Rechercher
Rechercher

Liban solidaire

Les dames de « Khebez wou meleh » à l’aide des familles les plus démunies


Khebez wou meleh a déjà distribué des caisses alimentaires dans 27 régions libanaises.

Dans un Liban en voie de précarisation aggravée, les citoyens s’organisent, parfois de manière spontanée, pour s’aider les uns les autres. Les dames derrière l’initiative baptisée « Khebez wou meleh » (Pain et sel), qui travaillaient à l’origine dans le développement durable et agricole, se sont ainsi lancées dans la distribution de caisses d’aides alimentaires en début d’année, au vu de la demande grandissante de la part des familles les plus démunies.

Grâce à une centaine de donateurs, sociétés et particuliers, Khebez wou meleh a réussi à distribuer depuis janvier 3 000 caisses de nourriture dans plus de 27 régions du pays, dont le Akkar, Tripoli, Baalbeck, Nabaa ou encore Bourj Hammoud.

Khebez wou meleh est une initiative du programme FARD (Food, Agriculture and Rural Development) relevant de la FAO (l’organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture), qui s’occupe des populations vulnérables dans le pays et soutient le secteur agricole. À cause de la pandémie de Covid-19 et de la crise économique, les activités du groupe se sont concentrées dernièrement sur la distribution de nourriture et, selon les cas, de médicaments.



Chaque volontaire de Khebez wou meleh s’occupe de distribuer les aides alimentaires dans une région particulière. Photos DR

« Nous nous répartissons les tâches et chacune d’entre nous s’occupe d’une région spécifique, explique à L’Orient-Le Jour Sana Chahine Labelle, volontaire. Quand nous avons commencé notre programme d’aide, je recevais à moi seule 500 appels par jour de personnes qui demandaient notre soutien. Nous nous sommes longuement entretenues avec chaque personne qui nous a contactées puis nous avons procédé à une sélection pour aider ceux qui en avaient le plus besoin », souligne-t-elle.

Lire aussi

Le groupe al-Achrafieh : le plaisir de faire plaisir à travers un plat chaud

Le groupe fonctionne grâce à la collecte de dons, souvent grâce au carnet d’adresses de chacune des volontaires, et collabore avec la Lebanese Food Bank. « J’ai appelé tous mes contacts pour solliciter leur aide et chacune a fait pareil. Il y a des sociétés qui nous ont gratuitement offert des denrées alimentaires ou encore des couches pour bébés par exemple », indique Mme Chahine Labelle.

Le groupe prépare en ce moment des caisses de nourriture à distribuer pendant le ramadan et insiste sur la nécessité d’assurer une continuité au niveau des aides. « Chaque caisse que nous livrons contient 5 kilos de riz, 1 kilo de lentilles, de bourghol, de pois chiches, du sucre, du sel, 4 paquets de spaghettis, du concentré de tomates, 1 litre d’huile, du fromage et des vermicelles. Pour ceux qui ont des enfants, les caisses contiennent du lait, des biscuits et des couches », souligne Sana Chahine Labelle.

*Si vous souhaitez faire un don à Khebez wou meleh, appelez Sana Chahine Labelle au 03-380700


Dans un Liban en voie de précarisation aggravée, les citoyens s’organisent, parfois de manière spontanée, pour s’aider les uns les autres. Les dames derrière l’initiative baptisée « Khebez wou meleh » (Pain et sel), qui travaillaient à l’origine dans le développement durable et agricole, se sont ainsi lancées dans la distribution de caisses d’aides alimentaires en...

commentaires (0)

Commentaires (0)