Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Les accents se font doublés

J’apprends que pour contenter les « wokes » (éveillés), il est maintenant demandé aux acteurs québécois de ne plus reproduire les accents en doublant les films étrangers, même si, dans les versions originales, ils sont nettement perceptibles. Ce qui a fait dire à mon interlocuteur : « Si Jackie Chan fait à nouveau un film, il risque de sonner “normative” (une fois doublé). »

Voilà où nous en sommes avec ces militants extrémistes. Le doublage des accents serait donc considéré par ces soi-disant « éveillés » comme une manifestation de racisme. Pour eux, un personnage de migrant mexicain serait infériorisé dès lors que son accent espagnol est reconnu. Un personnage de jihadiste à l’accent arabe ferait mal paraître ceux parlant cette langue. Mais qu’en est-il du respect de l’œuvre originale ?

La prochaine étape consistera vraisemblablement à tourner directement les versions originales dans une langue javellisée, avec des acteurs jouant des personnages nés à l’étranger et parlant (in english, of course) sans accent. De sorte qu’un jihadiste ayant grandi en Arabie saoudite parlera comme Tom Cruise ou Tom Courtenay. Nous obtiendrons au final ce que réclament les « wokes » au cinéma – au pouvoir ludo-éducatif indéniable sur les masses –, à savoir un monde de carton-pâte sans aspérités.

Mais le meilleur reste à venir. Comme nous avons réussi à coloriser les vieux films noir et blanc, il n’est pas impensable que d’ici à quelques années nous obtenions à la carte des versions dans lesquelles les personnages deviennent au choix leucodermes, mélanodermes, xanthodermes ou encore métis. Vous tenez à un Othello blanc, un Macbeth noir, un Hamlet mat et sans accent ? À la bonne heure! Chacun y trouvera son compte et vivra dans sa sphère. Le monde idéal, en somme.

Sylvio Le Blanc

Montréal-Québec

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


J’apprends que pour contenter les « wokes » (éveillés), il est maintenant demandé aux acteurs québécois de ne plus reproduire les accents en doublant les films étrangers, même si, dans les versions originales, ils sont nettement perceptibles. Ce qui a fait dire à mon interlocuteur : « Si Jackie Chan fait à nouveau un film, il risque de sonner “normative”...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut