Rechercher
Rechercher

Société - Nuit des Idées 2022

Une nuit pour réfléchir au Liban que l’on voudrait (re)construire

Au programme jeudi soir, trois débats organisés avec « L’Orient-Le Jour », des activités pour le jeune public ainsi qu’un volet artistique à la salle d’exposition de l’Institut français du Liban.

Une nuit pour réfléchir au Liban que l’on voudrait (re)construire

La Nuit des Idées se déroulera à l’Institut français du Liban, à Beyrouth.

La Nuit des Idées 2022, jeudi soir à l’Institut français du Liban (IFL) à Beyrouth, s’articule autour d’une thématique qui résonne fort au Liban : « (Re)construire ensemble ». Bien que le thème de la soirée ait été décidé en novembre dernier par l’Institut français de Paris et qu’il soit traité dans tous les instituts participants sur les cinq continents, il va sans dire qu’il répond d’une manière particulière à la réalité d’un Liban qui, en sus de la tragédie du 4 août 2020, n’en finit plus depuis plus de deux ans de s’enfoncer dans une crise économique et sociale.

« Lorsque le thème a été annoncé à Paris, nous avons eu l’impression qu’il avait été spécialement choisi pour nous, confie à L’Orient-Le Jour Marie Buscail, directrice de l’IFL. Ce sujet fait écho aux explosions au port de Beyrouth et à l’immense chantier de reconstruction de la capitale. La reconstruction, c’est également au niveau d’un projet politique et d’un projet de société. Il faut se demander quel pays les Libanais veulent construire aujourd’hui. »

Pour répondre à toutes ces problématiques, trois grands débats sont programmés jeudi soir à partir de 18h, en coordination avec L’Orient-Le Jour, partenaire principal de l’événement. Ils porteront sur l’avenir économique du Liban, l’action sociale ainsi que sur la crise du secteur de l’énergie. Les débats seront animés par des journalistes de L’OLJ et précédés d’une introduction de Patrick Boucheron, professeur au Collège de France, intitulée « La reconstruction est-elle nécessairement l’oubli de la destruction ».

La jeunesse et l’art à l’honneur

Si le programme fait la part belle aux débats et à la réflexion, il comporte aussi de nombreuses activités destinées au jeune public, afin de l’inciter à réfléchir de manière ludique aux défis que traverse le pays. « La médiathèque de l’IFL sera ouverte aux jeunes qui auront accès à une sélection d’ouvrages sur l’écologie, l’économie ou les changements sociétaux », explique Mathieu Diez, attaché pour le livre et le débat d’idées à l’IFL. Une présentation de dix ONG est également prévue, pour les jeunes à partir de 11 ans, afin de parler de leurs projets et initiatives « visant à inspirer et dessiner les contours du Liban de demain ». Une activité intitulée « La cuisine des idées » est également proposée, à l’intention des enfants à partir de 5 ans. La salle d’exposition de l’IFL accueillera par ailleurs une installation et une performance artistique orchestrées par le curateur Ibrahim Nehmé. Intitulée Rester, l’installation a été élaborée à partir de messages de visiteurs de l’IFL à qui l’on a demandé d’écrire pourquoi ils continuaient à vivre et travailler au Liban, malgré la crise.

Pour mémoire

Vous prendrez bien une dernière idée avant d’aller dormir ?

Les intervenants aux multiples débats et aux événements artistiques seront également conviés à des entretiens individuels au Café des lettres de l’IFL, avec la journaliste Nanette Ziadé. À noter que tous les débats seront traduits simultanément en arabe. L’événement sera retransmis en direct sur le site Internet de l’IFL http://www.if-liban.com/ Les antennes de l’IFL prendront également part à la Nuit des Idées, avec des débats prévus le 28 à Deir el-Qamar, le 29 à Zahlé et le 31 à Baalbeck.

Le programme de la Nuit des Idées

- 17h : accueil par l’ambassadrice de France, Anne Grillo.

- 17h15 : Intervention du « grand témoin de la Nuit des Idées 2022 », Patrick Boucheron.

- 18h : « Quel visage économique pour le Liban de demain », un débat animé par Fouad Khoury-Hélou, directeur exécutif de L’Orient-Le Jour. Avec Sibylle Rizk, directrice des politiques publiques de l’ONG Kulluna Irada et ancienne rédactrice en chef du Commerce du Levant ; Jean Riachi, fondateur, actuel PDG et président du conseil d’administration de la FFA Private Bank ; et Adel Afiouni, ancien ministre pour les Investissements et la Technologie et banquier d’affaires.

- 19h30 : « Action sociale : de la société civile à l’État de demain », table ronde animée par notre collègue Suzanne Baaklini, avec Georges Attié, président de l’Inspection centrale ; Carole Charabati, professeure de sciences politiques à l’USJ et directrice des recherches de Siren Asssociates ; ainsi que Maya Ibrahimchah, fondatrice et présidente de l’association Beit el-Baraka.

- 21h : « Énergie : la transition subie », une table ronde animée par notre collègue Cyrille Nême. Avec Laury Haytayan, experte en hydrocarbures ; Marc Ayoub, chercheur en politique énergétique à l’Institut Issam Farès ; et Rony Karam, directeur du groupe immobilier KDP et président du conseil d’administration de la Fondation libanaise pour les énergies renouvelables.

- Au café des lettres, à partir de 18h : la journaliste Nanette Ziadé interviewera des penseurs, écrivains et artistes invités. Programmation musicale avec le DJ Guy Rebeiz, qui jouera la playlist des invités.


La Nuit des Idées 2022, jeudi soir à l’Institut français du Liban (IFL) à Beyrouth, s’articule autour d’une thématique qui résonne fort au Liban : « (Re)construire ensemble ». Bien que le thème de la soirée ait été décidé en novembre dernier par l’Institut français de Paris et qu’il soit traité dans tous les instituts participants sur les cinq continents,...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut