Rechercher
Rechercher

Politique - Crise au Liban

Bassil : La relance du gouvernement est un "pas positif", mais "insuffisant"

Le chef du CPL dénonce "un surplace de l'enquête" sur les explosions au port de Beyrouth et accuse le juge Bitar de "partialité". 

Bassil : La relance du gouvernement est un

Le chef du Courant patriotique libre Gebran Bassil. Photo AFP

Le chef du Courant patriotique libre (CPL), Gebran Bassil, a estimé mardi que "la reprise (annoncée) du travail gouvernemental après trois mois de blocage est "un pas positif" mais "insuffisant", soulignant la nécessité qu'elle soit "productive" et "efficace". Dans une conférence de presse tenue à l'issue de la réunion hebdomadaire de son groupe parlementaire, M. Bassil, gendre du chef de l'Etat, Michel Aoun, a en outre accusé de "partialité" le juge Tarek Bitar, en charge de l'instruction sur les explosions meurtrières au port de Beyrouth, et déploré le "surplace" de l'investigation, ainsi que le fait que certaines personnes proches du camp aouniste soient toujours en état d'arrestation. M. Bassil a également tiré, une nouvelle fois, sur sa bête noire, le gouverneur de la Banque du Liban (BDL) Riad Salamé, et qualifié d'"aléatoires" les circulaires émises par la banque centrale. 

Reprise du travail gouvernemental
"La reprise du travail gouvernemental est un pas positif et nous espérons qu'elle sera suivie d'autres avancées (...), mais elle est insuffisante", a déclaré le chef du CPL. "Ce qu’il faut, c’est de l’efficacité et de la productivité", a-t-il martelé, assurant qu'il "tient aux prérogatives du chef du gouvernement dictées par la Constitution" et "refuse qu'on leur porte atteinte". 

Plus tôt dans la journée, le Premier ministre, Nagib Mikati, avait assuré depuis Baabda qu'un Conseil des ministres est programmé la semaine prochaine pour examiner le projet de budget de l'année en cours et d'autres "sujets vitaux urgents".

Les ministres chiites d'Amal et du Hezbollah boycottaient le gouvernement de Nagib Mikati depuis le 12 octobre dernier, en raison de conflits politiques portant sur l'enquête du juge Bitar, dont ils réclament la mise à l'écart. Mais samedi dernier, le tandem chiite a créé la surprise en décidant de revenir à la table du gouvernement pour traiter des questions économiques, sociales et budgétaires. Peu avant cette annonce, M. Bassil avait menacé de demander un vote au Parlement pour retirer la confiance au gouvernement et accusé son chef d'être "en partie responsable de son blocage".

"Partialité"
Commentant l'enquête sur le drame du port, le député de Batroun a dénoncé "un surplace et une intention claire de suspendre l'enquête par les recours en dessaisissement du juge Bitar", ajoutant "qu'"aucune mesure n'a été prise et aucun progrès n’a été réalisé". "Il ne semble pas y avoir d'intention d’établir un rapport qui permette aux compagnies d’assurance de verser des indemnités aux personnes concernées, ni de libérer celles qui ont été injustement arrêtées dans le cadre de ce dossier", a ajouté le parlementaire, qui a accusé le juge Bitar de "partialité".

Une quinzaine de personnes, principalement des fonctionnaires, notamment l’ancien directeur des douanes Badri Daher, réputé proche du président Aoun, sont toujours détenues dans le cadre de l’enquête, qui continue de piétiner sous des pressions politiques et des recours présentés par les responsables poursuivis. L'enquête est également suspendue du fait du départ à la retraite d’un membre de l’assemblée plénière de la Cour de cassation, qui est censée trancher sur les recours présentés contre le magistrat Bitar.

"Circulaires aléatoires"
En outre, le chef du CPL s'en est de nouveau pris au gouverneur de la Banque du Liban (BDL), Riad Salamé, et qualifié d'"aléatoires" les circulaires émises par la banque centrale, notamment la 161 en vertu de laquelle la BDL octroie des dollars en réponse aux demandes de retraits que les clients feront à partir de leurs comptes en livres libanaises au taux affiché par la plateforme Sayrafa, qui est largement supérieur à la parité officielle de 1.507,5 livres ou du taux de 8.000 livres en vigueur pour les retraits en livres via la circulaire n° 151, mais inférieur à celui du marché noir. Cette circulaire a permis à la livre de se redresser au cours des derniers jours sur le marché parallèle.

"On nous avait dit qu'il n'y avait plus de dollars et que les réserves obligatoires étaient épuisées" lorsque les subventions ont été levées, a rappelé le député aouniste. "Comment des dollars ont-ils soudain fait leur apparition et comment la banque centrale a-t-elle pu intervenir pour baisser le taux de change du dollar contre la livre libanaise ?", a-t-il demandé. "Pourquoi cela a-t-il eu lieu à un moment précis, suivant un besoin politique ou pour un motif de défense personnelle ?", a poursuivi le chef du CPL. Selon lui, "ce qui se passe est une preuve que (la fluctuation) du taux de change du dollar est politique et artificielle (...) Il est du devoir de la BDL d'arrêter de jouer avec le taux de change". 

Le gouverneur de la BDL est perçu par de nombreux observateurs comme l'un des responsables de la crise économique et financière au Liban. Il est régulièrement critiqué par le camp aouniste qui réclame sa mise à l'écart, alors que le gouverneur fait l'objet de plusieurs enquêtes, notamment dans des pays européens. La procureure générale près la cour d'appel du Mont-Liban, Ghada Aoun, avait émis, le 11 janvier, une interdiction de voyager son encontre. Mardi, elle lui a interdit de disposer de ses biens immobiliers et voitures.

M. Bassil s'est dans ce contexte prononcé en faveur de la poursuite de l'audit des comptes la BDL, considéré comme nécessaire en amont des négociations avec le Fonds monétaire international pour l'obtention d'une assistance financière. Toutefois, le processus n'a toujours pas abouti, notamment en raison d'un manque de coopération de la part de la BDL, ce qui a poussé le député aouniste à s'interroger sur "les sanctions qui pourraient être imposées à tout responsable bancaire ou ministériel ou tout employé qui aurait freiné la décision du gouvernement d'effectuer un audit juricomptable".

Accord de Meerab
Dans son allocution, le chef du CPL a également abordé l'accord de Meerab, qu'il avait signé en janvier 2016 avec le chef des Forces libanaises (FL), Samir Geagea, pour porter Michel Aoun à la tête de l'Etat. Six ans plus tard, M. Geagea, principal rival de M. Bassil sur la scène chrétienne, se présente comme le chantre de l'opposition à la classe politique au pouvoir, Hezbollah et CPL en tête. Il y a quelques jours, le leader chrétien avait accusé les deux formations d'avoir conduit les Libanais en enfer, et assuré qu'il était impossible qu'un nouvel accord de Meerab soit conclu pour faire parvenir Gebran Bassil à la présidence" lors de l'élection prévue en octobre 2022.

Gebran Bassil a, dans ce contexte, noté que "fermer la plaie est une décision stratégique et un choix qui ne change pas en dépit de nos divergences au niveau politique". "Nous appelons toujours à un accord avec les FL sur les constantes et les sujets stratégiques comme la décentralisation administrative et financière élargie, mais ils refusent depuis longtemps tout dialogue", a-t-il dénoncé. Selon lui, "les divergences politiques sont légitimes alors que l'abandon de sujets stratégiques pour des fins électorales ne l'est pas". 


Le chef du Courant patriotique libre (CPL), Gebran Bassil, a estimé mardi que "la reprise (annoncée) du travail gouvernemental après trois mois de blocage est "un pas positif" mais "insuffisant", soulignant la nécessité qu'elle soit "productive" et "efficace". Dans une conférence de presse tenue à l'issue de la réunion hebdomadaire de son groupe parlementaire, M. Bassil, gendre du chef...

commentaires (12)

