Rechercher
Rechercher

Politique - Tensions

Tirs israéliens vers le Liban en riposte au lancement de roquettes

La Finule appelle les deux pays "à faire preuve de la plus grande retenue afin d'éviter toute escalade".



Des soldats libanais postés à Maroun el-Ras, près de la frontière israélienne, le 16 mai 2021. REUTERS/Aziz Taher

Plusieurs roquettes ont été tirées lundi soir depuis le sud du Liban en direction d'Israël qui a répliqué par des tirs d'artillerie, ont indiqué des sources militaires dans les deux pays. Ce regain de tension a poussé la Force intérimaire des Nations unies (Finul) à appeler les deux pays "à faire preuve de la plus grande retenue afin d'éviter toute escalade".

"Il y a eu six tentatives de tirs de roquettes depuis le Liban et (celles-ci) n'ont pas atterri sur le territoire", a indiqué l'armée israélienne, ajoutant avoir en représailles tiré "en direction du point de lancement" des projectiles. A Beyrouth, une source militaire libanaise a indiqué à l'AFP que "trois roquettes de type Grad avaient été tirées depuis le secteur des "fermes de Chebaa", secteur disputé à la frontière entre les deux pays techniquement en guerre. Selon la même source libanaise, Israël a répondu par des tirs d'obus. L'Agence nationale d'information (Ani, officielle) a précisé que vingt obus avaient été en direction des hauteurs de Kfarchouba, tandis que des fusées éclairantes ont été lancées au-dessus du secteur occupé des fermes de Chebaa. Par ailleurs, un drone de reconnaissance israélien a survolé les villages du Arkoub et de Hasbaya.

C'est la deuxième fois que des roquettes sont tirées à partir du Liban vers Israël depuis le début des hostilités entre l'armée israélienne et le mouvement palestinien Hamas à Gaza. Le Hezbollah, ennemi juré d'Israël, n'a pas commenté ces tirs ni ceux lancés le 13 mai également depuis le sud du Liban. Les roquettes étaient tombées dans la mer.

Lire aussi

Le regard du Hezbollah sur ce qui se passe de l’autre côté de la frontière

L'armée israélienne a également affirmé ces derniers jours avoir repéré plusieurs personnes tentant côté libanais d'endommager la clôture de sécurité à sa frontière. "L'armée israélienne considère toute tentative d'atteinte à la souveraineté territoriale d'Israël avec la plus grande sévérité et continuera d'opérer à couvert ou à découvert dans ce secteur", a-t-elle menacé dans un communiqué.

La Finul appelle à la retenue
Le porte-parole de la Finul, Andrea Tenenti, a réagi mardi à ces développements à la frontière, affirmant que "le commandant de la Finul, le général Stefano Del Col, avait immédiatement contacté ses homologues du commandement des forces armées libanaises et de l'armée israélienne et avait exhorté les parties à faire preuve de la plus grande retenue afin d'éviter toute escalade". "La Finul, en coordination avec l'armée libanaise, s'emploie à renforcer le contrôle de la sécurité dans la région", a-t-il assuré. "Nous avons intensifié les patrouilles pour empêcher tout autre incident menaçant la sécurité de la population locale et celle du sud du Liban", a indiqué le porte-parole de la Finul. "Le commandant de la mission de la Finul reste en contact avec les parties en présence pour assurer la stabilité dans la région et réduire la tension existante. La situation dans la région est désormais calme", a-t-il conclu.

Des rampes de lancement trouvées
En fin d'après-midi, l'armée libanaise a annoncé avoir trouvé sept rampes de lancement de roquettes, toutes vides sauf une encore équipée d'un projectile, à la suite des recherches effectuées après ces nouveaux tirs. "Mardi, une patrouille de l'armée a trouvé six rampes de lancement de roquettes vides et une septième équipée d'une roquette, qui a été neutralisée dans la banlieue de la ville de Habariyé", a indiqué la troupe.

Par ailleurs, de nouvelles manifestations en signe de solidarité avec la Palestine ont eu lieu mardi au Liban, notamment un rassemblement en début de soirée sur la place Riad el-Solh, dans le centre-ville de Beyrouth et une grève dans les camps palestiniens du Liban-sud. Une autre manifestation a été signalée dans la localité frontalière de Adaïssé, dans le Sud. Cinq protestataires qui ont escaladé le mur en béton séparant le Liban et Israël ont été blessés par des tirs israéliens de grenades lacrymogènes et fumigènes.


Plusieurs roquettes ont été tirées lundi soir depuis le sud du Liban en direction d'Israël qui a répliqué par des tirs d'artillerie, ont indiqué des sources militaires dans les deux pays. Ce regain de tension a poussé la Force intérimaire des Nations unies (Finul) à appeler les deux pays "à faire preuve de la plus grande retenue afin d'éviter toute escalade"."Il y a eu six...

commentaires (5)

Si notre "Président" ne prend pas les choses en main pour désarmer les camps palestiniens, nous allons avoir une 3e guerre avec Israël que le peuple libanais ne veut pas. Quand est-ce la ministre sortante de la défense aura le courage a donné cet ordre au commandant de l'armée ? Cette fois, si Israël décide de rentrer, ce sera une guerre totale... Comment peut-on encore faire passer un pays étranger avant son propre pays. C'est triste, ce qui arrive a Gaza. Nettoyons notre perron avant de nettoyer celles des étrangers !

Marwan Takchi

16 h 16, le 19 mai 2021

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Si notre "Président" ne prend pas les choses en main pour désarmer les camps palestiniens, nous allons avoir une 3e guerre avec Israël que le peuple libanais ne veut pas. Quand est-ce la ministre sortante de la défense aura le courage a donné cet ordre au commandant de l'armée ? Cette fois, si Israël décide de rentrer, ce sera une guerre totale... Comment peut-on encore faire passer un pays étranger avant son propre pays. C'est triste, ce qui arrive a Gaza. Nettoyons notre perron avant de nettoyer celles des étrangers !

    Marwan Takchi

    16 h 16, le 19 mai 2021

  • Les minorités "arabes" , Druzes, Tcherkesses, bédouines sont mieux traitées par l'état hébreux qu’elles ne traiteraient les Juifs (ou les Chrétiens) si elles étaient majoritaires. D'ailleurs Il y avait 25 % de Palestiniens à Jérusalem après la guerre de 6 jours, aujourd’hui ils sont 40 %. Où est l’épuration ? Elle a lieu à Gaza où presque tous les Chrétiens ont été chassés, parfois convertis de force. Les Palestiniens sont parvenus au fil du temps à se débarrasser des Chrétiens, qui étaient pourtant chez eux; ils ont mis le Liban à feux et à sang, alors que mon petit Liban les avait bêtement et naïvement accueilli sous la pression des traîtres de gauches et d’autres crétins. Entre Daesch et le Hezbollah...

    Zahar Nicolas / CONSEILS & GESTION SARL.

    10 h 44, le 19 mai 2021

  • GENERAL JOSEPH AOUN QU'ATTENDEZ VOUS POUR DESARMER COMPLETEMENT LES PALESTINIENS AU LIBAN? SI UN GRAD ARRIVE PAR MALHEUR EN ISRAEL ET TUE UN CITOYEN ISRAELIEN, LE SUD SERA OBLITERE ET AUCUN PAYS NE CRITIQUERA ISRAEL CAR ELLE SERA EN POSITION DE VICTIME ET LE LIBAN EN POSITION D'AGRESSEUR LA VERITE IL EST IMPERATIF QUE LE LIBAN RETROUVE SA SOUVERAINTE ABSOLUE SUR L'ENSEMBLE DE SON TERRITOIRE ET GARDE SES FRONTIERSE DU NORD ET DU SUD SI NOUS NE VOULONS PAS D'UNE NOUVELLE GUERRE ET CELA DEVRAIT ETRE LA PRIORITE A L'ARMEE ET PAS DE CONTROLER UNIQUEMENT LE PEUPLE EN REVOLTE CONTRE SES DIRIGEANTS

    LA VERITE

    00 h 36, le 19 mai 2021

  • Il rase les murs car il sait que son heure arrive. Il suffit qu’il moufte pour qu’il n’y ait plus de banlieue sud nir nord ni centre. Pauvre Liban tu ne mérites pas des citoyens tels que ceux là. Traitres, lâches et présomptueux.

    Sissi zayyat

    15 h 42, le 18 mai 2021

  • Théâtre de l'Imposture, Acte I: Le duel à fleurets mouchetés en Syrie Acte II: Le coup d'épée dans l'eau de la Méditerranée.

    Citoyen libanais

    08 h 19, le 18 mai 2021

Retour en haut