Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

"Usines" de missiles du Hezbollah à Beyrouth : Israël défend sa version

Selon l'armée israélienne, des images montrent des équipements qui permettent selon elle de fabriquer des missiles de précision.

Des partisans du Hezbollah tiennent une bonbonne d'oxygène dans une usine qui, selon Israël, renfermerait des missiles appartenant au parti chiite, le 29 septembre 2020 à Jnah, en banlieue de Beyrouth. Photo AFP / ANWAR AMRO

L'armée israélienne a diffusé vendredi une série de vidéos pour tenter de prouver la présence dans la banlieue de Beyrouth d'usines de missiles appartenant selon elle au Hezbollah, malgré les démentis du parti chiite.

Mardi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait accusé le mouvement chiite d'avoir une usine d'armes à proximité de "dépôts" de carburant à Beyrouth, qui pourrait, d'après lui, causer une "nouvelle tragédie" en cas d'explosion.

Le 4 août, une explosion, causée par plusieurs centaines de tonnes de nitrate d'ammonium stockées depuis six ans dans un entrepôt du port de Beyrouth, avait fait plus de 190 morts et plus de 6.500 blessés.

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a accusé M. Netanyahu, en lutte ouverte contre l'Iran et son allié au Liban, de "chercher comme d'habitude à retourner le peuple libanais contre le Hezbollah". Le Hezbollah n'entrepose pas "de roquettes dans le port de Beyrouth ni à proximité de stations de carburant", avait-il dit. Des dizaines de journalistes, dont une équipe de l'AFP, s'étaient alors rendus sur le site situé dans un quartier de Jnah, dans la banlieue de Beyrouth près d'habitations et de commerces. "C'est un site industriel ordinaire", a déclaré le responsable des relations médias du Hezbollah, Mohamad Afif, qui les accompagnait.

Pour mémoire

Après les accusations de Netanyahu, le Hezbollah organise une tournée médiatique à Jnah

Dans cette guerre médiatique que se livrent Israël et le Hezbollah, l'armée israélienne a répliqué vendredi soir par une série de vidéos identifiant des machines présentes sur les lieux filmés par les journalistes. Selon l'armée, les images montrent une "machine à découper au laser" et une "découpeuse hydraulique", une "machine à enrouler" et une "machine pour plier le métal", des équipements qui permettent selon elle de fabriquer des missiles de précision. Les découpeuses permettent de créer des "ogives" et des "stabilisateurs", et les deux autres machines à former des cylindres de métal entrant dans la composition de missile de précision, capables de frapper des sites stratégiques en Israël, a indiqué l'armée.

Sur Twitter, le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, Avichay Adraee, affirme que le propriétaire de l'usine de Jnah, qui avait été interviewé par les journalistes sur place, est en fait un membre du Hezbollah et coopère avec l'Iran. "Le dénommé Mohammad Kamel Fouad Rammal, responsable du site (l'usine, NDLR), travaille au sein de l'unité de production de missiles de précision, en coopération étroite avec les forces iraniennes. Dans le cadre de ses missions, il s'est rendu en Iran à plusieurs reprises, accompagné d'autres militants", affirme Avichay Adraee.

Laylaki et Choueifate

Outre le site présumé de Jnah, l'armée israélienne avait affirmé mardi soir avoir localisé des sites de production de missiles de précision sous un immeuble dans le quartier de Laylaki et sous un complexe résidentiel de Choueifate, au sud de Beyrouth. "C'est comme si le parking de ces immeubles était une usine de fabrication de missiles de précision", a dit à l'AFP un responsable militaire israélien requérant l'anonymat. Dans des vidéos diffusées vendredi soir, l'armée a présenté des images aériennes de ces sites au lendemain de l'annonce de M. Netanyahu et évoqué des mouvements d'un camion entre l'immeuble de Choueifate et un autre "site du Hezbollah" dans le secteur de Bourj el-Barajneh, suggérant que du matériel avait été déplacé.

Malgré ces accusations et des incidents cet été le long de leur frontière terrestre, le Liban et Israël ont annoncé jeudi la tenue de pourparlers à venir, sous médiation de l'ONU, pour régler leur différend sur leur frontière maritime. Le litige entre les deux voisins théoriquement en guerre porte sur une zone de 860 km2, liée à des projets d'exploration d'hydrocarbures en Méditerranée orientale.

Le dernier grand affrontement entre le Hezbollah et Israël remonte à 2006 et avait fait en un mois plus de 1.200 morts côté libanais essentiellement des civils, et 160 côté israélien en majorité des militaires.


L'armée israélienne a diffusé vendredi une série de vidéos pour tenter de prouver la présence dans la banlieue de Beyrouth d'usines de missiles appartenant selon elle au Hezbollah, malgré les démentis du parti chiite.Mardi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait accusé le mouvement chiite d'avoir une usine d'armes à proximité de "dépôts" de carburant à Beyrouth,...

commentaires (12)

Ceux qui croient que l’arsenal de HN servira un jour à défendre les intérêts du Liban se mettent le doigt dans l’oeil Il servira encore et toujours à tuer ce pays et son peuple pour la seule gloire de leurs maîtres iraniens et empocheront les recettes de out gisement pour le transférer n’importe ou pourvu que le Liban et les libanais n’en bénéficient pas.

Sissi zayyat

12 h 52, le 08 octobre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • Ceux qui croient que l’arsenal de HN servira un jour à défendre les intérêts du Liban se mettent le doigt dans l’oeil Il servira encore et toujours à tuer ce pays et son peuple pour la seule gloire de leurs maîtres iraniens et empocheront les recettes de out gisement pour le transférer n’importe ou pourvu que le Liban et les libanais n’en bénéficient pas.

    Sissi zayyat

    12 h 52, le 08 octobre 2020

  • Le liban fabrique des armes.... Soit. Mais en quoi la fabrication des armes par le Liban gene Israël ? Fallait il lui demander l'autorisation peut etre..... Leur arsenal militaire, le plus puissant au proche orient, nous menace tous les jours..... Ce n'est pas pour cela qu'on va pleurnicher dans les jupons de l'onu....... Quelle mascarade.

    HIJAZI ABDULRAHIM

    18 h 23, le 03 octobre 2020

  • Mais ce genre de visite a déjà été faite non? Pq en faire encore ?!

    Bery tus

    06 h 50, le 03 octobre 2020

  • Nous gagnerions au cours de ces négociatiins qui s'annoncent assez ardues, beaucoup d'espace maritime d'exploitation contre les israéliens dans le cas où tout le Liban se mettrait à appuyer le Hezbollah , car les negiciateurs libanais se sentiraient eux aussi intransigeants de vant les appetits gloutons d'Israel : Il s'agit du partage d'une zone de gisements dont la production générale atteindrait plus de 600 milliards de dollars ! Mais dans le cas où le Liban continue à subir les divisions que l'on connait de ses composantes essentielles , nos negociateurs perdraient à la fois force et contenance et auraient tendance à céder le pas . Nous y perdrions beaucoup pour nos finances futures . Mais malheureusement le libanais moyen reste extrêmement entêté dans ses jugements politiques et ses prises de position tonitruantes, épidermiques et déraisonnables , et c'est bien dommage ! J'espère au moins que des troubles sécuritaires ne viennent pas troubler la force de nos vaillants negociateurs avant le 14 Octobre

    Chucri Abboud

    05 h 15, le 03 octobre 2020

  • J'AI PLUS TENDANCE A CROIRE LES SERVICES ISRAELIENS QUE NASRALLAH DANS CE DOMAINE. HANYE EST VENU AU LIBAN POUR APPRENDRE COMMENT FABRIQUER ET STOCKER LES MISSILES SOPHISTIQUEES LA VERITE CE SITE S'EST AVERE UN LIEU DE FABRICATION DE MISSILES DONC IL ETAIT COMPLETEMENT STUPIDE DE LE MONTRER EN LONG ET EN LARGE AUX JOURNALISTES L'AUTRE VERITE LA DERNIERE EXPLOSION D'UN SITE DE STOCKAGE TRES PRES D'UNE STATION D'ESSENCE MONTRE BIEN LES MENSONGES DE NASRALLAH QUAND IL S'ADRESSE A LA TV ET EMPECHE JOURNALISTE ET MEME L'ARMEE DE S'APPROCHER DU SITE ET EVIDEMENT D'EN PARLER UN MOT 24 HEURES APRES (vous avez remarque le silence ABSOLU de l'Etat apres cette defalgration?) LA VERITE NASRALLAH PRETEND AVOIR PLUS DE 100000 MISSILES QU'IL PEUT LANCER SUR ISRAEL. IL FAUT BIEN QU'ILS SOIENT STOCKER QUELQUE PART AU LIBAN ET SUREMENT PAS DANS DES ENDROITS DESERTS MEME EN PROFONDEURS LES ISRAELEINS ONT MONTRE QUE LEURS SATELLITTES AURAIENT PU VOIR TOUT TRAVAIL EFFECTUE POUR CELA DEDUCTION LOGIQUE ILS SONT SITUES AUPRES D'HOPITAUX ( ou sous car il a tenu a avoir la sante recement) OU DANS DES ZONES TRES PEUPLES CAR IL SAIT TRES BIEN QU'ISRAEL REFLECHIRA A DEUX FOIS AVANT DE LANCER UNE ATTAQUE QUI AURAIT POUR CONSEQUENCE DES CIVILS TUES EN GRAND NOMBRE

    LA VERITE

    01 h 59, le 03 octobre 2020

  • De toute façon HN à lui même affirmé par le passé détenir des missiles sol sol, et que les cibles en Israël sont déjà identifiées , à savoir une usine d'ammoniac et autres sites pétrochimiques. Incroyable pour un homme qui se dit être religieux

    CAMAYOU

    22 h 41, le 02 octobre 2020

  • Nous avons eu la meilleure preuve des mensonges de HN, Aoun et toute la clique le4 août. Ils n’ont aucun besoin d’organiser des visites guidées. Lorsqu’ils nient toute présence d’armes ou de produits dangereux dans les hangars du port alors qu’on continue tous les jours à en trouver ça s’appelle se cacher derrière son petit doigt. LIBANAIS OU ESTES-VOUS? POURQUOI VOUS LAISSEZ-VOUS HUMILIER PAR UNE BANDE DE VOYOUS ET DE RACAILLES QUI ONT CONFISQUÉ NOTRE BEAU PAYS POUR EN FAIRE UNE POUBELLE ET UN ATELIER DE LA MORT A CAUSE DE NOTRE LAXISME ET NOTRE INERTIE.

    Sissi zayyat

    20 h 57, le 02 octobre 2020

  • Au final que vont-ils faire de leurs explosifs et de leur ferraille lorsque la paix sera signée, il faudra bien qu'ils la mettent quelque part dans leurs champs et sous leurs immeubles....

    Je partage mon avis

    20 h 37, le 02 octobre 2020

  • Il y a des sujets autrement plus importants , par exemple le concert donné au profit des sinistrés... hier soir à l'Olympia.

    C…

    20 h 35, le 02 octobre 2020

  • Même si je ne suis pas du tout un fan de Hezbollah, les satellites et les photos aériennes des Américains en Irak ont mentis :)

    Mouallem Souheil

    20 h 16, le 02 octobre 2020

  • Selon l'expression consacrée, ""il n'y a pas de photo"", mais dans des circonstances pareilles, il y a photo, et elle est même irréfutable. On verra la suite.

    L'ARCHIPEL LIBANAIS

    20 h 08, le 02 octobre 2020

  • LES SATELLITES ET LES PHOTOS AERIENNES NE MENTENT PAS.

    SPECIALE RUBRIQUE+NO CENSURE=REABONNEMENT+SOUTIEN.

    19 h 50, le 02 octobre 2020

Retour en haut