Rechercher
Rechercher

Environnement - Liban

Chien abattu au fusil par une femme : un ministre alerte la justice

Le ministre de l'Agriculture dénonce ce "crime impitoyable" et appelle à ce que les mesures nécessaires soient prises.

Chien abattu au fusil par une femme : un ministre alerte la justice

Capture d'écran Twitter/@GhinaNahfawi

Une vidéo d'une femme abattant à bout portant au fusil de chasse un chien assis sur le sol, alors que des enfants hilares filment la scène, a provoqué un tollé au Liban et poussé le ministre de l'Agriculture, Abbas Hajj Hassan, à alerter la justice et à appeler à ce que les mesures nécessaires soient prises.

Selon une vidéo largement partagée vendredi sur les réseaux sociaux, une jeune femme, fusil en main, s'approche d'un chien assis sur une aire de stationnement et qui ne présentait manifestement aucun danger pour les gens alentour. L'animal ne réagit pas, mais elle tire sur lui, le blessant directement. Il se lève alors et remue en raison de la douleur provoquée par la blessure, ce qui n'empêche pas un nouveau tir. Le chien s'allonge alors un peu plus loin, agonisant.

Lire aussi

La cigogne Hope : l’histoire d’un espoir fusillé !

La femme, imperturbable, revient sur ses pas. La scène est filmée a priori par un enfant riant, qui se félicite de la scène à laquelle il vient d'assister. D'autres enfants qui rient aussi peuvent être entendus en fond. On entend ensuite la femme parler à une fillette et lui dire : "Il t'a blessée au visage, j'ai fait de même pour lui". Il n'est pas clair si l'animal avait auparavant attaqué la fillette en question.

"Absence de solutions efficaces"

Ghina Nahfawi, une défenseure des animaux, a partagé la vidéo sur Twitter, affirmant que la femme qui apparaît en train de tirer s'appelle S. Gh. et serait originaire du village de Kamed al-Loz, dans la Békaa-ouest. Mme Nahwafi a également alerté les Forces de sécurité intérieure dans sa publication. Jusque-là, la police n'a toujours pas réagi.


"Tant qu'il n'y aura pas de sanctions convenables contre les criminels comme celle qui marchait avec froideur vers le chien avant de l'abattre, nous continuerons de voir de telles scènes en l'absence de solutions efficaces", estime une internaute sur Twitter.

Réagissant à la vidéo vendredi en fin d'après-midi, le ministre Hajj Hassan a dénoncé ce "crime impitoyable", et appelé à ce que les mesures nécessaires soient prises. "Nous avons suivi de près le crime impitoyable de l'abattage au fusil d'un chien à Kamed al-Loz", a affirmé M. Hajj Hassan dans un tweet. "J'ai contacté le procureur général environnemental qui ordonnera aux parties concernées de prendre les mesures nécessaires", a-t-il assuré, appelant à ce que "chaque citoyen assume les conséquences de ses actes". "Nous appelons l'ensemble des personnes concernées à faire preuve de fermeté face à ces actes inacceptables aux niveau humain et civilisationnel", a-t-il renchéri.

Des cas de maltraitance d'animaux provoquent régulièrement l'indignation au Liban. En août 2017, une loi inédite sur la protection des animaux avait enfin été promulguée. Le texte établit, entre autres, les règles pour la possession d'animaux domestiques ainsi que les régulations des zoos et animaleries, et interdit la possession d'animaux sauvages ou menacés. Mais son application par les autorités, souvent taxées de laxisme, reste un défi. Toutefois, quelques victoires ont été enregistrées au compte des défenseurs des animaux. Ainsi, en 2018, un homme qui torturait des chiens avait été condamné à une peine de prison.


