Rechercher
Rechercher

Politique - Crise gouvernementale

Bassil à Nasrallah : "J'accepte ce que vous acceptez pour vous-même"

Le chef du CPL s'en prend violemment au président de la Chambre et aux FL.

Bassil à Nasrallah :

Le chef du CPL, Gebran Bassil, lors d'un entretien avec Reuters au siège de son parti, à Sin-el-Fil, le 7 juillet 2020. Photo REUTERS/Mohamed Azakir/File Photo

Le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, a exhorté dimanche le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, à arbitrer le conflit opposant le camp de la présidence de la République au tandem formé par le Premier ministre désigné Saad Hariri et le président de la Chambre, Nabih Berry, autour de la formation du gouvernement. Un cabinet qui se fait attendre depuis plus de dix mois, alors que le pays poursuit sa descente aux enfers, frappé par une crise économique inédite.

"Aujourd'hui, je veux avoir recours à un ami, Hassan Nasrallah", a lancé dans un discours M. Bassil, plus que jamais à couteaux tirés avec le chef du législatif. Ce dernier, très impliqué dans les tractations gouvernementales, a clairement soutenu la semaine dernière Saad Hariri face au duo Aoun-Bassil. "Je veux que Hassan Nasrallah soit l'arbitre (du conflit gouvernemental) parce que j'ai confiance en lui. Je lui confie la question des droits des chrétiens. Je suis convaincu que vous vous attachez à ce qui est juste", a-t-il souligné. Le chef du CPL s'est encore adressé au dignitaire chiite en ces termes : "Moi, Gebran Bassil, sans vouloir vous faire assumer un fardeau quelconque, j'accepte ce que vous acceptez pour vous-même". C'est la première fois que le leader aouniste s'adresse directement au chef du Hezbollah au sujet du gouvernement, en dépit des rapports en dents de scie entre le parti chiite et le CPL sur plusieurs dossiers, notamment la lutte contre la corruption.

Les droits des chrétiens
La question du "droit des chrétiens" est régulièrement brandie par Gebran Bassil et sa formation politique pour justifier leurs prises de position. "La bataille (pour recouvrer les droits des chrétiens) est existentielle", a-t-il tonné, accusant les détracteurs de Baabda de vouloir anéantir l'équation du "président fort". "Vous ne pourrez pas obtenir, par la pression, ce que vous n'avez pas pu nous arracher depuis 2005", date du retour de Michel Aoun à Beyrouth après quinze ans passés à Paris, a déclaré le chef du CPL à l'adresse de Nabih Berry et Saad Hariri. Dans le contexte de cette "bataille" pour les droits chrétiens, M. Bassil a reproché à son principal adversaire sur la scène chrétienne, le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, de ne pas mener cette lutte à ses côtés. "Pensez-vous qu'en observant le silence, vous cachez votre crime ?", l'a-t-il pris à partie. 

Dans un communiqué, les Forces libanaises ont réagi aux propos de Gebran Bassil. "Est-il permis que le chef du plus grand groupe parlementaire chrétien et du parti qui détient la présidence fasse de Hassan Nasrallah l'arbitre de la formation du gouvernement ? Entre la Constitution et les armes, qui devrait être l'arbitre ?", a écrit le parti de Samir Geagea. Selon lui, le président et son camp devraient s'en remettre à l'État, ses institutions et à la Constitution au lieu de compter sur "une partie ou une autre pour intimider d'autres parties. Le communiqué ajoute que, sans "les intimidations des armes du Hezbollah et du régime syrien, le Liban ne serait pas dans la situation actuelle" de crise. "Quel chrétien pourrait accepter que Hassan Nasrallah ou quelqu'un d'autre soit le garant de ses droits", ont ajouté les FL, qui ont estimé que ces droits devraient uniquement être protégés par "l'État, la Constitution, la loi, la justice et les institutions". Le parti chrétien a enfin reproché à Gebran Bassil de vouloir "couvrir" les armes du parti chiite en échange de la protection par le Hezbollah "de la corruption, des intérêts et des marchés douteux" du camp aouniste. "Si M. Bassil veillait à protéger les droits des chrétiens et des Libanais, le cabinet aurait été formé en 48 heures. Mais tout ce à quoi il s'intéresse, c'est de protéger ses intérêts et ses acquis, alors que les chrétiens et tout le peuple libanais meurent de faim et d'humiliation", ont dénoncé les FL.

Lire aussi

"Priorité à la formation du gouvernement", affirme Hariri

Le discours de Gebran Bassil a été prononcé dans un contexte politique tendu, marqué par le bras de fer opposant Baabda à Aïn el-Tiné et la Maison du Centre, sur fond de tractations gouvernementales qui s'éternisent. En début de semaine, une nouvelle "guerre de communiqués" avait éclaté entre la présidence et le chef du législatif, autour des prérogatives du chef de l'Etat dans la formation du cabinet. Face à Michel Aoun qui insiste pour avoir son mot à dire dans la nomination des ministrables chrétiens, Nabih Berry avait rappelé au chef de l'Etat les "limites de ses prérogatives" en matière de formation du gouvernement.

Non au partage par tiers
Le député de Batroun a dès lors décoché ses flèches en direction de l'initiative lancée par Nabih Berry pour faciliter la formation du cabinet. Concocté par le chef du législatif et le leader druze, Walid Joumblatt, ce projet préconise la formation d'une équipe de 24 ministres-à raison de huit ministres pour chacun des trois grands camps politiques, sans tiers de blocage. Il a déconstruit cette initiative Berry, la réduisant à une simple médiation. "Hassan Nasrallah a eu recours à un ami, le président de la Chambre, Nabih Berry, pour aider à débloquer la crise. Mais pour moi, il n'y a pas d'initiative Berry. Il n'y a qu'une tentative de médiation", a-t-il indiqué, déplorant de ne pas avoir connaissance des "éléments de cette initiative". Et de poursuivre : "Nous remercions ces efforts quand ils sont justes et équilibrés. Mais ils deviennent inacceptables lorsque le médiateur intègre se range dans un camp bien déterminé, comme cela a été le cas ces derniers jours".

Lire aussi

Raï appelle les Libanais à un "éveil national" avant les élections de 2022

Décortiquant les détails du projet de Nabih Berry, Gebran Bassil a expliqué : "Quelle réaction attendez-vous de notre part quand vous formulez des mensonges concernant (le maintien de) la parité islamo-chrétienne, alors que vous revenez en fait au partage par tiers (entre chrétiens, sunnites et chiites) par une formule de trois huit", s'est il interrogé. "La véritable parité réside dans le fait que les chrétiens nomment 12 ministres, et les musulmans 12 autres, et non dans le choix par les chrétiens de 8 ministres tandis que les musulmans en nomment seize (8+8). "Ceci est un partage par tiers que nous refusons", a déclaré M. Bassil réitérant une position que le bloc parlementaire du Liban fort (aouniste) avait clairement formulée il y a quelques semaines.

Réitérant par ailleurs que son camp a fait toutes les concessions nécessaires pour faciliter la mise sur pied de l'équipe ministérielle, Gebran Bassil a une nouvelle fois déclaré que le camp présidentiel n'a jamais exprimé aucune revendication et ne souhaite pas obtenir le tiers de blocage, ainsi que le fait qu'il ne veut pas participer à la future équipe Hariri. Il a, toutefois, lancé une nouvelle salve de critiques en direction du Premier ministre désigné, l'accusant de tergiverser et de ne pas vouloir dialoguer avec les chefs de file politiques, dont M. Bassil fait partie. Il a toutefois réitéré que son camp veut "un gouvernement dirigé par Saad Hariri, parce que c'est ce qui est disponible", dans une claire tentative de répondre aux accusations lancées contre le duo Baabda-CPL de vouloir se débarrasser du leader du Futur. "Nous voulons un gouvernement qui mettra en œuvre les réformes", a encore dit Gebran Bassil, reprochant au Parlement de ne pas avoir voté les projets de loi portant sur plusieurs projets de réforme, tels que le contrôle des capitaux, et la loi sur le recouvrement des fonds transférés à l'étranger, deux propositions que le bloc du Liban fort avait présentées. Selon lui, "il n'y a pas de volonté politique d'opérer les réformes". Ces dernières sont pourtant la condition sine qua non à une aide financière de la communauté internationale, comme l'ont encore confirmé les propos du haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères, Josep Borrell, qui se trouvait samedi à Beyrouth.


Le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, a exhorté dimanche le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, à arbitrer le conflit opposant le camp de la présidence de la République au tandem formé par le Premier ministre désigné Saad Hariri et le président de la Chambre, Nabih Berry, autour de la formation du gouvernement. Un cabinet qui se fait attendre depuis plus...

commentaires (24)

Allez donc régler vos problèmes avec lui dans son bunker. Ce qu’il fait ou ne fait pas de vous ne nous intéresse guerre. On espère que bientôt on entendra plus parler des traitres et voleurs et que ce pays se relèvera de ses cendres grâce à ses citoyens honnêtes et patriotiques qui feront foirer tous les plans des fossoyeurs de votre trempe. Le Liban et ses citoyens n’appartiennent à personne d’autre que ses citoyens. PIGÉ où il vous faut un dessin?

Sissi zayyat

12 h 08, le 21 juin 2021

Tous les commentaires

Commentaires (24)

  • Allez donc régler vos problèmes avec lui dans son bunker. Ce qu’il fait ou ne fait pas de vous ne nous intéresse guerre. On espère que bientôt on entendra plus parler des traitres et voleurs et que ce pays se relèvera de ses cendres grâce à ses citoyens honnêtes et patriotiques qui feront foirer tous les plans des fossoyeurs de votre trempe. Le Liban et ses citoyens n’appartiennent à personne d’autre que ses citoyens. PIGÉ où il vous faut un dessin?

    Sissi zayyat

    12 h 08, le 21 juin 2021

  • gebran à son ami Hassan: ""Moi, Gebran Bassil, sans vouloir vous faire assumer un fardeau quelconque, j'accepte ce que vous acceptez pour vous-même"".... Héhéhé allez hop, gé-brain, monte dans la caravane du fakih, et enjoy les choix qu'il t'offre toutes payées en dollars ricains teintés de capt-à-cons: te faire flinger au yeah-man, ou en yiii-raakh, en siiii-ri sible ou même au sud Liban à te parader tout enveloppé de citrons plutôt que d'oranges! Voilà le conseil que nesralla te donnera car gouvernement, présidence et état son déjà tous dans la poche de son froc doré sous sa abaya de méskiine.... gé-brain, wake-up and smell the roses

    Wlek Sanferlou

    22 h 41, le 20 juin 2021

  • Gebran Bassil a gagné une décoration à son palmarès politique, celle de passer du rang de serpillère à une carpette pour son « ami » Hassan Nasrallah, qui avait bloqué le Parlement durant 29 mois, sur une période allant du 26 mai 2014 au 31 octobre 2016.

    Honneur et Patrie

    22 h 06, le 20 juin 2021

  • Descendre encore plus dans les ténèbres en confiant notre pays à un mollah vendu et traître ??? Au secours !!

    Wow

    21 h 52, le 20 juin 2021

  • Tel Antypas qui offrit la tête de St Jean Baptiste à Salomé, tel judas qui donna le Christ pour quelques pièces.....

    Je partage mon avis

    21 h 45, le 20 juin 2021

  • Comment dit-on "clown" en farsi déjà?…

    Gros Gnon

    21 h 36, le 20 juin 2021

  • La très grande majorité du peuple libanais en a MARRE d'entendre ces discours de haine, de racisme et de règlements de comptes. Le passé sanglant de nombreux politiciens libanais ne les honore pas. Il faut que vous compreniez ENFIN qu' on s'en FOUT de la religion d'un homme : ce n'est pas elle qui détermine son intégrité, son honnêteté, sa compétence et NOUS préférerions avoir des responsables BOUDDHISTES ou même JUIFS, mais HONNÊTES, COMPÉTENTS, DÉVOUÉS À LEUR FONCTION, NON CORRUPTIBLES, MODESTES, INTELLIGENTS, et Surtout.......PATRIOTES........ Le LIBAN vaut plus que TOUS ses enfants. Il en engendrera encore des millions Alors, arrêtez de vomir votre haine, d'attiser le feu de vos masses populaires endoctrinées, et DÉGAGEZ. On ne veut plus de vous TOUS : même votre ombre vous fuit. Laissez la gestion de ce pays à ceux qui l'aiment au-dessus de leurs propres intérêts. Mettez l'accord de Taef dans les livres d'histoire et laissez les patriotes gérer cette terre que vous ne méritez pas. Faites le bilan de vos décennies de gestion : Voyez la réalité de vos échecs cuisants en face et ayez HONTE de vous. FOUTEZ NOUS LA PAIX DÉGAGEZ ALLEZ REJOINDRE LES FONDS DE POUBELLE DE L' HISTOIRE. VOUS NE MÉRITEZ PAS LE LIBAN

    KASSIR Mounir

    21 h 34, le 20 juin 2021

  • Monsieur Bassil, moi citoyen libanais de la montagne libanaise chrétien maronite croyant et pratiquant vous INTERDIS de parler en mon nom et vous INTERDIS de confier ma défense à votre ami Hassan Nasrallah. Je n’ai besoin ni de vous et encore moins de lui, j’ai confiance en la seule armée nationale pour assurer ma défense notamment contre les ennemis de l’Indépendance et de la souveraineté de mon pays, ce que votre ami combat par tous les moyens en faisant allégeance ouvertement à l’Iran. Quant au président fort, il est tellement fort que le pays est complètement ruiné, que l’écrasante majorité de la population a été dépouillée de son épargne, qu’il n’y a ni électricité ni eau ni essence ni mazout ni médicaments ni équipements médicaux ni denrées alimentaires européennes. Nous n’avons plus accès aux devises et sommes écrasés alors que vous même et vos pairs politiciens vous roulez sur l’or. Pour un président fort, le bilan n’est pas vraiment brillant ! Mais bien sûr j’oublie, vous vouliez faire des miracles mais ILS ne vous ont pas laissé les accomplir. Monsieur Bassil, votre discours de ce jour est encore plus loufoque que les précédents, vous vous ridiculisez d’avantage de jour en jour. Mon conseil, préparez plutôt votre défense contre les futures sanctions européennes au lieu de pavoiser sur les écrans de la télé en débitant de telles âneries

    Liberté de Penser

    20 h 18, le 20 juin 2021

  • A voir la photo, son index pointé et son pouce levé, tel un révolver menaçant qui ose le contredire, son esprit et son âme mafieux apparaissent comme une évidence à celui ou celle qui se mettront à travers son chemin. Il y a quelques jours une Dame l’a su à son détriment, ça lui a couté son cellulaire et quelques bousculades de ses gardes du corps, car l’ex-ministre est vraiment courageux mais pas téméraire, il envoie ses hommes de main payés par son parti pour faire le vide lors de son passage dans la rue, ou dans un resto trois étoiles. Ce futur ex-député est comme un mauvais commercial qui a été éconduit, essaie de se remettre en position de force en rentrant par effraction par la fenêtre pour vendre sa camelote dont personne ne veut. Baissant le ton d’un cran, il essaie d’imposer sa volonté à Nasrallah lui intimant l’ordre d’être l’arbitre bon gré mal gré entre lui et ses détracteurs, qui l’ont mis au coin dépourvu d’argument et sans possibilités de moufter. Se retournant contre son ancien allié qui a permis à Aoun d’accéder à la présidence, lui reprochant de ne pas se remettre à son service afin de re éditer le coup de Trafalgar de 2016. Mais là, est pris qui croyait prendre, la réponse a jailli comme une flèche empoisonnée, mettant fin à ses rêves les plus fous. Adieu l’ex-ministre futur ex-député, un express garçon… S’il vous plaît !

    Le Point du Jour.

    20 h 14, le 20 juin 2021

  • Lorsque le président des Etats-Unis, l’Etat le plus fort du monde, accuse Gebran Bassil d’être le premier corrompu de la planète Terre, ceci n’est pas banal et doit être inscrit sur le casier judiciaire de M. Bassil. A bon entendeur, salut !

    Honneur et Patrie

    19 h 58, le 20 juin 2021

  • Censurée pour avoir insulté et remis cet individu à sa place avant de tirer la chasse.

    Sissi zayyat

    19 h 30, le 20 juin 2021

  • De quel droit Bassil se pose en défendeur des chrétiens? Personne ne le lui a demande. Arrêtez d'être fourbe, le Hizbollah n’est intéressé que par l’Iran et son but ultime, lui donner le Liban. Soyez un peu patriote et suivez la constitution. Par ailleurs, la société civile en a ras le bol de votre politique sectaire qui favorise la corruption a travers les partages. Apparemment vous ne l’avez toujours pas compris! Basta. Vous êtes en perte de voix, vous et votre parti, vous êtes en plein déni, ceci aux dépens du peuple.

    CW

    18 h 59, le 20 juin 2021

  • "Le flatteur est proche parent du traître." Proverbe basque

    Sabri

    18 h 56, le 20 juin 2021

  • J’ai failli étouffer de rire quand Bassil a dit qu’il se remet à un ami car c’est exactement ce que fait le candidat de gagner un million dans l’émission célèbre à la Tv C’est donc pour cela qu’il demande à NASRALLAH sa réponse C EST POUR GAGNER ENCORE UN MILLION ET POUR SAUVER LE PAYS LA VÉRITÉ J’AI RIEN DE PLUS À AJOUTER BASSIL A DIT LA VÉRITÉ À MA PLACE : COMMENT GAGNER UN MILLION C’EST POUR CELA QU’IL DEMANDE À UN. AMI

    LA VERITE

    18 h 43, le 20 juin 2021

  • Pourquoi ne pas laisser le soin de protéger les chrétiens, tous les chrétiens, à son Éminence le Patriarche Maronite, vu que le problème est plutôt religieux que politique?

    Georges Bitar

    17 h 58, le 20 juin 2021

  • Suite de mon commentaire : il se croit futé en essayant de semer « la zizanie » entre nasrallah et berri. Qu’il soit tranquillisé : Nasrallah ne privilégiera personne aux dépens de son alter ego chiite. Il est trop sensible aux dégâts causés à l’époque où Amal et Hezbollah se sont combattus et entretués à coups de canons et à armes blanches , et des centaines de blessés et tués pour risquer de perdre cette union chiite dictée par l’iran et surtout par le fanatisme religieux prévalant dans le pays. Ce que fait Bassil ne sera qu’un coup d’épée ( en toc) dans l’eau. Arrive un moment où Bassil devrait arrêter de prendre les autres pour des idiots et qu’il redescende , un peu, sur terre.

    radiosatellite.online

    17 h 41, le 20 juin 2021

  • IL DIVAGUE LE TYPE. IL NE SAIT PAS CE QU,IL DIT. LE PRESIDENT FORT, HEIN ? LES CHRETIENS FORTS, HEIN ? VOUS DEBITEZ TANT DE MENSONGES POUR FAIRE GOBER AUX CHRETIENS QUE VOUS DEFENDEZ LEURS DROITS QUAND EN FAIT VOUS DEFENDEZ VOS INTERETS ET VOS PROFITS A VOTRE BEAU-PERE ET A VOUS. LES CHRETIENS ONT GARANTIE LA PARITE DE 50/50. VOUS DEUX ETES CEUX QUI DIRIGEZ LES CHOSES VERS LE 30/30/30/10 ET SOYEZ CERTAIN QU,EN CE CAS LES MARONITES N,AURONT PAS PLUS QUE 12 PCT. ORTHODOXES, CATHOLIQUES, ASSYRIENS ET AUTRES CHRETIENS AURONT LEURS PARTS DES 30 PCT, COMME ILS DOIVENT AVOIR LEURS PARTS AUJOURD,HUI DANS LA PARITE DE 50/50 QUE VOUS TORPILLEZ AVEC LA RECHERCHE UNIQUEMENT DE VOS INTERETS ET PROFITS PERSONNELS. ET QUEL CULOT QUAND VOUS OSEZ PARLER DE COMBATTRE LA CORRUPTION QUE VOUS DEUX PERSONNIFIEZ. PERSONNE NE VOUS CROIT. FABLE DU BERGER DE LAFONTAINE. LES CHRETIENS RISQUENT DE PERDRE LA PARITE DE 50/50 UNIQUEMENT QUAND IL N,Y AURA NI GOUVERNEMENT, NI ELECTIONS ET LE PAYS DESINTEGRE. ET C,EST CE QUE VOUS FAITES VOUS DEUX. VOUS JOUEZ LE DESTIN DES CHRETIENS AU QUITTE OU DOUBLE POUR DES PREROGATIVES QUE VOUS N,AVEZ PAS TOUS LES DEUX. VIDEZ-VOUS DE LA SCENE. DEGAGEZ TOUS LES DEUX POUR QUE LE PAYS SOIT SAUVE. POUR QUE LES CHRETIENS SOIENT SAUVES ET JOUISSENT DU 50/50 QUE LEUR DONNE LA CONSTITUTION AVEC L,ACCORD DES SUNNITES ET DES DRUZES. VOTRE ALLIE APPELLE POUR LE 30/30/30/10 ET VOUS ESSAYER DE MENER LES CHRETIENS POUR VOS PROFITS PERSONNELS COMMUNS VERS CETTE PARITE. PARTEZ !

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    17 h 37, le 20 juin 2021

  • QUESTIONS VITALES : Qui a nommé Bassil représentant des CHRÉTIENS ??? De quel droit il s’est attitré cette représentation ?? A quel titre BASSIL negocie-t-il pour la formation du gouvernement ??? C’est quoi son rôle ?? Il fait quoi AOUN alors?? Puis il parait qu’il ne voulait pas faire partie du gouvernement... pq s’égosille t il alors et nous montre t-il sa tronche dans les médias ?? Merci pour la publication et l’arrêt des censures OLJ.

    radiosatellite.online

    17 h 29, le 20 juin 2021

  • Il a beau être un "chef de parti"...le gendre de son beau-papa, posséder des réserves inépuisables d'arrogance, parler...parler et encore parler...pour finir il ne peut que faire selon ses capacités d'intelligence !!! - Irène Saïd

    Irene Said

    17 h 28, le 20 juin 2021

  • Bassil : "Je veux que Hassan Nasrallah soit l'arbitre (du conflit gouvernemental) parce que j'ai confiance en lui. Je lui confie la question des droits des chrétiens". Mon pauvre monsieur Bassil, votre ami Nasrallah se fiche deja comme d'une guigne des droits des Chiites. Alors lui confier ceux des chretiens ????? Et puis, comment pouvez-vous confier a un tiers ce qui ne vous appartient pas ?????

    Michel Trad

    17 h 24, le 20 juin 2021

  • Même pas honte. Il a choisi son camp qui n'est certainement pas chrétien, j'espère que cette buse de Orban approuvera les sanctions européennes.

    Je partage mon avis

    16 h 58, le 20 juin 2021

  • Puree! Se mettre entre ;les mina du Hezbollah! Voila donc la vrais face cachee de Aoun et Bassil. Le Liban est bien fini.....

    IMB a SPO

    16 h 52, le 20 juin 2021

  • Voici à découvert, le "grand zaim", qui se cache dans les bottes de celui qui lui a permis toutes ses incohérences. Le moins que l'on puisse dire, c'est humiliant.

    Esber

    16 h 22, le 20 juin 2021

  • TFEEEEH!

    Je partage mon avis

    15 h 46, le 20 juin 2021

Retour en haut