Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Sans électricité et sans internet ?

Mais comment ferions-nous, sans électricité et sans internet ? Une question qu’on a souvent tendance à se poser ! Et pour différentes raisons et à différents moments de notre quotidien. Car, avec l’électricité, c’est le chantage permanent des propriétaires des générateurs qui triomphe à la fin de chaque mois et oblige les abonnés à se plier aux exigences de ces messieurs en les poussant à payer des sommes exorbitantes parfois en dollars frais sous la menace de couper le courant électrique.

Quant à l’internet, c’est bien entendu aussi un moyen de communication dont on ne saurait se passer à l’heure actuelle. Et ce qui se passa dimanche 16 janvier, à Beyrouth surtout, nous pousse à dresser le portrait d’un Liban sans internet.

Un pays sans réseau social, sans e-mail, où vos cartes bancaires seront encore plus inutiles, vos voyages impossibles et votre bilan de santé inaccessible. Un pays coupé du monde entier et où on ne pourra plus communiquer. Et ici sans trop demander qui en est responsable et tout en remerciant ces donateurs de mazout qui ont sauvé l’internet momentanément et de justesse, il faudra songer à sauver à tout prix ces deux secteurs même s’il faudra relever le tarif officiel actuel. Et ici on se demande pourquoi les municipalités ne prennent pas en charge ou supervisent du moins mais sérieusement ces deux secteurs, car l’important dans la vie, c’est la continuité pour que le pays en cette période difficile de son histoire cesse d’agoniser, et puis mourir.


Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Mais comment ferions-nous, sans électricité et sans internet ? Une question qu’on a souvent tendance à se poser ! Et pour différentes raisons et à différents moments de notre quotidien. Car, avec l’électricité, c’est le chantage permanent des propriétaires des générateurs qui triomphe à la fin de chaque mois et oblige les abonnés à se plier aux exigences de ces messieurs en...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut