Rechercher
Rechercher

Politique - Législatives au Liban

Geagea : Nous devons être contre le CPL

"Nous sommes en contact avec de nombreuses personnalités sunnites", souligne le chef des Forces libanaises, dont les liens avec l'ex-Premier ministre Saad Hariri sont tendus.

Geagea : Nous devons être contre le CPL

Le chef des Forces libanaises, Samir Geagea. Photo Joseph EID / AFP

Le chef des Forces libanaises (FL), Samir Geagea, qui a décrété au début du mois la "mobilisation générale" de son parti en vue des élections législatives du mois de mai, a estimé que sa formation devait être "contre le Courant patriotique libre" (CPL) de son rival chrétien Gebran Bassil. Une position qui s'inscrit dans la campagne menée par le chef des FL qui se veut le fer de lance de l'opposition politique au pouvoir en place et au chef de l'Etat, Michel Aoun, fondateur du CPL.

Dans un entretien accordé à la journaliste Haïfa Charbel, M. Geagea a en outre affirmé que son parti était en contact avec de nombreuses personnalités sunnites, alors que ses relations avec le leader de la communauté, son ancien allié l'ex-Premier ministre Saad Hariri, sont tendues.

Lire aussi

Appel au dialogue : Geagea accuse Aoun de "perdre un temps précieux"


"Les Libanais dans le pays et à l'étranger sentent que leur nation leur échappe. C'est pourquoi il vont se soulever et profiter des élections de 2022 pour sauver leur patrie. C'est pour cela que je suis optimiste, et non parce que les Forces libanaises ambitionnent de gagner deux sièges supplémentaires au Parlement", a souligné le leader chrétien.

Si de nombreuses formations politiques redoutent les élections du printemps prochain en raison d'une perte de popularité consécutive à la grave crise économique dans le pays, l'explosion du 4 août 2020 au port de Beyrouth, mais aussi la révolte populaire du 17 octobre 2019, les Forces libanaises se montrent a contrario enthousiastes à l'idée de cette échéance. La formation de Samir Geagea, dont la popularité connaît une embellie au sein de la population chrétienne et, dans une certaine mesure, auprès de certains Libanais sunnites, espère donc renforcer sa présence au sein de la Chambre.

"Les FL refusent une telle alliance"

"Nous devons être contre le CPL en raison des politiques qu'il a adoptées ces dix dernières années et de par sa responsabilité, avec certains partis au pouvoir, de la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui", a estimé Samir Geagea. "De nombreuses tentatives d'alliance (avec le CPL) ont eu lieu, mais en raison des causes mentionnées plus haut, les FL refusent une telle alliance", a fait savoir le leader chrétien.

Samir Geagea avait pourtant scellé une alliance politique avec le CPL en 2016 qui avait permis à Michel Aoun d'accéder à la présidence de la République cette année-là. Mais depuis, les relations entre les anciens rivaux se sont de nouveau détériorées. Mardi, Gebran Bassil avait assuré que sa formation appelle "toujours à un accord avec les FL sur les constantes et les sujets stratégiques comme la décentralisation administrative et financière élargie, mais ils refusent depuis longtemps tout dialogue".

En outre, Samir Geagea a fait état de contacts "avec d'autres parties chrétiennes indépendantes, notamment certaines qui se présentent seules aux élections (...)". "A Achrafieh par exemple, nous pourrons voir une entente entre une liste des FL et une autre dont feront partie Nadim Gemayel (Kataëb) et Jean Talouzian", a affirmé Samir Geagea. Selon la presse, le chef des FL chercherait une entente avec l'homme d'affaires et PDG de la banque SGBL, Antoun Sehnaoui, qui soutiendrait des candidats chrétiens à Achrafieh en opposition aux FL.

Opposition au Hezbollah

"Les FL ne seront pas forcément les seules à remporter la majorité aux élections. Mais tous ceux qui soutiennent la ligne du parti seront gagnants. Et que ceux qui remportent la majorité aux prochaines élections gouvernent. Qu'ils assument leurs responsabilités, tout en adoptant des politiques claires, car depuis dix ans, on ne sait pas qui gouverne pour que la population puisse choisir et sanctionner ses dirigeants", a lancé M. Geagea. Des propos qui sonnent comme une critique du mandat du président Aoun, alors que le Hezbollah, son allié chiite et poids lourd de la politique libanaise, détient les vrais rênes du pouvoir.

Lire aussi

Moscou à Joumblatt : Priorité aux échéances électorales

"Tout le monde sait que les FL sont en opposition au Hezbollah, mais cela ne veut pas dire que nous propageons de fausses informations à son encontre. Je dis uniquement la vérité, mais certains se font des illusions malheureusement", s'est défendu Samir Geagea.

Contacts avec des candidats sunnites

Enfin, le chef des FL s'est penché sur la question de ses alliances avec les candidats sunnites aux législatives, alors que le leader de la communauté, l'ex-Premier ministre Saad Hariri, qui est arrivé ce jeudi à Beyrouth, entretient toujours le flou sur sa participation ou non à ces élections. "La direction du Courant du Futur (de M. Hariri) n'a toujours pas pris de décision à ce sujet, mais de toute façon, nous sommes constamment en contact avec de nombreuses personnalités sunnites", a affirmé M. Geagea. Début janvier, les relations entre le camp Hariri et les FL s'étaient tendues en raisons de critiques indirectes formulées par M. Geagea à Saad Hariri.

"Si les FL remportent la majorité au Parlement et au sein du gouvernement, elles construiront un véritable Etat à travers des politiques locales et internationales, loin de toute corruption (...)", a promis Samir Geagea.


Le chef des Forces libanaises (FL), Samir Geagea, qui a décrété au début du mois la "mobilisation générale" de son parti en vue des élections législatives du mois de mai, a estimé que sa formation devait être "contre le Courant patriotique libre" (CPL) de son rival chrétien Gebran Bassil. Une position qui s'inscrit dans la campagne menée par le chef des FL qui se veut le fer de lance...

commentaires (12)

SI HARIRI NE SE PRESENTERA PAS AUX ELECTIONS, LE PROCHAIN PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SERA LE HAKIM SAMIR GEAGEA. SOUVENEZ-VOUS QUE JE L,AI DIT LE 21 JANVIER 2022.

L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

18 h 03, le 21 janvier 2022

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • SI HARIRI NE SE PRESENTERA PAS AUX ELECTIONS, LE PROCHAIN PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SERA LE HAKIM SAMIR GEAGEA. SOUVENEZ-VOUS QUE JE L,AI DIT LE 21 JANVIER 2022.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    18 h 03, le 21 janvier 2022

  • "… Geagea : Nous devons être contre le CPL …" - non monsieur! Nous devons être avant tout POUR le Liban. Si ça implique devoir être contre celui-ci ou celui-là c’est un corollaire, mais pas essentiel. Sinon tu ne feras que répliquer du Aounisme sous un autre nom…

    Gros Gnon

    09 h 39, le 21 janvier 2022

  • Tous les Chrétiens devraient s'unir, il en va de leur survie. Et les autres devraient les soutenir, il en va de l'existence même du LIBAN

    Zahar Nicolas

    09 h 31, le 21 janvier 2022

  • Mr Geagea vous pourrez peut -etre devenir le plus fort parti chretien apres les elections si la thawrah vous soutient aussi mais ne crier pas victoire aussi tot car si vous n'avez pas des Chiites dans votre panier, aucun gouvernement ne pourra voir le jour avec cette constitution qui permet a n'importe quel religion de bloquer un gouvernement meme apres avoir recu la confiance du parlement LA VERITE: DOHA A RENDU CADUQUE LA POSSIBILITE D'AVOIR UNE MAJORITE QUI GOUVERNE ET UNE MINORITE QUI ACCEPTE OU N'ACCEPTE PAS UNE LOI QUELCONQUE. DOHA A PERMIS A UNE RELIGION DONNEE DE BLOQUER LE GOUVERNEMENT SUIVANT SON BON VOULOIR. AU LENDEMAIN DES ELECTIONS IL EST IMPERATIF DE METTRE TAEF EN APPLICATION CAD DESARMEMENT DE HEZBOLLAH ET , CONSTITUTION D'UN SENAT ET ABOLITION DE CES BLOCAGES QUI RENDENT IMPOSSIBLE LA GESTION D'UN ETAT OU NOUS NOUS RETROUVERONS AVEC LES MEMES PROBLEMES ACTUELS. ET CELA DANS LA MEILLEURE DES SUPPOSITIONS QUE VOUS ET VOS FUTUR ALLLIES OBTIENNENT LA MAJORITE A LA CHAMBRE ( avec un espoir de voir enfin Berry hors de son perchoir car la Thawrah n'acceptera jamais de voter pour une personne qui a donne l'ordre de tirer sur les manifestants dans les yeux directement juste apres le 4 Aout MAIS BEAUCOUP PENSENT QUE LA THAWRAH NE VA PAS S'UNIR ET QU'ILS PERDRONT LES ELECTIONS POUR LE PLUS GRAND MALHEUR DU LIBAN CAR CERTAIN SONT TRES IMBUS D'EUX MEME ET NE VEULENT PAS ACCEPTER LA COORDINATION ENTRE EUX MEMES OU AVE LES PARTIS HONNETTES ACTUELS DOMMAGE

    LA VERITE

    01 h 04, le 21 janvier 2022

  • Qu'il commence a se demarquer des crapules bancaires qui volent les deposants au lieu de chercher leur alliance, plutot que de donner des lecons. Kellon ya3ne kellon, et les FL ne sont pas innocents de la debacle actuelle.

    Michel Trad

    00 h 10, le 21 janvier 2022

  • Seul les FL pourront .. avec les indépendants au parlement

    Bery tus

    20 h 32, le 20 janvier 2022

  • M. Geagea se fait des illusions s'il pense arriver a ses fins avec cette attitude... Il nous fait du Michel Aoun bis: il veut emmener les chretiens la ou ils ne veulent pas/plus aller. De grace, oeuvrez pour la partition avec le CPL et epargnez-nous les blocages et souffrances a venir, le cas contraire.

    Khoueiry Marc

    19 h 12, le 20 janvier 2022

  • MAIS DANS LES CONDITIONS QUI PREVALENT DANS LE PAYS SEULES LES F.L. PEUVENT CONTRER ET NOUS DEFENDRE DES EXACTIONS DES MERCENAIRES IRANIENS.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    19 h 01, le 20 janvier 2022

  • Il n’y a que les FL qu’on les aimes ou non qui seront capable de nous sortir de cette m+++ ….

    Bery tus

    14 h 31, le 20 janvier 2022

  • DOMMAGE QUE TOUS LES PARTIS CHRETIENS SONT TOUS L,UN CONTRE L,AUTRE. DOMMAGE ! TRES DOMMAGE ! UNE COMMUNAUTE AUX ABOIS AU PROCHE ORIENT ET SURTOUT AU LIBAN. QUE DIEU MAUDISSE TOUS LES LEADERS CHRETIENS BIEN QUE LES UNS PLUS QUE LES AUTRES. MAIS TOUS SONT RESPONSABLES DES MILLIERS DE NOS ENFANTS NOS CERVEAUX QUI QUITTENT LE PAYS POUR DES CIEUX PLUS CLEMENTS.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    13 h 32, le 20 janvier 2022

  • Inchallah…

    Eleni Caridopoulou

    12 h 07, le 20 janvier 2022

  • LE JOUR OÙ ON VOIT LE PATRIOTE ACHRAF RIFI À VOTRE CÔTÉ ON PEUT DIRE OK, SI NON OUBIEZ TOUT ÇA.

    Gebran Eid

    11 h 20, le 20 janvier 2022

Retour en haut