des parts de 20 % que détenait la société russe...Will Lebanon's oil and gas gamble pay off?...

commentaires (7)

Nul besoin de forer en dépensant des millions pour savoir s'il y'a du gaz. Frangieh à partir de Zgharta avait fait un forage divin à distance et à décrété qu'il n'y a pas de gaz, avec un "la ya habibi Bassil ma fi gaz", bref toute l'élégance et la subtilité qui s'impose dans ce genre de dossiers majeurs. Tout ça bien sur pour encourager les investisseurs à investir au Liban qui a une magnifique réputation. C'est un peu comme celui qui met le feu à une forêt pour allumer sa cigarette. En l'occurrence ici il s'agit d'approches égoïstes et irresponsables, car même s'il y'a une chance sur mille de trouver du gaz, ce dossier doit être gérée de façon non partisane. Heureusement que le monde entier sait que nos politiciens sont des clowns, ça au moins est bien à la surface et ne nécessite aucun forage.

W. ABDUL RAHMAN

23 h 28, le 04 octobre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Nul besoin de forer en dépensant des millions pour savoir s'il y'a du gaz. Frangieh à partir de Zgharta avait fait un forage divin à distance et à décrété qu'il n'y a pas de gaz, avec un "la ya habibi Bassil ma fi gaz", bref toute l'élégance et la subtilité qui s'impose dans ce genre de dossiers majeurs. Tout ça bien sur pour encourager les investisseurs à investir au Liban qui a une magnifique réputation. C'est un peu comme celui qui met le feu à une forêt pour allumer sa cigarette. En l'occurrence ici il s'agit d'approches égoïstes et irresponsables, car même s'il y'a une chance sur mille de trouver du gaz, ce dossier doit être gérée de façon non partisane. Heureusement que le monde entier sait que nos politiciens sont des clowns, ça au moins est bien à la surface et ne nécessite aucun forage.

    W. ABDUL RAHMAN

    23 h 28, le 04 octobre 2022

  • "… la décision de reprendre la part de 20 % de Novatek …" - Ah oui? Dans le partenariat Total/ENI/Novatek, quelle était la valeur ajoutée de Novatek? Apport financier, technique, expertise? En reprenant ses 20%, l’État Libanais pourra-t-il également apporter la même valeur ajoutée? À part savoir gérer un pays sans budget (ha ha) l’État Libanais n’y connaît absolument rien. CQFD

    Gros Gnon

    16 h 54, le 04 octobre 2022

  • PUISQUE LES ISRAELIENS Y METTENT CE QUE EUX APPELENT DU BON COEUR... JE DOUTE !

    LA LIBRE EXPRESSION.

    10 h 34, le 04 octobre 2022

  • Si j'ai bien ( ou mal ) compris, ce serait tomber de Karis(h en Scylla ?

    Roborm

    08 h 09, le 04 octobre 2022

  • Avec tout le respect que nous devons à tous ces experts pétroliers qui nous sortent de belles analyses pour simplement nous dire qu'il y a de grandes chances que l'exploration du bloc 9 n'amène rien de bon au Liban comme le bloc 4 qui s'est terminé en chou blanc, et que, même si on y trouve des ressources substantielles, le temps de les exploiter, avec les énormes coûts que ça prend, on ne pourra vraiment pas espérer en profiter avant au moins 5 ans... Alors miroiter la possibilité d'utiliser les bénéfices du pétrole et du gaz pour rendre leur argent aux déposants, c'est se moquer un peu du beau monde, d'autant que les mêmes rapaces corrompus parmi nos politiciens sont toujours à l'oeuvre... Entretemps, et ironie du sort, Israël va commencer l'exploitation de Karish et fournir l'Europe en gaz au plus tôt... Cette histoire sans fin de ressources maritimes encore fictives commence à nous sortir du nez, et ce ne sont que du bla-bla théorique et savant pour occuper la galerie et donner de faux espoirs à la populace désespérée... Il est temps, en terme de décence minimale, que ce cirque s'arrête!

    Saliba Nouhad

    20 h 03, le 03 octobre 2022

  • ON VA NAGER, CAR ON NAGE PAS ENCORE, DANS L,INCONNU. ESPERONS ET SOUHAITONS POUR LE MIEUX.

    LA LIBRE EXPRESSION.

    19 h 36, le 03 octobre 2022

  • Le problème, est que, tant qu'une maffia est au pouvoir, les dépenses seront à la charge de l'Etat, mais les éventuels bénéfices ont, eux, toutes les chances de remplir les comptes de quelques personnages haut placés

    Yves Prevost

    07 h 16, le 03 octobre 2022

Retour en haut