Rechercher
Rechercher

Culture

L’art de bien offrir à Beyrouth

Par Maya GHANDOUR HERT, Edgar DAVIDIAN, Colette KHALAF, Gilles KHOURY et Zéna ZALZAL


L’art de bien offrir à Beyrouth

Une œuvre d’Alice Neale sur Beirut Re-Store. Photo DR

Parmi les beaux gestes de solidarité qui se sont fédérés spontanément autour de la ville soufflée par la double explosion du port, ceux initiés par des artistes et/ou qui offrent des œuvres pour la bonne cause. En voici huit qui illustrent parfaitement la symbiose entre art et solidarité.

« Ramlet el-Bayda », 1997, photo de Nadim Asfar de la série Hyper Images. Photo DR


Art Relief for Beirut : un don, une œuvre

Art Relief for Beirut, initiative lancée par l’artiste libanais Mohammad Kanaan installé aux Pays-Bas, encourage les artistes à faire don de leurs oeuvres dont la vente doit alimenter une collecte de fonds au profit d’Impact Liban et de la Croix-Rouge libanaise. C’est sur le compte Instagram d’Art Relief for Beirut que les œuvres sont « exposées ». Le paiement se fait à travers un don direct aux ONG, pour plus de transparence. Le reçu du don en main, l’acheteur/bienfaiteur peut alors récuperer l’œuvre de son choix.

Des artistes du monde entier (à l’instar de Sophia al-Maria, Angelo Plessas, Lawrence Abou Hamdan, Helen Cammock, Oscar Murillo et Tai Shani) prennent part à cette campagne qui propose de belles œuvres. L’objectif initial de financement de 50 000 dollars a été dépassé en quelques jours. Mais l’opération, qui suscite beaucoup d’enthousiasme apparemment, se poursuit de plus belle...

Une œuvre d’Alice Neale sur Beirut Re-Store. Photo DR

Beirut Re-Store, en gage d’amour

Les sœurs Sophie et Laura Tabet ont lancé avec l’aide d’une floppée d’amis libanais le site de vente en ligne Beirut Re-Store. Un éventail d’artistes plus ou moins établis, pour la plupart non libanais – « ce n’était vraiment pas le moment de faire appel à des contributions de Libanais, mais plutôt de leur inspirer de l’espoir et de faire preuve de solidarité », déclarent les initiatrices –, ont généreusement cédé leurs œuvres au e-shop où se télescopent art, mode, sculpture, design et publications dans une fourchette de prix accessible à tout un chacun et dont les bénéfices seront reversés au Beirut Emergency Fund 2020. Beirut Re-Store propose donc une galerie éclectique et pointue à laquelle chacun des 120 artistes participants, dont Yohji Yamamoto, Ai Wei Wei, Nadim Asfar, Flavie Audi et les Haas Brothers, a fait gage d’amour à Beyrouth par le biais du beau.

Vingt chanteurs participent à l’album « Alb Lebnen ». Photo DR

« Alb Lebnen » bat sur tous les fronts

Alb Lebnen est une compilation concoctée par des artistes et musiciens libanais qui ont écrit, chanté et joué de plusieurs instruments pour aider à reconstruire leur ville et venir en aide aux familles et personnes touchées par l’explosion du 4 août. C’est Roupen Karageuzian, directeur artistique, qui a mené le projet à bon port dans le but de lancer un message de solidarité, d’union, de dénonciation des blessures infligées au peuple, mais aussi de reconstruction, de donation et d’espoir. Alb Lebnen est également une chanson et un vidéoclip qui rassemble des artistes de tous genres, dont Aziza, Clémence Achkar, Joy Fayad, Manel el-Mallat, Matteo el-Khodr, Nadine Njeim, Oliver Maalouf au violon, Beirut Strings et Ziad el-Helou à la guitare électrique. Les bénéfices des ventes iront aux ONG Baytna baytak et Embrace Lebanon.

http://Bright.boutique/sawtounalilwatan

La Cocotte-Minute de Studio Safar. Photo DR

Beirut Editions, limitées et généreuses

Du 13 octobre jusqu’au 30 novembre, le site Beirut Editions (beiruteditions.com) propose une cinquantaine de photographies et illustrations à des prix abordables. Parmi les artistes qui offrent leurs œuvres en éditions limitées : Raphaëlle Macaron, Waël Morcos, Astrid Terrazas, Iman Raad, Mazen Kerbage et Ping Zhu. Colorées, funky, touchantes ou acides, ces impressions sont forcément attachantes. Mais la palme du coup de cœur instantané revient sûrement à la Cocotte-Minute de Studio Safar (en rupture de stock à deux reprises ! ) : une illustration qui désigne les différents éléments d’une marmite à pression sur le point d’exploser : les partis politiques, les leaders religieux, les banques, les forces de sécurité, les partisans, le système de la kafala,…

Les recettes de Beirut Editions iront aux ONG Egna Legna, Arm Lebanon et Haven for Artists.

Bachar Mar-Khalifé et Yasmine Hamdan. Photo DR

Oslo-Paris, en solidarité avec Beyrouth

Partenaire et cofondateur du Beirut & Beyond International Music Festival, Oslo World s’associe au théâtre de la Ville de Paris pour une initiative visant à une levée de fonds (jusqu’au 1er novembre) pour le renforcement de la scène musicale libanaise. Les bénéfices (vente de billets et dons en ligne) du concert, qui a eu lieu le 4 octobre au théâtre de la Ville, et de celui du 27 octobre au Rockefeller Music Hall (Oslo), seront répartis entre les studios Tunefork et leur fonds de soutien aux musiciens et producteurs atteints par l’explosion, ainsi qu’à Beirut & Beyond et leur nouveau programme d’appui. Parmi les artistes présents sur scène, le pianiste franco-libanais Bachar Mar-Khalifé et Yasmine Hamdan. La seconde phase de l’initiative consiste en un soutien plus durable à travers l’inscription des musiciens et de leurs œuvres originales auprès de la Sacem afin qu’ils perçoivent des droits d’interprétation et d’édition durant leur carrière.

Tarek Yamani. Photo Maria Baranova

Réinventer Schubert pour la bonne cause

Dans une belle initiative musicale, le jeune pianiste de jazz libanais Tarek Yamani a participé à un concert composé d’une gamme d’artistes polyvalents (entre autres Mattew Herbert, Nassib Ahmadieh, Rachel Fenlon, Cheng Zhang, Mahmoud Kaabour, Né en Flamme, Demian Licht, Rima Najdi, Peter Kirk et tant d’autres encore) qui ont réinventé Schwanengesang (Le Chant du cygne, recueil de lieder) de Schubert chacun à sa manière. Cet événement, produit par Pindrop Events et qui a eu lieu au théâtre Im Delphi à Berlin les 9, 10 et 11 octobre, sera diffusé ce 29 octobre par United We Stream. Tous les profits de l’événement en direct et du flux iront à Baytna baytak, ce collectif incroyable à Beyrouth qui aide à reconstruire les maisons endommagées suite à l’énorme double explosion du 4 août.

Une sculpture de Nayla Kai. Photo DR

Pop Up For Beirut/Live2Share

C’est une exposition qui se tient au cœur de la capitale britannique du 7 novembre jusqu’au 7 décembre à la Josephine Clavel Gallery. « Je ne pouvais pas rester sans rien faire pour mon pays », affirme son initiatrice, Marie-José Honein, ex-Miss Liban 2003 devenue consultante en art à Londres. « J’ai décidé de mettre à profit mon domaine de compétence pour organiser cette pop up exhibition, dont 10 % des recettes seront directement reversées à Live2Share, une ONG libanaise qui en train d’aider à la réhabilitation des maisons soufflées par l’explosion du port de Beyrouth », indique la jeune femme. Qui parle avec enthousiasme du bestiaire enchanté de Charles Khoury, des joyeuses sculptures en acier et résine de Nayla Kai, et de la thématique existentielle et révolutionnaire de Jean-Marc Nahas « dont le travail est entré dans la collection du British Museum ».

Une toile d’Ayman Baalbaki en vente chez Christie’s. Photos DR

Christie’s : nous sommes tous Beyrouth

Christie’s Dubai pose également sa pierre à l’édifice de reconstruction de Beyrouth suite à la double explosion du 4 août. Elle organise We Are All Beirut, une vente aux enchères caritative pour raviver le paysage artistique et culturel libanais. Les recettes de la vente seront versées au Fonds arabe pour l’art et la culture (AFAC). Une sélection des œuvres proposées à la vente a fait partie de l’exposition Beyrouth, année zéro, organisée par Zoé et Nabil Debs à Arthaus, Gemmayzé, et dont les bénéfices iront à la Croix-Rouge libanaise. Affaire à suivre...




Parmi les beaux gestes de solidarité qui se sont fédérés spontanément autour de la ville soufflée par la double explosion du port, ceux initiés par des artistes et/ou qui offrent des œuvres pour la bonne cause. En voici huit qui illustrent parfaitement la symbiose entre art et solidarité.

commentaires (0)

Commentaires (0)