Rechercher
Rechercher

Société - Liban

Fahmi : Le meurtre "prémédité" de Joseph Bejjani ne restera pas impuni

L'endroit du téléphone de la victime aurait été défini. 

Fahmi : Le meurtre

Les funérailles de Joseph Bejjani ont été organisées mardi en l'église Saint Antoine de Kahalé. Photo Marc Fayad/an-Nahar

Le ministre sortant de l'Intérieur, Mohammad Fahmi, a déclaré mardi que le "meurtre prémédité" du photographe Joseph Bejjani, la veille, à Kahalé, ne restera pas impuni, assurant suivre de près cette affaire qui a choqué ce village du caza de Aley et le Liban en général.

"Je suivrai de près les circonstances de cette affaire jusqu'à ce que les criminels soient identifiés", a déclaré M. Fahmi lors d'une réunion à son bureau avec le président de la municipalité de Kahalé, Jean Bejjani. "Ce crime prémédité ne restera pas impuni", a-t-il insisté. De son côté, Jean Bejjani a fait part au ministre sortant du contenu des contacts qu'il a menés depuis hier avec le directeur des Forces de sécurité intérieure, le général Imad Osmane, qui l'a assuré que l'enquête sera menée le plus rapidement possible.

Le photographe Joseph Bejjani, tué de sang-froid le 21 décembre 2020 à Kahalé. Photo tirée des réseaux sociaux

Les funérailles de Joseph Bejjani ont par ailleurs été organisées en l'église Saint Antoine de Kahalé. Peu avant 15h, sa dépouille a été portée, lors d'une procession dans la localité, par des proches et amis, parmi une foule nombreuse qui jetait du riz sur le cercueil. Interrogé avant les obsèques par la chaîne locale d'informations LBCI, l'épouse de la victime, sous le choc, s'est contentée de répondre qu'elle "éduquerait ses enfants avec ses larmes". Le père de la victime a, lui, déploré une perte qui "lui a brisé le cœur". "Dieu me rendra justice, pas l'Etat", a-t-il dit la voix brisée.

Photo Marc Fayad/an-Nahar

Lundi matin, alors que Joseph Bejjani s'apprêtait à conduire ses enfants à l'école, des individus armés arrivés à moto ont ouvert le feu dans sa direction à plusieurs reprises au moyen d'un pistolet muni d'un silencieux et lui ont volé son téléphone portable, avant de prendre la fuite. Selon des informations de la chaîne locale d'informations MTV, les forces de l'ordre ont défini l'endroit où se trouve le téléphone de la victime.

Ce meurtre, en plein jour, et qui semble avoir été préparé, a provoqué la colère et l'indignation des habitants de la localité et de plusieurs responsables. Se joignant à eux, les Forces libanaises ont appelé les forces de l'ordre à enquêter rapidement sur les circonstances du meurtre, estimant que l'arrestation des criminels permettrait "d'apaiser les craintes" des Libanais. Le parti de Samir Geagea a dit craindre "l'anarchie" qui règne "dans toute la société libanaise" ainsi que la présence d'"escadrons de la mort qui abattent qui ils veulent".

De nombreuses personnes se sont d'ailleurs interrogées sur le motif de ce meurtre, plusieurs semaines après le meurtre à Qartaba (caza de Jbeil) d'un colonel des douanes à la retraite, Mounir Abou Rjeily, que des observateurs ont lié à l'enquête sur les explosions du 4 août dans le port de Beyrouth.


Le ministre sortant de l'Intérieur, Mohammad Fahmi, a déclaré mardi que le "meurtre prémédité" du photographe Joseph Bejjani, la veille, à Kahalé, ne restera pas impuni, assurant suivre de près cette affaire qui a choqué ce village du caza de Aley et le Liban en général. "Je suivrai de près les circonstances de cette affaire jusqu'à ce que les criminels soient identifiés", a...

commentaires (9)

Ont ils besoin d'annoncer sur les ondes que le telephone de la. Ictime a ete localisé.??? Loup y es tuuuu? J'arriiive !

Marie-Hélène CHACCAL

20 h 09, le 22 décembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Ont ils besoin d'annoncer sur les ondes que le telephone de la. Ictime a ete localisé.??? Loup y es tuuuu? J'arriiive !

    Marie-Hélène CHACCAL

    20 h 09, le 22 décembre 2020

  • Ce jeune Bejjani ,paix a son âme tué lâchement de la même façon que Pierre Gemayel... et les assassins courent toujours. Condoléances a sa veuve.

    Marie-Hélène CHACCAL

    20 h 07, le 22 décembre 2020

  • Je dirais même plus, BLA BLA BLA BLA BLA BLA FAHMI UN MINISTRE DE L'INTÉRIEUR INTÈGRE! OUI, OUI! I N T É G R E! Voyons nous en avons eu la preuve de son impartialité pour la convocation de Hassane Diab! Vraimen un homme intègre!

    Marwan Takchi

    16 h 39, le 22 décembre 2020

  • En 4 ou 5 jours? ...

    Wlek Sanferlou

    16 h 37, le 22 décembre 2020

  • Le téléphone aurait été retrouvé! Fantastique ! L’énigme va alors être résolue! Mais... vous vous moquez de qui??? Un premier ministre a été assassiné sans que personne ne soit inquiété... Boutros Harb est tombé nez à nez avec ceux essayaient de saboter sa cage d’ascenseur...après qu’ils aient été identifiés que s’est-il passé? Et bien rien ! Intouchables.... Bonjour la république mafieuse

    LeRougeEtLeNoir

    16 h 36, le 22 décembre 2020

  • En admettant que ce pauvre monsieur ait été en possession d’informations concernant l’explosion du port de Beyrouth, compromettantes pour quelqu’un. Comment ce quelqu’un l’a-t-il su? Il y aurait donc des traitres parmi l’équipe des enquêteurs. C’est de ce côté qu’il faut chercher...

    Gros Gnon

    16 h 30, le 22 décembre 2020

  • BLA BLA BLA

    radiosatellite.online

    15 h 18, le 22 décembre 2020

  • Il faudrait alors que le crime d'Etat du 4 août ne reste pas impuni.

    Robert Malek

    15 h 12, le 22 décembre 2020

  • LES DEUX CRIMES SONT LIES AUX DEUX EXPLOSIONS DU 5 AOUT DU NITRATE AU PORT. QUI VEUT FAIRE TAIRE POUR TOUJOURS DES TEMOINS D,INFO OU DE PHOTOGRAPHE ?

    SPECIALE RUBRIQUE+NO CENSURE=REABONNEMENT+SOUTIEN.

    14 h 56, le 22 décembre 2020

Retour en haut