Rechercher
Rechercher

Culture - Entretien

« L’art et la musique se devaient de faire face, de perdurer et de s’adapter »

Le Chœur de l’USJ, dirigé par Yasmina Sabbah, met sa voix au profit de ceux et celles qui ont risqué leur vie (et continuent à le faire) pour sauver celle de leurs concitoyens. La chef d’orchestre répond aux questions de « L’Orient-Le Jour ».

« L’art et la musique se devaient de faire face, de perdurer et de s’adapter »

Le Chœur de l’USJ chante pour le personnel médical de l’Hôtel Dieu-de France. Photo DR

Yasmina Sabbah a répondu aux questions de L’Orient-Le Jour, mais a tenu d’abord à rendre hommage à cette armée de l’ombre qui chaque jour descend au front :

« Grâce à leurs sacrifices et à leur courage, nous sommes toujours là. Grâce à eux, nous tenons bon. Grâce à eux, nous sommes en mesure de chanter et de leur exprimer notre profonde gratitude. Par ce concert, diffusé hier soir en direct sur les réseaux sociaux et demain en différé sur la MTV*, nous espérons collecter des dons pour le personnel infirmier et paramédical du service Covid-19 de l’Hôtel-Dieu de France. »

Comment se sont organisées les répétitions et la préparation de ce concert dans ces conditions difficiles ?

La pandémie a compliqué le quotidien de toute la planète, mais l’art et la musique se devaient de faire face, de perdurer et de s’adapter. Préparer une chorale pour un concert n’est pas une chose simple, mais il existe toujours des solutions créatives pour y arriver tout en appliquant les restrictions nécessaires et en respectant les mesures sanitaires.

Bien avant le confinement de novembre, nous avions réduit le nombre de choristes pour le premier concert en ligne afin de permettre une distanciation sociale adéquate, et nous avons choisi un répertoire pour petit orchestre, afin de limiter le nombre d’artistes sur scène. Nos répétitions étaient conformes à toutes les règles sanitaires.

En effet, le port du masque en répétition était obligatoire en tout temps, même si ce n’est pas évident de respirer et de chanter avec. Les choristes sont également bien espacés. Durant le confinement, nous avons poursuivi les répétitions en ligne.

Chanter en ligne tous ensemble avec une mauvaise connexion est impossible, mais nous avons trouvé une méthode d’enregistrement individuel qui nous a permis de continuer à avancer. J’avoue être fière de la patience, la responsabilité, la persévérance et la détermination des choristes.

Pourquoi avoir choisi ce répertoire ?

Le concert, en collaboration avec l’ambassade tchèque au Liban, sera consacré aux œuvres du compositeur baroque tchèque Jan Dismas Zelenka qui a composé principalement des pièces de musique sacrée. En effet, nous interpréterons des extraits de deux messes : Missa omnium sanctorum, ZWV 21 et Missa sanctissimae trinitatis, ZWV 17. Ce répertoire constitue une première pour une œuvre jamais interprétée au Liban et au Moyen-Orient. Le Chœur de l’USJ s’est fixé comme mission de faire découvrir une œuvre méconnue du grand public car souvent éclipsée par le grand maître de la musique baroque allemande Jean-Sébastien Bach, mais néanmoins exceptionnelle. Les œuvres de Zelenka sont une découverte passionnante  ! La musique est flamboyante et pleine d’entrain. Elle est dotée d’un rythme dansant, gai et festif, et notamment d’une énergie dont nous avons tous besoin en ces temps particulièrement difficiles.

Est-ce que les musiciens et les choristes ont tous répondu présent ?

Oui, absolument  ! La musique et les concerts nous manquent énormément ! Nous sommes reconnaissants d’avoir la chance d’interpréter ce concert.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous avez dû faire face ?

Chanter avec des masques et être distanciés les uns des autres sont un véritable défi.

En effet, la proximité des chanteurs ainsi que le mélange des voix rendent la musique plus compacte, plus solide et nous permettent de nous entendre pour ajuster l’intonation.

Avec la distanciation, il faut faire très attention aux décalages (en raison du délai du son dans les grands espaces), faire un très grand effort pour entendre le reste du groupe et être surtout très sûr de soi, car on a l’impression de chanter seul.

Par ailleurs, trouver les fonds pour réaliser ce concert en plein crise économique n’a pas été chose aisée.

Toute contribution, même minime, peut faire une différence. Grâce à ce geste symbolique, nous rendrons hommage à ces vaillants héros qui nous ont tant donné et à qui nous ne pourrons jamais

rendre la pareille.

*Diffusion du concert sur la MTV demain mardi 22 décembre à 22h30.

https://www.hdf.usj.edu.lb/donationhc.php

Interprètes

• Gabrielà Eibenovà, soprano

• Grace Medawar, mezzo-soprano

• Marco Angioloni, tenor

• Mohamed Haidar, basse

• Étienne Kupélian, narration

• L’Orchestre des jeunesses musicales du Liban

• Yasmina Sabbah, Direction


Yasmina Sabbah a répondu aux questions de L’Orient-Le Jour, mais a tenu d’abord à rendre hommage à cette armée de l’ombre qui chaque jour descend au front : « Grâce à leurs sacrifices et à leur courage, nous sommes toujours là. Grâce à eux, nous tenons bon. Grâce à eux, nous sommes en mesure de chanter et de leur exprimer notre profonde gratitude. Par ce concert,...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut