Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Frontières

Trois roquettes tirées du territoire libanais vers le nord d'Israël

Trois roquettes tirées du territoire libanais vers le nord d'Israël

Un soldat de la Finul observe la frontière avec Israël depuis le Liban, le 7 mai 2021. Photo AFP / Ali DIA

Trois roquettes ont été tirées depuis le territoire libanais, jeudi soir, vers le nord d'Israël, ont rapporté des médias libanais. Une information confirmée, sur Twitter, par un porte-parole de l'armée israélienne, Avichay Adraee. Les sirènes d'alerte n'ont pas été activées en Israël et les roquettes ont été tirées vers le large des côtes israéliennes, selon lui.

Selon des sources militaire et de sécurité libanaises interrogées par l'AFP, les projectiles ont été tirés d'un secteur proche du camp de réfugiés palestiniens de Rachidiyé, dans le sud du Liban. Des informations démenties par des factions palestiniennes, selon notre correspondant à Saïda, Mountasser Abdallah.

Les tirs n'ont toujours pas été revendiqués en soirée. Mais selon une source sécuritaire à la MTV, les personnes à l'origine des tirs de roquettes ont été arrêtées près de Tyr. Selon la même source, il s'agirait de membres de factions palestiniennes. Deux sources proches du Hezbollah ont indiqué à l'AFP que le mouvement n'était pas impliqué dans ces tirs.

Suite à ces tirs, l'aviation israélienne a survolé à moyenne altitude le Liban-Sud, selon notre correspondant Mountasser Abdallah. Le commandant en chef de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul), le général Stefano del Col, est entré en contact en soirée avec les armées libanaise et israélienne et a appelé à "un maximum de retenue afin d'éviter toute escalade", ont indiqué les Casques bleus sur Twitter.

Ces tirs interviennent alors qu'Israël a déployé jeudi des chars et des blindés le long de la frontière avec l'enclave palestinienne de Gaza, au quatrième jour d'un nouveau conflit sanglant accompagné d'une éruption de violences entre juifs et arabes en territoire israélien. Une intervention terrestre, présentée comme l'une des options par l'armée, aggraverait le conflit ayant tué depuis lundi 87 Palestiniens dont 18 enfants dans la bande de Gaza selon un dernier bilan palestinien, et sept personnes en Israël parmi lesquelles un enfant et un soldat.

Les violences continuent de faire rage malgré les appels internationaux à la désescalade: des centaines de roquettes ont de nouveau été tirées vers Israël par le Hamas qui contrôle Gaza et d'autres groupes armés palestiniens et l'armée a mené de nombreux raids aériens et tiré à l'artillerie sur l'enclave sous blocus israélien depuis plus de 10 ans.


Trois roquettes ont été tirées depuis le territoire libanais, jeudi soir, vers le nord d'Israël, ont rapporté des médias libanais. Une information confirmée, sur Twitter, par un porte-parole de l'armée israélienne, Avichay Adraee. Les sirènes d'alerte n'ont pas été activées en Israël et les roquettes ont été tirées vers le large des côtes israéliennes, selon lui.Selon des...