CE QUI EST ETTONNANT C'EST QU'IL N'Y A PAS UN SEUL COMMENTAIRE DANS L'OLJ EN FAVEUR DE BASSIL LES FRANCOPHONES SONT ILS A CE POINT EVEILLES ET COMPRENNENT BIEN LES RAISONS DU DESASTRE QUI A ENVAHI LE PAYS? LA VERITE: MR LE PRESIDENT MACRON DEVRAIT COMPRENDRE QUE LES LIBANAIS ONT EN EU MARRE DE CE JEUNO QUI A FAIT TRAHIR AOUN DE SES ALLIANCES AVEC LES FORCES LIBANAISES ET LE FUTUR MAIS PAS AVEC HEZBOLLAH DE FACON A AVOIR UNE CHANCE DE DEVENIR PRESIDENT DU LIBAN APRES SON BEAU PERE LA VERITE\ AUSSI : SOUS AOUN BASSIL LE TANDEM HEZBOLLAH AMAL EST DEVENU TRES FORT ET L'OCCIDENT L'A ACCEPTE COMME REPRESENTANT LE PAYS MAIS CELA EST TRES LOIN DE LA VERITE CAR LE LIBAN INDEPENDANT EST LOIN DE VOULOIR DEVENIR UNE SUCCURSALE DE L'IRAN MAIS VEUT AU CONTRAIRE L'AIDE DES OCCIDENTAUX ET DES PAYS ARABES POUR SORTIR DE LA MISERE OU CE TANDEM CPL HEZBOLLAH AMAL L'ONT MIS. POUTQUOI LA FRANCE ET L'EUROPE NE SANCTION NE PAS ENCORE LES FAUTIFS EVIDENT?????

LA VERITE

17 h 41, le 20 janvier 2022

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • CE QUI EST ETTONNANT C'EST QU'IL N'Y A PAS UN SEUL COMMENTAIRE DANS L'OLJ EN FAVEUR DE BASSIL LES FRANCOPHONES SONT ILS A CE POINT EVEILLES ET COMPRENNENT BIEN LES RAISONS DU DESASTRE QUI A ENVAHI LE PAYS? LA VERITE: MR LE PRESIDENT MACRON DEVRAIT COMPRENDRE QUE LES LIBANAIS ONT EN EU MARRE DE CE JEUNO QUI A FAIT TRAHIR AOUN DE SES ALLIANCES AVEC LES FORCES LIBANAISES ET LE FUTUR MAIS PAS AVEC HEZBOLLAH DE FACON A AVOIR UNE CHANCE DE DEVENIR PRESIDENT DU LIBAN APRES SON BEAU PERE LA VERITE\ AUSSI : SOUS AOUN BASSIL LE TANDEM HEZBOLLAH AMAL EST DEVENU TRES FORT ET L'OCCIDENT L'A ACCEPTE COMME REPRESENTANT LE PAYS MAIS CELA EST TRES LOIN DE LA VERITE CAR LE LIBAN INDEPENDANT EST LOIN DE VOULOIR DEVENIR UNE SUCCURSALE DE L'IRAN MAIS VEUT AU CONTRAIRE L'AIDE DES OCCIDENTAUX ET DES PAYS ARABES POUR SORTIR DE LA MISERE OU CE TANDEM CPL HEZBOLLAH AMAL L'ONT MIS. POUTQUOI LA FRANCE ET L'EUROPE NE SANCTION NE PAS ENCORE LES FAUTIFS EVIDENT?????

    LA VERITE

    17 h 41, le 20 janvier 2022

  • Mr bassil .. khallas assez gesticulé vous n’allez même pas être député !! Ça suffit ba2a Et pour ceux qui pensent voter pour la présentatrice arménienne avez vous écouté hier ce qu’elle a affirmé ?!?! En parlant dés accrochage de ain el remaneh elle a qualifier les personnes décédée par bari2in entre autres affirmations débile …. À bon entendeur salue

