Rechercher
Rechercher

Tuiles en trombes

Le pékin de base est littéralement scotché par la facilité avec laquelle nos turlupins politiques changent de problème d’une semaine à l’autre, virevoltant au milieu des tuiles, puis se crêpant la touffe autour, avant de s’en défaire tel un bandage herniaire usagé.

Ainsi, la friture qui accompagne l’enquête sur la double explosion au port de Beyrouth a connu son point d’orgue avec les dernières interventions télévisées de l’Homo barbudens déversant sa bronca sur le juge Bitar, accusé de picorer à sa convenance parmi les suspects. Forcément, puisque pour l’Enterré divin la seule issue acceptable serait que l’investigation s’oriente vers les 10 millions d’Israéliens et 330 millions d’Américains qui ont été vus, tous sans exception, le doigt sur le bouton déclencheur de la télécommande. Et puis tant qu’à faire, il est aussi tombé sur le Tondu de Meerab, dépoussiéré pour l’occasion et devant qui il a agité ses 100 000 chairs à canon taillables et corvéables à souhait. Bigre ! Largement de quoi récupérer la Palestine. Mais tel n’est pas le propos.

Dans tous les cas, il peut bien bomber le torse à se faire péter le cafetan, le porte-parole de Dieu. Jamais dans ses rêves les plus fous il aurait pu imaginer voir un chef d’État chrétien pur fruit fermer les yeux sur un concept aussi passionnément guerrier. De fait, il a réussi là où les plus grands chercheurs se sont cassé les dents : activer à distance un organisme maronite génétiquement modifié devant un parterre de vieux chefs sunnites bon teint, qui se fichent de ses calculs stratégiques comme de leurs premières couches sanitaires. Expérience réussie ! Si plus tard le président OGM a des ratés, le Sayyed barbu en a déjà un autre sous le boisseau, toujours prêt à bondir, celui-là.

Il n’empêche, à peine son pouls était-il revenu à la normale, que l’ensemble de la classe au pouvoir se couchait. Fallait voir les ruades synchronisées des ministres chiites, ces « technocrates indépendants » … de tout concept d’indépendance, trémoussant du croupion pour servir d’entonnoir aux propos de leur patron devenu animateur télé souterrain. Diable ! Pour la première fois dans l’histoire du Liban, un chef exotique réussit à se faire obéir sans même faire la gueule ni frétiller de l’index devant les caméras.

Un qui n’a pas moufté, c’est bien Istiz Nabeuh, toujours à califourchon sur sa rente viagère du Parlement. Depuis le début, il est d’une discrétion de violette, le gestionnaire de patrimoine. Trop occupé sans doute à torcher le glaviot du mandat d’arrêt qui dégouline sur la face avenante de son bas de caisse Ali Hassan Khalil.

Résultat du schmilblick : tels deux zombies sous Tranxène, Mongénéral et Mikou se retrouvent gros Hassan comme devant, à tenter de se fabriquer ce qu’on appelle chez les Arabes un « makhraj », une espèce de concept intestinal visant à bidouiller une issue honorable, comme disent les tenants de la maison « beurre, fromage, justice et politique ».

Sacrés compères ! Ils ne perdent jamais une occasion pour touiller le suspense ! Comme d’hab, le tout est de trouver maintenant un gastro-entérologue bienveillant qui leur fournira la bonne pilule à nous faire gober.

[email protected]


Le pékin de base est littéralement scotché par la facilité avec laquelle nos turlupins politiques changent de problème d’une semaine à l’autre, virevoltant au milieu des tuiles, puis se crêpant la touffe autour, avant de s’en défaire tel un bandage herniaire usagé.Ainsi, la friture qui accompagne l’enquête sur la double explosion au port de Beyrouth a connu son point d’orgue...

commentaires (8)

Pilule pour gober et pilule pour faciliter le "makhraj", par temps de disette médicinale !

Bassam Youssef

18 h 33, le 22 octobre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Pilule pour gober et pilule pour faciliter le "makhraj", par temps de disette médicinale !

    Bassam Youssef

    18 h 33, le 22 octobre 2021

  • La toute meilleure narration de notre enfer quotidien! Superbe, et No'taa aala ligne...

    Wlek Sanferlou

    18 h 29, le 22 octobre 2021

  • Contorsions de rire .. Le numéro du vendredi est tristounet sans G.N.

    Hitti arlette

    16 h 51, le 22 octobre 2021

  • Bravo Gaby ! Je me régale à souhait à vous lire! Merci et surtout ne changer rien !!!!

    Eva Younes

    14 h 09, le 22 octobre 2021

  • Funny!

    Wow

    13 h 03, le 22 octobre 2021

  • Bonjour et Chapeau bas Monsieur Nasr.

    Sissi zayyat

    11 h 56, le 22 octobre 2021

  • Bonjour Mr Nasr. Vous vous êtes à nouveau surpassé. C est toujours et encore un régal de vous lire. Bravo ! Bravo ????

    Kelotamam

    10 h 32, le 22 octobre 2021

  • Excellent comme toujours ! Merci.

    Brunet Odile

    10 h 02, le 22 octobre 2021

Retour en haut