Rechercher
Rechercher

Culture - Édition

Le prix de la Closerie des Lilas pour le premier roman de Stéphanie Coste

Le prix littéraire de la Closerie des Lilas, au jury et aux lauréates exclusivement féminins, a été décerné à Stéphanie Coste pour son premier roman, Le Passeur.

Ce roman paru en janvier aux éditions Gallimard croise les destins d’un migrant qui fuit l’Érythrée et d’un passeur installé en Libye pour, de son propre aveu, profiter de la misère des plus miséreux que lui.

« À travers les destins croisés de ces migrants et de leur bourreau, Stéphanie Coste dresse une grande fresque de l’histoire d’un continent meurtri. Son écriture d’une force inouïe, taillée à la serpe, dans un rythme haletant nous entraîne au plus profond de la folie des hommes », a indiqué le jury dans un communiqué.

La lauréate est traditionnellement l’invitée pendant un an de la célèbre brasserie du boulevard du Montparnasse à Paris. Mais cette année, en raison de la fermeture de tous les restaurants, elle devra patienter avant de profiter de son prix.

L’auteure raconte le drame d’un continent africain, où elle a vécu elle-même comme enfant de militaire français, secoué par les crises et où une partie de la jeunesse ne voit qu’une issue : traverser la Méditerranée.

Stéphanie Coste a obtenu cinq voix du jury, contre deux pour Tiffany Tavernier pour L’Ami (éditions Sabine Wespieser), où un homme se découvre un voisin assassin.

Source : AFP


Le prix littéraire de la Closerie des Lilas, au jury et aux lauréates exclusivement féminins, a été décerné à Stéphanie Coste pour son premier roman, Le Passeur.
Ce roman paru en janvier aux éditions Gallimard croise les destins d’un migrant qui fuit l’Érythrée et d’un passeur installé en Libye pour, de son propre aveu, profiter de la misère des plus miséreux que...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut