Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

En doublage, Télé-Québec montre la voie

Je félicite Télé-Québec pour avoir courageusement présenté dernièrement Le Réseau social (The Social Network) dans sa version doublée en France et non au Québec. Oui, la chaîne s’est montrée courageuse, car elle risque d’essuyer les critiques virulentes de l’industrie québécoise du doublage et de l’Union des artistes. Il y a quelques années, j’avais essayé de voir au complet la version québécoise de ce film sur le petit génie de Facebook, Mark Zuckerberg, mais j’avais perdu patience au bout de 45 minutes.

Cet opus de David Fincher, aux dialogues nombreux et denses, a sûrement été très difficile à doubler. Je ne doute pas que le directeur de plateau Sébastien Reding, d’origine belge, qui a dirigé le doublage québécois, ait fait de son mieux, mais la tâche est ardue quand la majorité de vos comédiens parlent mollement. Pour les rôles difficiles, il a embauché trois comédiens d’origine française, ce qui n’empêche pas le doublage de s’écrouler dès la première séquence montrant l’échange interminable entre Zuckerberg (doublé par l’excellent Hugolin Chevrette) et sa future ex-petite amie (doublée par une comédienne dont je tairai le nom). L’élocution facile de Chevrette fait doublement mal paraître celle de sa partenaire.

J’ai toujours soutenu que les chaînes télé devraient comparer les doublages français et québécois avant de présenter les films (en passant, il est heureux que la quasi-totalité des séries télévisées soient doublées en France). Elles se rendraient ainsi compte que les premiers sont toujours supérieurs aux derniers.

Les raisons en sont fort simples : une longue expérience ; un bassin étendu de doubleurs ; un public exigeant (peut-on parler d’un public exigeant au Québec quand il accepte sans broncher que les deux films Downton Abbey soient doublés au Québec, alors que la télésérie longue de six saisons l’a été en France ?).

Mais l’élément le plus important, c’est la qualité des doubleurs eux-mêmes, car ils s’expriment tous nettement, ce qui n’est assurément pas le cas au Québec.

Sylvio LE BLANC

Montréal-Québec

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique Courrier n’engagent que leurs auteurs. Dans cet espace, L’Orient-Le Jour offre à ses lecteurs l’opportunité d’exprimer leurs idées, leurs commentaires et leurs réflexions sur divers sujets, à condition que les propos ne soient ni diffamatoires, ni injurieux, ni racistes.


Je félicite Télé-Québec pour avoir courageusement présenté dernièrement Le Réseau social (The Social Network) dans sa version doublée en France et non au Québec. Oui, la chaîne s’est montrée courageuse, car elle risque d’essuyer les critiques virulentes de l’industrie québécoise du doublage et de l’Union des artistes. Il y a quelques années, j’avais essayé de voir au...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut