Rechercher
Rechercher

Culture - Cinéma

Tina Baz, une Libanaise récompensée aux César


Tina Baz, une Libanaise récompensée aux César

Tina Baz pose avec son César du meilleur montage, pour le documentaire "Adolescentes". Thomas Samason/Pool via REUTERS

Si la 46ème cérémonie des César a été marquée par le sacre du roi de l'humour acide, Albert Dupontel, et une série de cris de détresse de la profession, elle a également été l'occasion pour la franco-libanaise Tina Baz de rafler le César du meilleur montage pour le documentaire Adolescentes.

Nommé pour cinq César dont meilleur film, réalisateur et meilleure photographie, le documentaire Adolescentes de Sébastien Lifshitz a décroché trois récompenses lors de cette cérémonie qui se déroulait à l'Olympia : celle du meilleur film documentaire, du meilleur son et du meilleur montage. Adolescentes, ce sont 500 heures d'images (rushes) pour 2h15 d'un film qui retrace le quotidien de deux amies corréziennes, Emma et Anaïs, de leurs 13 ans à leur majorité. Un travail énorme et une récompense pour la monteuse Tina Baz qui a dû travaillé sur ce projet pendant sept ans.

Tina Baz, une monteuse à suivre…

Née à Beyrouth en 1970, Tina Baz Le Gal a étudié le cinéma en France à l'ESRA (École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle) et à la Sorbonne. Ses premières armes, elle les fait en tant que stagiaire sur le plateau du cinéaste libanais Maroun Baghdadi. Elle débute par la suite sa carrière professionnelle en tant qu’assistante du monteur Luc Barnier de 1992 à 1998. Depuis, elle a travaillé avec des cinéastes établis et émergents. Ainsi en 1993, elle est script-girl sur le premier long métrage du réalisateur libanais Jean-Claude Codsi, Histoire d’un retour (Ana el Awan). Plus tard, elle s’installe à Paris et poursuit sa carrière de monteuse, alternant documentaires, longs métrages de fiction et courts métrages, séries télévisées et vidéos artistiques. Elle a souvent travaillé avec le monde arabe, notamment avec les cinéastes libanais Joana Hadjithomas et Khalil Joreige (Lebanese Rocket Society), Ziad Doueiri, mais aussi le Palestinien Hany Abou Assad, ou encore avec Ismaël Ferroukhi et Abdellatif Kechiche sur son film primé Poetical Refugee.

La carrière de Tina Baz est également riche en collaborations avec des réalisateurs français (Christophe Ruggia, Jean-Pierre Limosin) et autres tels que Johnnie To. Elle a monté de nombreux films de la cinéaste japonaise Naomi Kawase, dont le dernier, An, a ouvert la section Un Certain Regard du Festival de Cannes 2015.


Si la 46ème cérémonie des César a été marquée par le sacre du roi de l'humour acide, Albert Dupontel, et une série de cris de détresse de la profession, elle a également été l'occasion pour la franco-libanaise Tina Baz de rafler le César du meilleur montage pour le documentaire Adolescentes. Nommé pour cinq César dont meilleur film, réalisateur et meilleure photographie, le...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut