pandémie

Coronavirus au Liban : nouvelle hausse des cas avec 28 contaminations en 24h

62 patients ont guéri du Covid-19 depuis la détection du premier cas au pays du Cèdre. 

Une infirmière s'occupant d'un patient contaminé par le coronavirus, aux soins intensifs de l'hôpital Rafic Hariri de Beyrouth, le 7 avril 2020. Photo AFP / JOSEPH EID

Le ministère libanais de la Santé a annoncé mercredi que 28 nouveaux cas de coronavirus avaient été détectés ces dernières 24 heures, faisant grimper le bilan à 576 cas enregistrés depuis la détection du premier cas dans le pays, le 21 février. Si 29 patients restent dans un état critique, aucun nouveau décès n'a été déploré depuis deux jours. 

Dans son bilan quotidien, le ministère précise que parmi les nouveaux cas relevés, seize sont des personnes vivant au Liban, tandis que douze autres ont été détectés parmi les Libanais expatriés évacués hier de Madrid, Paris et Istanbul. Un 13e cas a été détecté sur un avion privé en provenance de Londres, selon des sources du ministère de la Santé à L'Orient-Le Jour, mais il n'est pas mentionné dans les rapports officiels.
Plusieurs centaines de personnes sont arrivées, dimanche et lundi, de plusieurs pays d'Europe, d'Afrique et du Golfe, dans le cadre des rapatriements organisés par l'exécutif.

Parmi les nouveaux cas locaux, 12 ont été détectés à Bécharré, a annoncé l'hôpital gouvernemental de cette localité du Liban-Nord, confirmant des informations de presse diffusées la veille au soir. Dans l'après-midi, le ministre de la Santé, Hamad Hassan, a effectué une tournée à l'hôpital gouvernemental Mar-Méma de Bécharré. Il y a affirmé que la détection des cas est "un indicateur positif du bon suivi" effectué de la situation dans la région, soulignant que les chiffres enregistrés "ne sont pas effrayants". M. Hassan a encore indiqué que des échantillons avaient été collectés dans la localité, notamment au sein de la police municipale, afin d'étudier la propagation du virus. Le ministre de la Santé s'est également rendu à l'hôpital gouvernemental de Batroun. "Tous les responsables politiques et de la société civile ont démontré qu'ils sont responsables et gèrent bien toutes les recommandations émises par le gouvernement", a déclaré M. Hamad. Il a aussi indiqué que "la semaine prochaine, nous commencerons à faire des tests de manière aléatoire dans différentes régions du Liban, et les données seront analysées". Depuis l'hôpital islamique à Tripoli, M. Hamad a dit que "le faible nombre de contamination dans la ville est une bonne chose et devra être maintenu et vérifié".

Sur les 576 cas totaux, 19 personnes sont décédées au cours des dernières semaines et 62 sont guéries et rétablies. 495 personnes souffrent donc, aujourd'hui, du Covid-19. Le nombre de nouvelles contaminations enregistrées ces dernières 24h représente un bond dans les cas détectés, alors que ces derniers jours moins d'une dizaine de cas quotidiens étaient rapportés.

Dans ce contexte, la direction de l'hôtel Lancaster à Beyrouth, où logent les Libanais rentrés de l'étranger dans l'attente de leurs résultats, a affirmé qu'aucun membre de son personnel n'a été contaminé jusque-là, après avoir obtenu des résultats négatifs aux tests de dépistage.

Dans l'après-midi, le ministère de la Santé a par ailleurs publié la liste de tous les hôpitaux et établissements médicaux habilités à faire passer des tests RT-PCR, pour le dépistage du nouveau coronavirus, dans toutes les régions du pays. 

Pour lutter contre le virus, le gouvernement de Hassane Diab a proclamé la mobilisation générale sur l'ensemble du territoire jusqu'au 12 avril, assortie d'un couvre-feu de 19h à 5h du matin. Jusqu'au 12 avril, tous les commerces non-essentiels, écoles, universités, de même que l'Aéroport international de Beyrouth doivent fermer leurs portes. Ces derniers jours, des informations font état d'une probable nouvelle prolongation de cette mobilisation. Après qu'un relâchement dans le respect des mesures de confinement ait été constaté dans plusieurs régions, le ministère de l'Intérieur a par ailleurs mis en place depuis lundi, et jusqu'à nouvel ordre, un régime de circulation alternée pour tous les véhicules. Pour assurer le respect de ces mesures, les Forces de sécurité intérieure (FSI) et l'armée sont déployées dans les rues et verbalisent tous les contrevenants.


Lire aussi
« Les mesures, au Liban, sont dignes d’un pays occidental »

« Le Covid-19 est effrayant parce que imprévisible » : Intissar Sleiman, médecin libanaise au cœur de l’enfer lombard

Pourquoi le Moyen-Orient est-il moins touché par le coronavirus ?


Le ministère libanais de la Santé a annoncé mercredi que 28 nouveaux cas de coronavirus avaient été détectés ces dernières 24 heures, faisant grimper le bilan à 576 cas enregistrés depuis la détection du premier cas dans le pays, le 21 février. Si 29 patients restent dans un état critique, aucun nouveau décès n'a été déploré depuis deux jours. 

Dans son bilan...

commentaires (6)

L'OLJ 18h46 : Nouveaux virus, une nouvelle étude pointe la responsabilité humaine. Sur l'ancienne route Beyrouth-Tripoli, entre Maameltein et Tabarja, au-dessous du Casino du Liban, existe une grotte d'où sortent tous les soirs des milliers de chauve-souris pour revenir tôt le matin. J'attire l'attention des milieux compétents pour les exterminer tout de suite.

Honneur et Patrie

19 h 18, le 08 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • L'OLJ 18h46 : Nouveaux virus, une nouvelle étude pointe la responsabilité humaine. Sur l'ancienne route Beyrouth-Tripoli, entre Maameltein et Tabarja, au-dessous du Casino du Liban, existe une grotte d'où sortent tous les soirs des milliers de chauve-souris pour revenir tôt le matin. J'attire l'attention des milieux compétents pour les exterminer tout de suite.

    Honneur et Patrie

    19 h 18, le 08 avril 2020

  • Bilan plus lourd que prévu dans un pays à hauts risques et le confinement devra rester sans rien modifier.

    Antoine Sabbagha

    18 h 02, le 08 avril 2020

  • Les responsables regretteront bientôt leur négligence et leur abus du pouvoir. Vous ne pourrez pas confiner les gens à votre guise madame la marquise.

    Ô Liban

    14 h 33, le 08 avril 2020

  • Les stupides non confinés nous diront que recevoir des infectés de l'Europe c'est plus sympa que d'ailleurs , que DIEU aide les infectés et les stupidites non confinés.

    FRIK-A-FRAK

    13 h 59, le 08 avril 2020

  • Il est inconcevable qu'en face du progrès noté récemment avec diminution des contaminations, on inflige à la population une nouvelle vague de contaminations à travers la reprise du trafic aérien pour des raisons incohérentes ayant trait à la corruption même de cette autorité sourde et aveugle.

    Ô Liban

    13 h 47, le 08 avril 2020

  • Ce qui devait arriver arriva... Un avion avec 1 seul malade devient un foyer de contamination... Ne faut-il pas mettre en confinement toutes les personnes qui étaient à bord des vols en question ??? La MEA va t elle transformer son personnel navigant en chère à canon pour combien de temps ??? Rapatrier les malades, OUI, mais dans des avions sanitaires avec les mesures adéquates. Est-ce que le liban a les moyens pour une logistique aussi lourde ? Je doute fort... Alors continuons a faire plaisir aux politicards qui ouvrent leur gueule mal à propos. LE GOUVERNEMENT JOUE SA CRÉDIBILITÉ, ALORS ALLEZ Y MESSIEURS ET MESDAMES LES MINISTRES...

    Fifi Brindassier

    13 h 46, le 08 avril 2020