Rechercher
Rechercher

Politique - Gouvernement

Nasrallah donnera le « la » ce soir

Une nouvelle réunion entre Gebran Bassil et Wafic Safa devait être tenue hier. 

Nasrallah donnera le « la » ce soir

Hassan Nasrallah et Gebran Bassil, lors de l’une de leurs rencontres. Photo d’archives tirée du site de la chaîne al-Manar

L’épineuse question de la formation du futur gouvernement sera au centre du discours prévu cet après-midi du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah. Quelques heures plus tôt, soit hier soir, le dossier devait être évoqué au cours d’une nouvelle réunion entre le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, et Wafic Safa, haut cadre du Hezbollah, actuellement la seule formation politique engagée dans des négociations avec le CPL pour résoudre le nœud de la nomination des deux ministres chrétiens, dans un gouvernement de 24.

Les résultats de ces tractations devraient transparaître dans le discours du numéro un du parti chiite, dont les propos seraient la première réaction publique du Hezbollah à la dernière conférence de presse, particulièrement incendiaire, de Gebran Bassil, dimanche. Ce dernier avait créé la surprise « en confiant » à Hassan Narallah la question de ce qu’il avait appelé « la défense des droits des chrétiens », face à un Nabih Berry qu’il accuse d’œuvrer pour remplacer la parité islamo-chrétienne instaurée par Taëf par un système de partage par tiers (entre chrétiens, sunnites et chiites), à travers une formule de 24 ministres, à raison de 8 pour chacun des trois grands camps politiques. Il avait de la sorte indirectement rejeté l’initiative de Nabih Berry, que le secrétaire général du Hezbollah avait pourtant clairement appuyée.

Lire aussi

Le Liban sous perfusion pour éviter l’effondrement total

Le député de Batroun pensait ainsi faire d’une pierre deux coups. De la sorte, il aurait mis le parti de Hassan Nasrallah au pied du mur dans une tentative de le pousser à prendre position dans le bras de fer engagé entre le camp présidentiel – dont le CPL fait partie – et le Premier ministre désigné, Saad Hariri. Parallèlement, il aurait amené ce dernier à répondre à son appel de phares pour engager un dialogue avec lui sur des sujets politiques qui ne se limiteraient pas forcément au dossier gouvernemental.

Mais, contrairement à ce qu’aurait espéré le chef du CPL, le parti de Dieu a choisi son camp : il continue de soutenir le président de la Chambre. « Le secrétaire général (du Hezbollah) réitérera l’appui à l’initiative Berry, tout en prenant en compte les demandes de Gebran Bassil », confie une source proche du Hezbollah à L’Orient-Le Jour, sans vouloir donner de détails sur les demandes en question.

Évoquant la réunion de mardi à Bayada entre MM. Safa et Bassil, cette même source l’inscrit dans la continuité des récents entretiens entre les deux hommes ces dernières semaines. Leur première réunion a constitué une occasion pour prendre connaissance des demandes de M. Bassil. Elles ont été transmises au président de la Chambre, en sa qualité de médiateur, ainsi qu’au Premier ministre désigné, explique ce proche du Hezbollah, avant d’ajouter : « La réunion d’aujourd’hui (hier) a donc représenté une opportunité pour poursuivre les discussions. » Selon lui, « si le résultat de cet entretien est positif, cela doit transparaître dans le discours de Hassan Nasrallah ».

Berry, « une ligne rouge »

Mais rien ne prête à croire que les contacts entre le Hezbollah et le CPL permettront de faciliter la tâche du Premier ministre désigné, Saad Hariri. Le leader du CPL est de plus en plus attaché à ses conditions, notamment la nomination des deux ministres chrétiens supplémentaires dans une équipe de 24, telle que prônée par le chef du législatif, et le Hezbollah reste attaché à la formule préconisée par Nabih Berry (en vertu de laquelle aucune partie déterminée n’a la minorité de blocage). C’est ce que rapporte notre chroniqueur politique Mounir Rabih, faisant savoir que lors de la rencontre de mardi soir, Wafic Safa s’était montré très clair, faisant savoir que M. Berry représente pour lui « une ligne rouge », même si le Hezbollah tient à préserver ses (bons) rapports avec le courant aouniste.

Lire aussi

La réponse de Berry à Bassil : un attachement encore plus fort à Hariri

De leur côté, les partis concernés par la réunion de Bayada s’efforcent de distiller un climat positif, sans pour autant s’aventurer dans des spéculations concernant une éventuelle accélération du processus gouvernemental. Un proche du Hezbollah se contente ainsi de faire valoir que la réunion Bassil-Safa, mardi dernier, était « positive », dans la mesure où les contacts politiques menés depuis dimanche ont « contribué à calmer le jeu et apaiser les esprits entre Aïn el-Tiné et les aounistes ». À son tour, l’entourage de Gebran Bassil s’efforce d’assurer que les réunions se déroulent dans un climat positif. 


L’épineuse question de la formation du futur gouvernement sera au centre du discours prévu cet après-midi du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah. Quelques heures plus tôt, soit hier soir, le dossier devait être évoqué au cours d’une nouvelle réunion entre le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, et Wafic Safa, haut cadre du Hezbollah, actuellement la...

commentaires (10)

Il l’a voulu et il a fini par l’avoir la preuve par neuf que ce zaim en face de lui est le représentant et le protecteur de ses seuls alliés iraniens et l’a utilisé comme son beau père pour infiltrer les régions chrétiennes et élargir son champ d’action sur tout le territoire. Leur mission accomplie à ces deux flèches en politiques ils peuvent se prendre dans les bras maintenant qu’ils sont vaccinés et pleurer tout leur soûl, Leur gueule de bois risque de durer le restant de leur vie vu le désastre qu’ils ont causé à ce pays et à son peuple par leurs seules cupidité et naïveté. La chute sera tellement vertigineuse qu’on entendre pas l’impact de la réception dans l’abîme.

Sissi zayyat

01 h 41, le 27 juin 2021

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • Il l’a voulu et il a fini par l’avoir la preuve par neuf que ce zaim en face de lui est le représentant et le protecteur de ses seuls alliés iraniens et l’a utilisé comme son beau père pour infiltrer les régions chrétiennes et élargir son champ d’action sur tout le territoire. Leur mission accomplie à ces deux flèches en politiques ils peuvent se prendre dans les bras maintenant qu’ils sont vaccinés et pleurer tout leur soûl, Leur gueule de bois risque de durer le restant de leur vie vu le désastre qu’ils ont causé à ce pays et à son peuple par leurs seules cupidité et naïveté. La chute sera tellement vertigineuse qu’on entendre pas l’impact de la réception dans l’abîme.

    Sissi zayyat

    01 h 41, le 27 juin 2021

  • On ne devrait pas accorder au diable tant d’honneur !

    Wow

    23 h 49, le 25 juin 2021

  • Une époque le Liban c'était Fouad Chehab, bechara el khoury, Camille Chamoun, Saeb Salam, Takiedinne El Solh , kamal Joumblatt, Kamel el Assad : Des batisseurs. Ok ils avaient leurs "affaires commerciales" mais ils construisaient AUSSI pour le pays. Voyez qui nous avons actuellement: Des destructeurs parlant missiles et armes , des spécialistes en "blocage" ( héréditaire) : On bloque la présidence pour avoir satisfaction, on bloque le gouvernement pour nommer son proche, on bloque le gouvernement pour diverses raisons, on bloque ...bref.. Voici la classe actuelle et le "bas" niveau intellectuel , qui , obligatoirement, vu la forme pyramidale de la hierarchie, ce niveau "bas", se répand et atteint les subalternes qui sont "automatiquement" moins qualifiés et moins intello, moins intelligents, moins exigents, moins de tout...Que les hauts dirigeants de la classe ceux des sommets ( eh oui...Au liban, il existe DES sommets et non un seul...chacun se considère au Haut de la pyramide dédaignant les autres et ....Le bas de la pyramide qu'est "le peuple"

    radiosatellite.online

    19 h 45, le 25 juin 2021

  • Bassil vendrait son âme au diable C'est un vaut rien j'espère qu'il ne sera jamais président , il faut prier....???????????

    Eleni Caridopoulou

    18 h 48, le 25 juin 2021

  • Chut le roi Salomon donnera son jugement ce soir. Non mais je n’en reviens pas. La génération politique d’après guerre jadis soumise aux Syriens est maintenant servile aux iraniens..peu importe tant qu’il continuent de se remplir les poches ils acceptent de se faire cracher dessus. Seul le Dr Geagea a plus ou moins les qualificatifs d’un homme d’état mais il s reretrouve seul face à l’envahisseur et hélas sans potion magique.

    Liban Libre

    12 h 39, le 25 juin 2021

  • dire de nasrallah le defenseur des droits des chretiens -au fait pti gendre n'a pas precise s'il s'agissait de ceux Libanais ou dans tout le MO et l'afrique du Nord ? bref c'est dit pour continuer a bluffer ses partisans tjrs prets a le croire alors que meme le vatican a "annule" la croyance de St Georges tuant un dragon , eux s'en contenteront puisqu'ils n'ont pas en vue un autre truans a suivre . De la a croire qu,il a reussi a prendre nasrallah au piege il y a tres tres loin.

    gaby sioufi

    11 h 23, le 25 juin 2021

  • Comment peut'on prétendre "défendre les droits des Chrétiens" et en même temps offrir son pays à un chef de parti chiite, armé et financé par l'Iran...et qui se soucie des "Chrétiens libanais" commes de Papous de Papouasie ? Cela uniquement pour "défendre" ses projets personnels de "Chrétien maronite libanais" ? - Irène Saïd

    Irene Said

    09 h 15, le 25 juin 2021

  • Comment peut'on prétendre "défendre les droits des Chrétiens" et en même temps offrir son pays à un chef de parti chiite, armé et financé par l'Iran...et qui se soucie des "Chrétiens libanais" commes de Papous de Papouasie ? Cela uniquement pour "défendre" ses projets personnels de "Chrétien maronite libanais" ? - Irène Saïd

    Irene Said

    09 h 12, le 25 juin 2021

  • IL VA DE PORTE EN PORTE LE GENDRE. ET LA IL FRAPPE A LA SEULE PORTE HONNIE DES CHRETIENS ET LUI PROPOSE DE JOUER L,ARBITRE POUR LES SUPPOSES DROITS MENACES DES CHRETIENS AVEC LES TROIS HUIT DU 24 MINISTRES PROPOSE PAR BERRY ET OU LES CHRETIENS - ET NON LE CPL - ONT LA MOITIE CAD LA PARITE 50/50 DE LA CONSTITUTION. IL AVAIT SOUSCRIT A CETTE PROPOSITION MAIS IL A CHANGE CAR ILS CONSIDERE LES MINISTRES CHRETIENS DANS LES AUTRES FORMATIONS COMME DES NON CHRETIENS. ILS ONT DETRUIT LE PAYS, APPAUVRI ET AFFAME LE PEUPLE ET ILS CONTINUENT LEUR OEUVRE DIABOLIQUE POUR OFFRIR SUR UN PLAT D,ARGENT LE PAYS AU PROJET DE LA WELEYET EL FAKIH POUR DES INTERETS ET DES PROFITS PERSONNELS. L,ADAGE DIT : MAUDITS CEUX QUI SAVENT QU,ILS FONT DU MAL ET LE FONT QUAND MEME.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 10, le 25 juin 2021

  • Ceci et cela nous ramène toujours à la même histoire.Celle d’un d’un bateau qui coulait de toutes parts et dont un passager venait demander au capitaine que l’on s’occupe de son hublot qui fermait mal !

    PHENICIA

    07 h 51, le 25 juin 2021

Retour en haut