Rechercher
Rechercher

Politique - Législatives

Au Liban-Nord III, tout le monde, ou presque, laisse des plumes dans la bataille

Lecture à chaud des résultats dans cette circonscription.

Au Liban-Nord III, tout le monde, ou presque, laisse des plumes dans la bataille

Des drapeaux des FL et du CPL à Batroun, le 15 mai 2022. Photo Ibrahim CHALHOUB / AFP

Le Liban-Nord III, la circonscription des présidentiables a témoigné dimanche de la bataille la plus chaude des élections législatives. Dans cette circonscription (dix sièges : sept maronites et trois grecs-orthodoxes) regroupant les cazas de Zghorta, Bécharré, Koura et Batroun, les Forces libanaises (trois sièges en 2018) et le Courant patriotique libre (trois sièges en 2018) se sont livré une véritable guerre d’élimination, notamment à Batroun, dans la perspective de la présidentielle programmée pour octobre prochain. S’il n’est pas parvenu à causer la défaite de Gebran Bassil, Samir Geagea a marqué des points en permettant à Gayath Yazbeck de devancer le leader du CPL à Batroun.

Les résultats

- Les FL (trois sièges en 2018) remportent haut la main la bataille face à Gebran Bassil à Batroun. Ayant obtenu le plus haut score individuel, Gayath Yazbeck remplacera son collègue Fadi Saad à l’un des deux sièges de Batroun. Le parti de Samir Geagea a également vengé la défaite de Fady Karam en 2018, en récupérant son siège grec-orthodoxe au Koura aux dépens du Parti syrien national social. A Bécharré, Sethrida Geagea a été réélue sans surprise à un siège maronite. Toutefois, les FL ont subi un sérieux revers dans leur fief : William Tok, allié au Marada, a remporté le second siège maronite de la localité aux dépens des FL, une première depuis plusieurs années.

- Le chef du CPL, Gebran Bassil, a réussi à se faire réélire à Batroun, de même que son colistier Georges Atallah, député du Koura.

- Les Marada du leader zghortiote Sleiman Frangié (deux sièges en 2018), lui aussi présenté comme un sérieux présidentiable, remportent un siège à Zghorta - celui de Tony Frangié, comme ce fut le cas en 2018 en plus de celui de William Tok à Bécharré.

-Le chef du mouvement de l’Indépendance, Michel Mouawad, se fait réélire après avoir basculé dans le camp de l’opposition et a devancé Tony Frangié à Zghorta.  

- La liste parrainée par le trio Kataëb-Majd Harb-Moawad a également raflé un siège grec-orthodoxe au Koura. Il sera occupé par Adib Abdel Massih.

-La liste Chamalouna, née des groupements de la contestation, a opéré une percée : Michel Doueihy est élu à un siège maronite de Zghorta.

Ce qu’il faut retenir

-S’il a réussi à reconduire Tony Frangié à la Chambre, le parti de Sleiman Frangié a lui aussi encaissé une défaite, en perdant un siège au Koura. Toutefois, en faisant élire William Tok à un siège maronite à Bécharré, Sleiman Frangié a pu faire son entrée dans le fief incontesté de son rival historique, Samir Geagea.

- Affaibli par les divergences internes, le PSNS n’a remporté aucun siège dans son fief traditionnel du Koura alors qu'il en détenait un depuis 2018.



Le Liban-Nord III, la circonscription des présidentiables a témoigné dimanche de la bataille la plus chaude des élections législatives. Dans cette circonscription (dix sièges : sept maronites et trois grecs-orthodoxes) regroupant les cazas de Zghorta, Bécharré, Koura et Batroun, les Forces libanaises (trois sièges en 2018) et le Courant patriotique libre (trois sièges en 2018) se...

commentaires (2)

tout cela n'est important QUE dans ;a mesure que les gagnants-TOUS les gagnants s'unissent pour de vrai. tout le reste est bla bla, faiblesse mais surtout perte d'un espoir reve par les les libanais

Gaby SIOUFI

11 h 43, le 17 mai 2022

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • tout cela n'est important QUE dans ;a mesure que les gagnants-TOUS les gagnants s'unissent pour de vrai. tout le reste est bla bla, faiblesse mais surtout perte d'un espoir reve par les les libanais

    Gaby SIOUFI

    11 h 43, le 17 mai 2022

  • RIEN N,A CHANGE ! LES MEMES FACES MAFIEUSES QUI ONT DETRUIT LE PAYS ET VOLE LES ECONOMIES DES DEPOSANTS SONT DE RETOUR. QUAND AUX QUELQUES PRETENDUS INDEPENDANTS ELUS J,AI TOUTE LA RAISON DE CROIRE QUE LA PLUPART DE CES DITS NOUVEAUX SONT RELIES INDIRECTEMENT AUX DEUX COTES OPPOSES. ON LES DENICHERA OU ILS SE FERONT VOIR TRES PROCHAINEMENT. LES JEUX SONT FAITS. LES MAFIEUX DE RETOUR. RIEN NE VA PLUS. PLUS DE DESCENTE AUX ENFERS. ON Y EST. ON S,Y DEBAT. LA SOUFFRANCE EST GRANDE. LA SORTIE IMPOSSIBLE. LA TRINITE DIABOLIQUE DU MAL Y VEILLE. DI3ANAK YIA LEBNEN.

    LA LIBRE EXPRESSION.

    09 h 35, le 17 mai 2022

Retour en haut