Rechercher
Rechercher

Économie - Restaurant

Arcenciel ouvre une boutique-restaurant à Dbayé

Arcenciel ouvre une boutique-restaurant à Dbayé

Beit el-Mouzareh, Dbayé, propose des sandwichs et des produits provenant de chez des producteurs d’Arcenciel, à des tarifs abordables pour chacun. Photo DR

L’association libanaise Arcenciel a ouvert une nouvelle enseigne, Beit el-Mouzareh, au sein du centre commercial Le Mall, à Dbayé. Beit el-Mouzareh est, à l’origine, un marché de produits issus des producteurs partenaires d’Arcenciel qui se tient les week-ends à Taanayel, dans la Békaa.

L’opportunité de se décliner en boutique-restaurant, pour la première fois, a été possible grâce au centre commercial Le Mall, qui permet à l’association d’occuper un espace vacant de 90 m2 gratuitement, pour une durée de trois ans renouvelables. Environ 60 000 dollars ont été investis dans cette enseigne, majoritairement dans des travaux de réaménagement.

« Nous restons fidèles aux valeurs d’Arcenciel. Le but n’est pas de venir concurrencer les restaurants du secteur, mais de proposer des choses simples comme des sandwichs et des produits provenant de chez nos producteurs, à des tarifs abordables pour chacun », explique Nehmat Richa, en charge de Beit el-Mouzareh à Dbayé. L’association souhaite définir un tarif stable, qui ne soit pas susceptible de changer à la moindre variation du taux de change : il faudra compter entre 15 000 et 20 000 livres pour un snack.

Créée en 1985, en pleine guerre, Arcenciel travaille sur les questions environnementales, de soutien social et d’autonomisation des personnes en difficulté, avec un budget annuel de 8 millions de dollars, financé majoritairement par des agences des Nations unies, l’Union européenne et l’Agence française de développement (AFD). Elle vient aussi en aide aux agriculteurs indépendants et fait la promotion d’une agriculture durable à travers sa ferme et sa laiterie situées à Taanayel, dont les produits sont vendus à Dbayé.

Les fonds apportés par l’AFD permettent à Arcenciel d’acheter des stocks de fruits et légumes à 250 ou 300 agriculteurs dans la Békaa. L’association assure ensuite un suivi de la production, une transformation des produits dans certains cas, ainsi que des tests de qualité microbiologique pour ses producteurs partenaires. Cette année, un million de dollars ont été dépensés par l’association pour financer les projets agricoles, essentiellement sous forme de formations et d’aides directes aux agriculteurs. « Ils font face à une augmentation des coûts depuis le début de la crise. Ils doivent payer en dollars ou au taux du marché noir pour se procurer les semences, les fertilisants, les intrants ou même les emballages en verre », explique Rana Abdo, responsable du programme agriculture à Arcenciel. « Il faut noter qu’il y a une grosse demande des Libanais pour les produits locaux et la mouné depuis que la situation économique se détériore. Les gens veulent encourager le marché local et n’ont plus les moyens d’acheter des produits importés », ajoute-t-elle.

Un projet pilote

Ouverte depuis deux semaines, l’enseigne de Dbayé, qui peut accueillir une vingtaine de personnes, affiche des résultats encourageants. Elle peut compter sur un réseau de clients fidèles qui suivent l’association depuis plusieurs décennies. « On a la chance d’avoir des clients qui nous suivent dans chacun de nos projets et qui achètent nos produits pour nous aider. Ça va des jeunes scouts à des couples fraîchement mariés, jusqu’à des retraités ainsi que des proches d’anciens bénéficiaires de l’association », se réjouit Nehmat Richa. D’ici au mois de novembre, Beit el-Mouzareh devrait aussi fournir un service de livraison à domicile.

Arcenciel réfléchit actuellement à d’autres ouvertures au Liban. « L’enseigne à Dbayé est un projet pilote. On attend d’avoir les retours de nos clients pour prendre des décisions », explique Rana Abdo.

D’ici à deux ans, certains des 50 produits affichés dans le catalogue de Beit el-Mouzareh pourraient être disponibles à l’export dans les pays du Golfe et en Europe. L’association travaille actuellement à la mise en conformité sanitaire, pour s’adapter aux standards de ces différentes destinations.

Cet article réalisé dans le cadre d’un partenariat avec Hodema Consulting Services n’a aucune vocation promotionnelle. Ce rendez-vous hebdomadaire sera consacré au secteur de la restauration et de l’hôtellerie qui continue, malgré tout, de se battre.



L’association libanaise Arcenciel a ouvert une nouvelle enseigne, Beit el-Mouzareh, au sein du centre commercial Le Mall, à Dbayé. Beit el-Mouzareh est, à l’origine, un marché de produits issus des producteurs partenaires d’Arcenciel qui se tient les week-ends à Taanayel, dans la Békaa. L’opportunité de se décliner en boutique-restaurant, pour la première fois, a été possible...

commentaires (2)

Merci pour le Mall d'aider des organisations caritatives comme Arc en Ciel

Le Liban d'abord

09 h 59, le 09 octobre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Merci pour le Mall d'aider des organisations caritatives comme Arc en Ciel

    Le Liban d'abord

    09 h 59, le 09 octobre 2021

  • BRAVO !

    Marie Claude

    07 h 57, le 09 octobre 2021

Retour en haut