Une vidéo d'une femme abattant à bout portant au fusil de chasse un chien assis sur le sol, alors que des enfants hilares filment la scène, a provoqué un tollé au Liban et poussé le ministre de l'Agriculture, Abbas Hajj Hassan, à alerter la justice et à appeler à ce que les mesures nécessaires soient prises.Selon une vidéo largement partagée vendredi sur les réseaux sociaux, une...

commentaires (28)

Honteux! Inacceptable! Que les humains se défoulent sur autre chose! Cet acte n’est qu’à l’image du potentiel de violence qui réside en chacun de nous. Que cette femme soit punie. Que l’exemple Soit donné

Madi Chantal

11 h 14, le 18 avril 2022

Tous les commentaires

Commentaires (28)

  • Honteux! Inacceptable! Que les humains se défoulent sur autre chose! Cet acte n’est qu’à l’image du potentiel de violence qui réside en chacun de nous. Que cette femme soit punie. Que l’exemple Soit donné

    Madi Chantal

    11 h 14, le 18 avril 2022

  • c'est la faute aux politiciens dont l'État miné par l'indiférence laisse trainer les chiens errants un symbol de plus de la fawda et du narcissisme général. on ne réagi que quand il y a des elections. que la bonne dame qui crie à la justice aille se frotter aux vrais responsables du problème.

    Fendahl

    20 h 47, le 17 avril 2022

  • Poor dog !

    Wow

    13 h 12, le 17 avril 2022

  • Hélas comportement typique du Libanais lambda qui subit toutes les frustrations jadis du Syrien aujourd'hui de l'iranien ou se son affilié corrompu, et au lieu de se venger sur ceux qui l'opressent se défoule contre les plus faibles, que soit des animaux, des employées de maison ou des réfugiés. En ce soir de Pacques que Dieu vienne en aide et redefinisse les priorités de notre peuple.

    Liban Libre

    00 h 38, le 17 avril 2022

  • Une réaction certainement regrettable dans un autre pays que le Liban. Les bons pensants ont tort de s’acharner sur cette mère dont la fille a été défigurée par un chien installé dans le voisinage de sa maison. En l’absence de services spécialisés pour s’occuper de ce chien errant manifestement dangereux j’aurais personnellement agi de la même façon. Sans remords.

    Moussalli Georges

    00 h 15, le 17 avril 2022

  • Ouauuuuuh...!!!...le ministre de l'Agriculture alerte la justice concernant l'affaire de ce chien abattu dans la Bekaa-Ouest ! Pauvre toutou, abattu par cette héroïne, qui l'a probablement confondu avec un fauve dangereux...égaré parmi les habitants de ce village...Mais nous on pense à tous les humains abattus dans notre pays "civilisé"...alors qu'aucun ministre n'alerte la justice...au contraire, tout est fait pour entraver cette même justice !!! - Irène Saïd

    Irene Said

    17 h 06, le 16 avril 2022

  • Un peuple est à la hauteur de son comportement vis à vis des animaux. Je suis écœuré de tant de barbarie vis à vis de nos amis les bêtes.

    Ouaiss Jacques

    13 h 07, le 16 avril 2022

  • ACTION BARBARE ET CRIMINELLE PASSABLE DE PRISON FERME D,APRES LA LOI. LE CHIEN N,A PAS AGRESSE SUREMENT LA FILLETTE. CELLE-LA A DU TOUCHER LE CHIEN QUI DE PEUR L,A PEUT-ETRE EGRATIGNEE. DE TOUTE FACON L,ACTE ET BARBARE ET CRIMINEL.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    10 h 23, le 16 avril 2022

  • Il faudrait faire preuve avec cette dame d'autant de clémence qu'elle en a eu pour ce pauvre chien. La loi doit être appliquée.

    K1000

    01 h 43, le 16 avril 2022

  • Il s'agit clairement d'un chien qui a agresse une fillette. Le vrai responsable est le proprietaire du chien qui ne le tient pas en laisse et ne l'eduque pas. J'ai deja ete mordu par un chien "domestique" a cote de son maitre. Croyez moi, c'est le maitre que j'avais envie d'abattre....

    Michel Trad

    23 h 11, le 15 avril 2022

  • Chez les musulmans, comme chez les juifs d’ailleurs, le chien est impur (nijesse). Donc, il ne faut pas s’étonner rapidement.

    Georges Bitar

    22 h 16, le 15 avril 2022

  • Il semble que sa fille ait été défigurée par ce chien, un chien errant. En Europe, la fourrière l'aurait embarqué et sans doute euthanasié. Oui l'euthanasie c'est moins insupportable qu'une exécution publique, de plus devant des gosses qui rient mais ce que cette femme a peut-être fait par vengeance aurait sans doute dû être fait par des services spécialisés, pour la sécurité publique. Quel est le numéro de la fourrière à la Bekaa Ouest ?

    M.E

    18 h 50, le 15 avril 2022

  • C’est quoi cette horreur ?? C’est immonde. Qu’est-il devenu des libanais ils ont perdu la tête. C’est acte est criminel et il faudrait arrêter cette femme pour donner une sérieuse leçon à toute personne qui serait tenté de tuer des bêtes innocentes juste par plaisir

    Khoury-Haddad Viviane

    18 h 49, le 15 avril 2022

  • Elle devrait être en Italie ici on respecte les animaux , elle serai mise immédiatement en prison et aurait payé une amande. Elle n’a qu’aller faire la guerre en Ucraine du côté russe criminel

    Eleni Caridopoulou

    17 h 08, le 15 avril 2022

  • Heureusement qu’elle n’ai pas en Italie elle aurait été directement en prison et payée une amende ?

    Eleni Caridopoulou

    16 h 58, le 15 avril 2022

  • Peuple de psychopathes...

    Guelane Mansour

    16 h 27, le 15 avril 2022

  • il est inutil de punir , il faut plutot eduquer des l enfance , les libanais croient tout autoriser meme tirer sur les oiseaux migratoires et les animaux domestiques .................

    barada youssef

    16 h 02, le 15 avril 2022

  • Lamentable!

    Gros Gnon

    16 h 02, le 15 avril 2022

  • LA HONTE.

    Elias

    16 h 02, le 15 avril 2022

  • Malheureusement, le vrai animal n'est pas du cote du canon...

    Tehini Michel

    16 h 01, le 15 avril 2022

  • En août 2017, une loi inédite sur la protection des animaux avait enfin été promulguée. [...] Mais son application par les autorités, souvent taxées de laxisme, reste un défi. Souvent on n'en manque pas, des lois. Mais on a toujours été pathétiquement impuissants à bien accomplir la moindre tâche.

    Kgz

    15 h 43, le 15 avril 2022

  • ??? Comment définir ce geste hideux inconcevable ignoble et barbare à la fois ! On devine sur la photo sa démarche décidée avec préméditation pour l’assassinat d’une bête esseulée. Le plus affreux c’est le rire des enfants, qu’heureusement on n’entend pas sur la photo, mais qu’on devine assourdissant nos oreilles, et faisant frémir nos cœurs par tant d’indifférence, voire même du plaisir d’assister avec indifférence à l’exécution en bonne et dû forme d’un animal et en le regardant souffrir ! Est-ce le résultat de plusieurs décennies de guerre fratricides qui ont endurci nos Enfants, jadis innocents fragiles et pleins de compassion vis-à-vis de la souffrance de tout être sur terre ? A qui la faute ? A la multitude d’assassinats de citoyens par une milice qui ne doute pas de sa puissance et de sa totale impunité ? ou bien de l’Etat qui laisse aller sans réagir excusant l’inexcusable, pardonnant l’impardonnable, laissant la sécurité du peuple aux mains d’assassins professionnels aguerris devant la mort et qui pratique leurs crimes à tire-larigot ! La réponse est dans la question, qui cherche trouve …

    Le Point du Jour.

    15 h 25, le 15 avril 2022

  • C’est affreux! A quand une loi punissant les coupables?! Ce pauvre chien ne gênait personne! La prison ferme à cette femme sans cœur!!

    Michele Aoun

    15 h 16, le 15 avril 2022

  • Plus je connais l humain plus j aime mon chien The more I know man the more I love My dog

    Fouad Hitti

    15 h 13, le 15 avril 2022

  • "Des enfants en rire", soignez votre français. Cela dit, quand les humains sont traités pire que des animaux dans ce pays, faut-il s'étonner?

    Politiquement incorrect(e)

    15 h 11, le 15 avril 2022

  • Pourquoi?

    Citoyen lambda

    14 h 54, le 15 avril 2022

  • D’abord ce sont les animaux, ensuite c’est au tour des humains…

    Jacques Dupé

    14 h 51, le 15 avril 2022

  • The greatness of a nation and its moral progress can be judged by the way its animals are treated. Mahatma Gandhi

    AWADA Azzam

    14 h 48, le 15 avril 2022

Retour en haut