Gouvernement

Vers un nouveau prolongement de la mobilisation générale jusqu’à la fin du mois

Une réunion du gouvernement est prévue ce matin à l’issue d’une réunion du Conseil supérieur de défense.

Michel Aoun présidant la réunion sécuritaire hier à Baabda. Photo Dalati et Nohra

C’est vers un nouveau prolongement pour deux semaines de l’état de mobilisation générale, jusqu’au 26 avril ou jusqu’à la fin du mois, que se dirige le gouvernement de Hassane Diab pour continuer de contenir au maximum la propagation du coronavirus, à l’heure où le nombre déclaré de cas dans le pays a atteint jusqu’ici les 576.

Le Conseil des ministres devrait prendre cette décision à l’issue de sa séance prévue ce matin au palais de Baabda, sous la présidence du chef de l’État, Michel Aoun, juste après une réunion du Conseil supérieur de défense. L’occasion pour M. Aoun, mais aussi pour le chef du gouvernement et les ministres de l’Intérieur, Mohammad Fahmi, de la Défense, Zeina Acar, des Finances, Ghazi Wazni, de l’Économie, Raoul Nehmé, et des Affaires étrangères, Nassif Hitti, ainsi que pour le commandant en chef de l’armée, Joseph Aoun, et les chefs des services de sécurité d’évaluer les mesures prises dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, notamment depuis l’entrée en vigueur de la mobilisation générale, le 15 mars dernier.

« C’est à la lumière des débats et des décisions du Conseil supérieur de défense que le gouvernement prendra sa décision », confie à L’Orient-Le Jour un proche de la présidence de la République. Il estime toutefois qu’« il est fort probable que le gouvernement prolonge la mobilisation générale jusqu’à la fin du mois ». Selon ce proche de Baabda, la situation au Liban est, jusque-là, sous contrôle. Sauf que l’alarmante propagation de la maladie dans le caza de Bécharré dans la journée d’hier a changé la donne.

À quoi faut-il s’attendre en pratique ? Le nouveau prolongement supposerait le maintien des mesures préventives actuellement en vigueur, notamment la fermeture de l’Aéroport international de Beyrouth et la circulation alternée des voitures, décrétée dimanche dernier par le ministre de l’Intérieur.

Contacté par L’OLJ, Fadi Hassan, directeur de l’AIB, assure que tant que la mobilisation générale est en vigueur, l’aéroport restera fermé, exception faite des voyages diplomatiques et des avions-cargos. « Pour ce qui est des vols de rapatriement des expatriés, ils seront effectués conformément au planning établi en début de semaine. Ils se poursuivront donc jusqu’à lundi prochain », ajoute-t-il. M. Hassan réagissait ainsi à des informations circulant dans certains milieux politiques selon lesquelles le gouvernement Diab envisagerait d’arrêter les vols réservés aux expatriés venant d’Europe au vu du nombre élevé des cas (13) révélés hier en provenance d’Espagne et de France.

À Baabda, on préfère ne pas confirmer ces informations en attendant l’issue des débats attendus en Conseil des ministres. « Nous nous attendions à un nombre élevé de malades venant d’Europe, dans la mesure où l’épidémie s’y propage à une vitesse exponentielle », commente le proche de la présidence.


(Lire aussi : De masque en masque, l'impression de Fifi ABOU DIB)


Réunion sécuritaire

À la veille de la séance gouvernementale, Michel Aoun a présidé hier à Baabda une réunion à caractère sécuritaire. Étaient présents Hassane Diab, ainsi que les ministres de la Défense, de l’Intérieur et des Finances, aux côtés des chefs des services de sécurité.

Selon une source ministérielle citée par notre correspondante Hoda Chédid, la réunion n’était pas en rapport avec la lutte contre le coronavirus. Elle a représenté une occasion pour les participants d’examiner la situation sécuritaire et les mesures à prendre afin de faire barrage à toute détérioration de cette situation en raison de la mobilisation générale et du chômage forcé de certains travailleurs et employés. Cette source confie, en outre, que lors de la réunion, les chefs des services de sécurité ont présenté des rapports exposant les mesures prises par chaque appareil sur le terrain.

À en croire cette même source, les discussions ont principalement porté sur la coordination entre les divers appareils de sécurité pour maintenir la stabilité du pays. Les débats se sont également articulés autour de la mesure numéro trois relative à la mobilisation des forces de l’ordre sur l’ensemble du territoire. Il a été décidé de garder cette mesure en vigueur tant que les forces armées sont mobilisées pour maintenir la sécurité sur le sol national. Une décision qui intervient à l’heure où le cabinet Diab devrait examiner son plan financier, prévoyant l’annulation de la mesure numéro trois. Celle-ci prévoit des compensations financières pour les membres de tous les appareils sécuritaires.

Lors de la réunion, le chef de l’État a insisté sur l’importance de renforcer les mesures de sécurité et la coordination entre les services concernés. Hassane Diab a, quant à lui, mis l’accent sur l’importance des mesures préventives à même d’assurer la stabilité et la sécurité à tous les Libanais.



Lire aussi

Treize cas de Covid-19 parmi les Libanais rapatriés mardi

Entre acceptation, stress et interrogations : comment les Libanais installés aux États-Unis vivent la pandémie

Douze nouveaux cas de coronavirus à Bécharré en 24 heures : vers un isolement total de la ville ?




C’est vers un nouveau prolongement pour deux semaines de l’état de mobilisation générale, jusqu’au 26 avril ou jusqu’à la fin du mois, que se dirige le gouvernement de Hassane Diab pour continuer de contenir au maximum la propagation du coronavirus, à l’heure où le nombre déclaré de cas dans le pays a atteint jusqu’ici les 576.

Le Conseil des ministres devrait...

commentaires (3)

JUSQU,A LA FIN AVRIL POUR REDUIRE PAS POUR ENDIGUER OU ERADIQUER LE FLEAU.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

13 h 10, le 09 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • JUSQU,A LA FIN AVRIL POUR REDUIRE PAS POUR ENDIGUER OU ERADIQUER LE FLEAU.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    13 h 10, le 09 avril 2020

  • Du printemps à l'été. Et vivent les vacances.

    Ô Liban

    11 h 53, le 09 avril 2020

  • jusqu'à la fin du mois ,au moins! J.P

    Petmezakis Jacqueline

    10 h 31, le 09 avril 2020