Rechercher
Rechercher

Économie - FINANCES

Nouvelle dévaluation de la monnaie en Syrie

La Banque centrale syrienne (BCS) a dévalué officiellement la livre syrienne, faisant alors passer le taux de change utilisé par les banques et les institutions financières (comme les sociétés de transfert d’argent) de 1 256 à 2 512 livres syriennes. Les individus souhaitant acheter des dollars à travers ces établissements devront à présent débourser 2 500 livres, contre 1 250 livres auparavant.

Cette dévaluation a lieu deux jours après le limogeage du gouverneur de la banque centrale, Hazem Karfoul, au pouvoir depuis 2000, décidé par le président Bachar el-Assad qui n’a pas explicité les raisons, alors que la Syrie sombre dans un conflit armé depuis 10 ans, accompagné d’une crise économique.

Ce n’est pas le seul taux de change en vigueur dans ce pays meurtri par un conflit armé depuis 10 ans. En effet, les autres transactions effectuées à l’État adoptent elles un taux de 2 525 livres syriennes, inchangé depuis décembre, et fixé également par la BCS.

Le taux du marché noir s’est quant à lui élevé à 3 100 livres pour un dollar selon le site Al-lira al-yaoum, alors qu’un billet vert s’échangeait contre 47 livres en 2011.

La livre syrienne s’est fortement dépréciée en mars, le taux de change sur le marché noir atteignant alors un plus bas historique à près de 4 000 livres pour un dollar sur le marché parallèle, en réaction à la forte dépréciation en parallèle de la livre libanaise, qui dépassait alors le cap des 10 000 livres pour un dollar jusqu’à atteindre les 15 000 livres à la mi-mars, alors que le taux officiel est toujours de 1 507,5 livres.


La Banque centrale syrienne (BCS) a dévalué officiellement la livre syrienne, faisant alors passer le taux de change utilisé par les banques et les institutions financières (comme les sociétés de transfert d’argent) de 1 256 à 2 512 livres syriennes. Les individus souhaitant acheter des dollars à travers ces établissements devront à présent débourser 2 500 livres,...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut