Rechercher
Rechercher

Liban

Démission du député Marwan Hamadé

L'ancien ministre réclame une enquête internationale sur la double explosion au port de Beyrouth. 
Démission du député Marwan Hamadé

Le député libanais Marwan Hamadé

Le député Marwan Hamadé, membre du bloc joumblattiste de la Rencontre démocratique, a officiellement présenté mercredi sa démission, dans une lettre adressée au secrétariat général du Parlement, dans laquelle il a également demandé une enquête internationale sur les explosions qui ont dévasté Beyrouth mardi, faisant une centaine de morts et des milliers de blessés.

Dans sa lettre, M. Hamadé fait part au président de la Chambre, Nabih Berry, de sa démission, qu'il avait déjà annoncée la veille dans une émission de la chaîne de télévision locale MTV. Il avait alors affirmé "ne plus avoir aucune confiance dans les institutions libanaises, et notamment dans le Parlement".  L'ancien ministre appelle en outre, dans son texte, les députés libanais à réclamer une enquête internationale sur l'explosion de mardi après-midi ainsi que l'activation de la Haute Cour de justice pour juger les présidents et ministres. 

Peu avant, un des collègues de M. Hamadé au sein du bloc député joumblattiste, Hady Aboulhosn, avait déjà affirmé n'avoir "aucune confiance" dans les enquêtes qu'entendent mener les autorités locales sur la double explosion. Dans un tweet, le député a dénoncé "un régime politique corrompu, qui ne provoque que des désastres et des tragédies". Il a affirmé n'avoir "aucune confiance dans les commissions d'enquête interne et les autorités imbéciles et criminelles" qui ont cautionné le stockage de produits aussi dangereux que le nitrate d'ammonium, dont plus de 2.500 tonnes ont explosé mardi.

Selon le Premier ministre Hassane Diab, environ 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium étaient stockées dans l'entrepôt du port de Beyrouth qui a explosé, causant une centaine de morts et des dégâts sans précédent dans la capitale libanaise. Le Premier ministre a promis mardi soir, dans une intervention à la télévision, de sanctionner les responsables de cette catastrophe.


Le député Marwan Hamadé, membre du bloc joumblattiste de la Rencontre démocratique, a officiellement présenté mercredi sa démission, dans une lettre adressée au secrétariat général du Parlement, dans laquelle il a également demandé une enquête internationale sur les explosions qui ont dévasté Beyrouth mardi, faisant

commentaires (19)

Le gouvernement dans sa totalité doit démissionner

charles s gennaoui

22 h 50, le 05 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (19)

  • Le gouvernement dans sa totalité doit démissionner

    charles s gennaoui

    22 h 50, le 05 août 2020

  • Ce n’est pas au (p)résident du parlement qu’il fallait présenter ta démission, mais aux électeurs qui t’ont fait confiance. Tu n’es pas d’accord avec tes collègues? C’est exactement ce qu’on attend de toi, et surtout que tu portes nos voix dans le parlement, pas que tu nous trahisses et que taises nos voix !

    Gros Gnon

    20 h 32, le 05 août 2020

  • Le poisson pourrit par la tête, pas que Marwan Hamadé soit un poisson ! Mais pourquoi a-t-il rempilé après la tentative d’assassinat contre lui en 2004 après avoir coopéré avec l’occupant syrien ? Tous ces gens, riches et hommes de pouvoir, ne sont que des pourris qui ne méritent pas de diriger un pays comme le nôtre !

    TrucMuche

    14 h 41, le 05 août 2020

  • Voici les informations reçues sur l'incident: Un expert sécuritaire Chypriote a a déclaré, ce matin, que la zone du port ou a eu lieu l'explosion est une zone de non lieu sous gérance du Hezbollah. Cette information a été confirmé par un membre du parti Iranien arrêté, a Chypre, en flagrant délit de trafic du même matériel (8 tonnes de Nitrate d’ammonium) vers le Liban. De même, il a certifié que c’est le matériel utilisé pour la fabrication de bombes du style C4. Hier soir, une fois que l'explosion ait eu lieu, nous avons contacté un responsable sécuritaire du port qui nous a confirmé que la zone sinistrée est une zone qu'ils n'ont pas le droit d'approcher. L’état n'effectuera aucune enquête sérieuse, et a supposer quelle le fasse voici les possibles résultats: 1- C'est Israël 2- Ce sont les FL 3- Le responsable c'est un pauvre Tartempion du nom de X, Y ou Z 4- Avec un peu de chance ils laisseront tranquilles les Tartempions vivant et colleront l'histoire sur quelques uns qui ont péris dans l'explosion. 4- Ce sont les révolutionnaires 5- Ce sont les martiens 6- Autres Bien sur ni le Hezbollah, ni les membres de l’état actuel ne se sentiront responsables et continueront leur vie "business as usual".

    Pierre Hadjigeorgiou

    14 h 11, le 05 août 2020

  • Du respect pour votre personne mais rien d’autre. Fallait quitter depuis longtemps ces dirigeants mafieux. Mieux vaut tard que jamais.... en espérant que vous donnerez l’exemple à vos autres ex-acolytes en commençant par la tête. HONTE à vous tous qui avez détruit notre pays, tués nos enfants et enterrés nos rêves. HONTE à vous n’est pas suffisant ??

    Khoury-Haddad Viviane

    13 h 34, le 05 août 2020

  • Honorable, même si pas plus blanc que blanc. Le blanc-neige n’existe pas au Liban

    LeRougeEtLeNoir

    13 h 06, le 05 août 2020

  • Bof... y a pas de quoi en faire un fromage. Tempête dans un verre d'eau. Vous n'avez plus confiance en l'institution dont vous avez fait partie à maintes reprises... C'est un nom habituel au Parlement.

    Sybille S. Hneine

    12 h 55, le 05 août 2020

  • AUX SUIVANTS IL EN RESTE 127 plus 20 plus 1

    LA VERITE

    12 h 49, le 05 août 2020

  • Ouf, finalement , comme on dit ET DE UN. Il a bien choisi le moment de se laver les mains espérons qu'il lui sera interdit de quitter le territoire, il a beaucoup de réponses a nous donner ...

    aliosha

    12 h 49, le 05 août 2020

  • Les gens honnêtes quittent et les mafieus restent

    Eleni Caridopoulou

    12 h 41, le 05 août 2020

  • Si notre armée nationale ne peut ou ne sait pas prendre le pouvoir et dissoudre tous les services incompétents de cet État failli, alors il faut placer le Liban sous tutelle internationale avec la protection de l’ONU. Que ceux qui ne sont pas d’accord émigrent tout de suite en Afrique retrouver leurs proches qui ont fait fortune sur place

    Liberté de Penser

    12 h 35, le 05 août 2020

  • Marwan Hmadé lui même rescapé d'un attentat il y a des années doit bien savoir le sentiment de se sentir être la cible de la haine et de la bestialité! Le peuple libanais tout entier souffre aujourd'hui d'être la cible de tels fauves!

    Wlek Sanferlou

    12 h 35, le 05 août 2020

  • Un commentaire pris sur la page de Abdallah Naaman: « Les frères ennemis ! On ne sera jamais une nation ni un peuple . Chacun a analysé cette catastrophe selon le profit politique qu'il peut en tirer. » Le Liban est malade de ses gouvernants et de son «opposition » , tous anciens chefs et/ou profiteurs de guerre. Vivants ou morts, ils ont contribues à faire du Liban ce qu’il est aujourd’hui. Même une catastrophe de cette ampleur, ne sortira les libanais de leur aveuglements à suivre leur leaders respectifs... Triste.

    EL RIZ Mohamed

    12 h 32, le 05 août 2020

  • Le problème est que si tous ceux qui sont le moins à blâmer et qui ont un tant soi peu une conscience qui les poussent à démissionner partent, il ne restera que la lie.

    Bashir Karim

    11 h 59, le 05 août 2020

  • KELLON YE3NE KELLON OU MGHARET ALIBABA L,ETOILEE AWALON...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    11 h 59, le 05 août 2020

  • Honneur à vous, rares sont les personnalités politiques qui ont le culot de démissionner et de quitter ce parlement pourri. Honte à toute la clique politique qui est directement à l’origine de ce drame par son incompétence, son incurie et sa désinvolture. Reste à savoir qu’est-ce qui a été stocké à côté ? Quel produit inflammable était à l’origine de l’incendie et de la déflagration ? Le Liban est meurtri par sa classe politique incompétente et avide d’argent et de pouvoir sans aucun respect du citoyen

    mokpo

    11 h 57, le 05 août 2020

  • TROP TARD TROP PEU M. HAMADE.

    gaby sioufi

    11 h 46, le 05 août 2020

  • Il est grand temps que la communauté internationale (au nom du droit d'ingérence humanitaire, le Liban faisant partie de la communauté des nations)) s'empare du problème Libanais, cette communauté devrait nommer des experts à tous les étages afin de déterminer les responsabilités réelles . Des gouvernements successifs depuis 2014 qui permettent de stocker dans une zone de non droit, par définition inaccessible par l'armée... des produits aussi dangereux et qui à tour de rôle s'exonèrent de toutes responsabilités. Jamais cette formule n'a eu autant de sens " tous c'est à dire tous" bravo Mr Hamadé que votre initiative inspire les autres

    c...

    11 h 45, le 05 août 2020

  • très bien.J.P

    Petmezakis Jacqueline

    11 h 34, le 05 août 2020