    Bery tus

    15 h 33, le 19 janvier 2022

  • Pour le "rapprochement " stratégique du Nabot de Batroun est une farce politique, comme ses discours stérile ! Nous avons vu cette attaque sans merci, contre Geagea pour 3ayn el remeneh! Nous avons vu ces affiches médiatiques accusant sans preuves Geagea ! Le Nabot de Batroun innocente le Hezbollah, malgré les preuves, "Sico" qui a été abattus en essayant de tirer un rpg! Les Libanais ont vu ce qui est arrivé au Liban en donnant sa confiance au Parti Islamiste Orange! Six ans de misère et de m'en fichisme. Donnant 100% accès, au Amal et Hezbollah, pour détruire toutes les institutions du pays ! Non Merci Monsieur Bassil, aller donc dans les poubelles de l'histoire, vous vous sentirez chez vous!Pour le "rapprochement " stratégique du Nabot de Batroun est une farce politique, comme ses discours stérile ! Nous avons vu cette attaque sans merci, contre Geagea pour 3ayn el remeneh! Nous avons vu ces affiches médiatiques accusant sans preuves Geagea ! Le Nabot de Batroun innocente le Hezbollah, malgré les preuves, "Sico" qui a été abattus en essayant de tirer un rpg! Les Libanais ont vu ce qui est arrivé au Liban en donnant sa confiance au Parti Islamiste Orange! Six ans de misère et de m'en fichisme. Donnant 100% accès, au Amal et Hezbollah, pour détruire toutes les institutions du pays ! Non Merci Monsieur Bassil, aller donc dans les poubelles de l'histoire, vous vous sentirez chez vous!

    Marwan Takchi

    14 h 21, le 19 janvier 2022

  • Ce nain de la politique pleurniche parce que , selon ses dires , les FL n'ont pas répondu à la main tendue? Lorsque Ain el Remmaneh, Sami el solh et Badaro ont été attaqués aux armes lourdes et en pleine journée par ses alliés islamistes intégristes de la terreur...sa réponse?? Oui Geagea est un assassin !!!! Mais il prend les libanais pour des imbéciles??? Il croit que le libanais oublie son ridicule permanent?? On rappelle encore et encore: Non on n'a pas oublié son ridicule de DAVOS où il a prouvé que c'est plus qu'un nain de la politique. Il s'est auto invité aux frais "d'un ami"' ( Ailleurs, ca s'appelle "corruption") mais pour lui? Non, ce sont toujours les autres "les vilains" alors qu'il fait tout pour se faire détester. D'ailleurs, même sans rien, faire, il est détestable de par son arrivisme par héritage, par blocage du pays pour "les beaux yeux de Gebrane" selon Aoun à l'époque et non par ses compétences quasi inexistantes. Donc stop aux déformations et stop aux larmes de crocodile svp . Seuls les orangistes croient à ces bouffoneries mais les 90% des libanais ne sont pas dupes. En vous remerciant pour la publication. Bonne journée .

    radiosatellite.online

    12 h 45, le 19 janvier 2022

  • "" Efficacite et Productivite"" sont ce que bassile espere ! Ah le bo pti gendre de bo papa de tous ! il en sait qq chose lui et ses incapables ministres serviteurs qui nous ont assure le courant electrique 24/24 , les revenus du cellulaire grimper de 500% depuis que s'y etait interresse son banquier de ministre etc.... MAIS ASSEZ BAVARDER, IL EST LE ROI INCONTESTE DU CULOT CA OUI !

    Gaby SIOUFI

    10 h 08, le 19 janvier 2022

  • Ils prétend avoir toujours voulu s'accorder avec les FL mais en pratique, la seule chose que ces zigotos ont fait c'est les attaquer, sans raisons en 1989-1990, et renier les accords de Meerab récemment. Je ne vois des lors pas pourquoi les FL auraient envie de s'acoquiner avec des "losers". Il a eu ses deux chances et les a dilapidé. Il a préféré le potentiel état islamique, province de l'Iran que prône le Hezbollah, que la dignité de la souveraineté nationale. Dans le 1er cas il deviendra un dhimmis sans droits alors que dans le 2eme il aura eu une chance, même petite, de devenir le Président d'un état libre, indépendant et souverain. A présent je doute que le Hezbollah, lui même, n'accepte de le plébisciter. Il ne le fera que si cela emmerde tous les autres et lui préservera le control du pays pour le conduire éventuellement vers la république islamique Fakihienne. Comme dirait Chirac, il a perdu une belle occasion de se taire !

    Pierre Hadjigeorgiou

    09 h 52, le 19 janvier 2022

  • On pourrait se demander à quoi servent ces conférences de presse hebdomadaires où sont débitéres toujours les même âneries. Il faut cependant se souvenir que nous sommes en période pré-électorale, et qu'il faut chauffer la salle. Pour cela, il n'est pas à quelques incohérences près. Sans doute a-t-il appris de Macron l'art de manier le "en même temps". Ainsi, il reproche au juge Bitar la lenteur de l'enquête, et - en même temps - reconnaît que celui-ci n'y est pour rien en dénonçant les blocages dus aux incessants recours en disqualification. Dans le même siscours, il accuse le juge de "partialité". Envers qui? Contre qui? Alors que dans le filet qu'il tente de ramener à lui, on trouve des poissons de toutes espèces: Des chrétiens, des sunnites et des chiites, des partisans de Frangieh, de Aoun, du Futur et d'Ama, lesquels ne sont pas particulièrement copains entre eux! Ces tirs tous azimuts n'ont, comme dit plus haut, d'autre but que de "chauffer la salle".

    Yves Prevost

    08 h 02, le 19 janvier 2022

  • AVIS A TOUS LES LIBANAIS QUI VOTENT DANS LA grande REGION DE BATROUN OU BASSIL SE PRESENTERA: POUR L'AMOUR DE LA PATRIE , PAS UNE VOIX NE DOIT ALLER A GEBRAN BASSIL ET LE REVE DE TOUS LES LIBANAIS EST QU'IL N'ACCEDE MEMEPAS A LA CHAMBRE DE DEPUTES MAIS QU'ON L'APPELLE UNIQUEMENT EX MINISTRE ET EX DEPUTE A PARTIR DU 15 MAI LA VERITE: VOUS AUREZ RENDU LE PLUS GRAND SERVICE AU PAYS EN DEGAGEANT ENFIN CET INDIVIDU QUI VOULAIT DONNER DES LECONS AU MONDE OCCIDENTAL SUR COMMENT CONDUIRE UN PAYS SANS UN BUDGET. ( EX DEVOS ). VOUS AUREZ RENDU LE PLUS GRAND SERVICE AU LIBAN TOUT ENTIER EN AYANT ENFIN LA POSSIBILITE DE L'APPELLER EX MINISTRE OU EX DEPUTE OU JUSTE BEAU FILS, THEREZE, IZNOGOUD ETC...pour eviter la censure de l'OLJ)

    LA VERITE

    03 h 50, le 19 janvier 2022

  • Ce plaisantin est en dessous de tout entendement, ce gibier de potence tourne casaque pour un oui ou un non, son but ! c’est d’enliser le pays, pour mieux le dépouiller et racler le peu qui reste dans les fonds des tiroirs. Tantôt il bannit le parti du diable et aussitôt il l’encense. Tout cela pour accéder à la plus haute marche de l’Etat et mettre le peuple à sa botte. Cet individu aux basses besognes devrait être sous les verrous et à double tours ; Il donne des leçons par ci et par là, mais il est incapable de trouver le droit chemin. Maudit par le peuple Libanais dans son ensemble, il continue de faire semblant de croire à son étoile qui a cessé de briller depuis des lustres. Sous la protection d’un ex-général en fuite, il sent sa fin approcher en même temps du mandat actuel, la peur au ventre il gesticule pour se rappeler aux bons souvenirs de ceux qu’il a trahis plus d’une fois. Rien dans le ventre il croit à son bagout pour embobiner son monde, en portant son habit de lumières tel Lucifer qui a voulu se mesurer à Dieu tout-puissant. Ce n’est pas le courage qui le fera passer à trépas, mais sa lâcheté l’emmènera directement aux enfers ou une place bien chauffée l’attend avec impatience. Vive le peuple Libanais libre et souverain au pays du Cèdre plusieurs fois millénaire qui a fait front a tous les envahisseurs depuis des siècles !!!

    Le Point du Jour.

    01 h 09, le 19 janvier 2022

  • Il mange à tout les râteliers notre minus ...

    Zeidan

    20 h 48, le 18 janvier 2022

  • IL FERAIT MIEUX DE SE TAIRE. ET DE NE PLUS PARAITRE. LES LIBANAIS, CHRETIENS SPECIALEMENT, MAIS TOUS LES AUTRES AUSSI, EN ONT ASSEZ DE CET ENERGUMENE.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    20 h 34, le 18 janvier 2022

  • Le pas le plus positif serait la disparition d’iznogoud des écrans radars !

    LeRougeEtLeNoir

    19 h 53, le 18 janvier 2022

Retour en haut