Rechercher
Rechercher

Environnement - Incendies

Bilan catastrophique à Rahbé, dans le Akkar

Bilan catastrophique à Rahbé, dans le Akkar

Vue aérienne des espaces dévastés par le feu a Rahbé, dans le Akkar. Photo fournie par Michel Hallak

L’incendie qui a décimé ces derniers jours des espaces verts entre les villages de Houeich et Rahbé, dans le Akkar, est sans doute le plus dévastateur de la saison jusqu’à présent. Entre lundi et mardi, le sinistre a détruit 20 hectares de forêts, de terrains vagues et de terres agricoles, et a même failli atteindre des zones habitées, n’étaient les efforts coordonnés de la Défense civile, de l’armée et des volontaires de l’ONG Darb Akkar, selon notre correspondant Michel Hallak. La région avait déjà été affectée l’année dernière par un terrible incendie.

La période la plus dangereuse des incendies au Liban est la fin de l’été et le début de l’automne, étant donné que la moindre étincelle peut détruire de vastes terrains, rendus vulnérables par des mois de sécheresse. De plus, la crise pèse ces dernières années sur les forêts, puisque nombreux sont ceux qui tentent de s’approvisionner en bois de chauffage, avec la hausse vertigineuse des prix des carburants.


L’incendie qui a décimé ces derniers jours des espaces verts entre les villages de Houeich et Rahbé, dans le Akkar, est sans doute le plus dévastateur de la saison jusqu’à présent. Entre lundi et mardi, le sinistre a détruit 20 hectares de forêts, de terrains vagues et de terres agricoles, et a même failli atteindre des zones habitées, n’étaient les efforts coordonnés de la...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut