Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Macron a « renversé » de Gaulle et le président « fort » a « renversé » Fouad Chehab !

Pourquoi l’ambassadrice de France Anne Grillo est-elle allée rendre visite à Gebran Bassil et son groupe ? Est-ce pour s’excuser auprès d’eux ? Est-ce pour défaire toute la politique française qui brandissait le slogan de la souveraineté et de l’indépendance ? Pourquoi cette visite à l’homme qui a remis les droits des chrétiens au chef du « parti iranien » ?

Peut-être parce que le président Macron (qui est aussi un président « fort » comme celui que nous avons) a appelé le chef de la révolution iranienne et a passé un accord avec lui : vos mains sont libres au Liban, mais en retour, vous ouvrez le marché aux voitures Renault, aux avions civils et militaires français, aux sous-marins...

Un accord franco-iranien qui donne le feu vert au Hezbollah pour gouverner le Liban et en contrepartie l’Iran ouvre ses marchés à l’économie française ? Et le peuple libanais, que Macron a continué de « taquiner » en soutenant son indépendance et sa souveraineté, était désormais du passé.

C’est un accord en faveur des parties française et iranienne ! Et la France de Charles de Gaulle, c’est une époque révolue. C’est maintenant l’époque des hommes politiques qui portent sur leurs épaules des dizaines de condamnations pour pots-de-vin, vol et corruption ! Les politiciens libanais ont-ils appris d’eux ? Ou ce sont ces derniers qui ont donné la leçon aux politiciens français ?

Ainsi, la France et l’Iran ont accepté de mettre le Liban sous influence iranienne. Le soutien et l’approbation de la France ont été accordés à la suite d’une pièce de théâtre française dirigée par Macron qui a duré treize mois, et qui « représentait » la défense de la souveraineté et de la liberté du Liban et des Libanais.

Peut-être le désengagement franco-américain a-t-il été causé par le fait que la France s’est éloignée de son histoire, de sa culture et de ses concepts, et s’en est allée au marché, le marché de l’achat et de la vente !

Une alliance américano-anglo-australienne isole la France et l’expulse de la plate-forme des grandes nations. La déviation de Macron vers le « marché » et l’abandon de ses valeurs auraient poussé l’Australie à annuler l’accord d’armement avec la France qui se chiffrait par milliards ! Cela valait-il la peine, M. Macron ?

Le marché iranien vous a privé du marché australien et vous a exposé comme un homme de « marchés », pas un homme de principes ni un homme d’État.

Le Liban souffrira beaucoup dans ses libertés, son indépendance et sa souveraineté dans les années à venir du fait de son abandon par la France, d’autant plus que les États du Golfe et les États arabes l’assiègent, et que la France est également tombée lorsqu’elle a abandonné toutes ses valeurs, son histoire et ses principes ! Et elle va perdre le marché !

Macron est dans le train russe, il a mis son intelligence au service de l’accession à la présidence, brandissant des slogans gaullistes ! Puis, petit à petit, il a laissé tomber de Gaulle et a failli aller vers le « daechisme » !

Macron a choisi, le jour de son accord, de vendre l’indépendance et la souveraineté du Liban à l’Iran. Il a choisi ces jours pour reconnaître et saluer les « harkis », c’est-à-dire les Algériens qui ont abandonné la révolution algérienne et ont rejoint pendant la guerre d’indépendance algérienne l’armée française dans les massacres qu’elle a commis contre les Algériens réclamant l’indépendance !

Que se passe-t-il dans la politique française ? La même chose qui s’est produite et se produit dans la politique libanaise.

L’islam politique a maintenant brandi le slogan « Le Liban d’abord » après qu’il a été palestinien et syrien, et les chrétiens sont devenus iraniens en soutenant l’homme « fort » et le « père de tous », et ont « baptisé » l’accord de Mar Mikhaël. Alors, les musulmans et les chrétiens ont échangé leurs rôles ! Et la part de ce « pouvoir » revient maintenant aux chiites qui étaient aux derniers rangs, alors qu’aujourd’hui, ils sont aux premiers rangs et sont les seuls patrons.

Ils ont abandonné Moussa Sadr et tous les imams de la renaissance pour tomber dans le bourbier dans lequel les sunnites et les maronites pataugeaient dans le passé !

Nul doute que Raymond Eddé, Fouad Chehab, Bachir Gemayel, Saëb Salam, Hamid Frangié, Riad el-Solh et d’autres grands hommes reviendront et seront les héros de la révolution, cette révolution qui est morte avant sa naissance. Ce sont des conditions qui préparent et annoncent une nouvelle révolution, différente de la révolution du 17 octobre, qui redonnera au Liban ses gloires passées et en ajoutera de nouvelles.

Comme en France, lorsque de Gaulle était parti, le pays est tombé en enfer. Mais l’absence de Raymond Eddé, Fouad Chehab et Bachir Gemayel ne durera pas longtemps.

Et si Macron a renversé de Gaulle, le président « fort » et « père de tous » a renversé la gloire du Liban, représentée par Raymond Eddé, Fouad Chehab et Bachir Gemayel ; cependant, cette situation d’anomalie ne durera pas, ni au Liban ni en France, car ce n’est ni la nature des Libanais ni celle des Français.

Nous retournerons à nos racines, et les Français de même.

De Gaulle reviendra, Raymond Eddé reviendra et le Liban reviendra.

Ce qu’il y a aujourd’hui au Liban n’est pas le Liban.

Et ce qu’il y a aujourd’hui en France n’est pas la France.

Avocat

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Pourquoi l’ambassadrice de France Anne Grillo est-elle allée rendre visite à Gebran Bassil et son groupe ? Est-ce pour s’excuser auprès d’eux ? Est-ce pour défaire toute la politique française qui brandissait le slogan de la souveraineté et de l’indépendance ? Pourquoi cette visite à l’homme qui a remis les droits des chrétiens au chef du « parti iranien » ?...

commentaires (1)

au vu des "succes" de aoun - bien entendu aide en cela par nasrallah - faut avouer qu'il a fait plus que renverser chehab, il a renverse aussi de gaule, par ricochet. TRISTE CONSTAT ! DESOLANT ! IRREMEDIABLE !

Gaby SIOUFI

10 h 53, le 30 septembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • au vu des "succes" de aoun - bien entendu aide en cela par nasrallah - faut avouer qu'il a fait plus que renverser chehab, il a renverse aussi de gaule, par ricochet. TRISTE CONSTAT ! DESOLANT ! IRREMEDIABLE !

    Gaby SIOUFI

    10 h 53, le 30 septembre 2021

Retour en haut