Liban

Le Hezbollah lance son plan de lutte contre le coronavirus

Le parti chiite "a dépensé 3,5 milliards de livres libanaises pour faire face à cette crise", affirme Hachem Safieddine, président du conseil exécutif de la formation, dans un entretien à al-Manar.

Une femme portant un masque de protection contre le coronavirus passe devant un portrait de l'imam Khomeini, le 14 mars 2020 dans le quartier de Chiyah, dans la banlieue sud de Beyrouth, fief du Hezbollah. Photo AFP / ANWAR AMRO

Le Hezbollah a annoncé son plan pour la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus qui a déjà contaminé plus de 360 personnes au Liban depuis février, alors que la formation chiite a fait l'objet de critiques sur une éventuelle dissimulation de cas.

Dans un entretien accordé mercredi à la chaîne d'information du parti chiite al-Manar, Hachem Safieddine, président du conseil exécutif du Hezbollah, explique que ce plan "s'articule autour des mesures prises par le gouvernement et le ministère de la Santé, et complète (le travail) accompli par les organismes gouvernementaux, sans les contredire". "Le but est de limiter la propagation du coronavirus", indique le dignitaire chiite, qui appelle également à "faire face aux conséquences de ce virus, une fois éliminé".

"Les secouristes de la résistance islamique (le Hezbollah, ndlr) participent à notre plan", a détaillé M. Safieddine. "Il y a un effort commun entre le Hezbollah et le mouvement Amal", ajoute-t-il, en référence à la formation alliée dirigée par le président du Parlement, Nabih Berry. 

Selon Hachem Safieddine, "24.500 cadres du Hezbollah, notamment des médecins, des secouristes et des fournisseurs de services sanitaires et médicaux, s'activent dans le cadre de ce plan, en profitant des moyens médicaux qui étaient initialement mis au service de la lutte contre l'ennemi", en allusion à Israël.


(Lire aussi : Jusqu’à présent épargnés par le coronavirus, des villages de la Békaa se barricadent)



"3,5 milliards de LL"

"Le nombre du personnel médical mobilisé dans le cadre de ce plan s'élève à 4.500 personnes", a précisé sayyed Safieddine. "Nous avons loué des hôpitaux privés et les avons équipés pour pouvoir les utiliser en cas de besoin. Nous avons équipé 32 centres médicaux de manière préventive, sur tout le territoire libanais et avons entraîné 15 000 personnes pour lutter contre le coronavirus ", a-t-il également fait savoir. 

Sur le pan financier, Hachem Safieddine précise que le Hezbollah "a dépensé 3,5 milliards de livres libanaises pour faire face à cette crise". Et de conclure : "Personne ne peut vaincre le coronavirus sans solidarité sociale". 

Le Liban, où la période de mobilisation générale a été prolongée jusqu'au 12 avril, a enregistré jusqu'à ce jour 368 contaminations, dont six décès et vingt guérisons, selon le dernier rapport officiel.

Le 13 mars, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, s'était défendu contre les soupçons qui pesaient sur son parti, affirmant que la formation n'a pas dissimulé des cas de coronavirus. Le 20 mars, le leader chiite a appelé à un renforcement des mesures pour limiter la propagation du coronavirus au Liban, affirmant que tous ses partisans faisant des aller-retours en Syrie sont testés. 

Par ailleurs, le Premier ministre Hassane Diab a reçu jeudi les députés du groupe parlementaire du Hezbollah, Amine Cherri et Ibrahim Moussaoui. La question des Libanais se trouvant à l'étranger et souhaitant rentrer au pays a été abordée. "M.Diab a souligné qu’un comité interministériel a été formé pour cette raison et que le ministère des Affaires étrangères suit de près la situation des expatriés à travers les missions diplomatiques", rapporte un communiqué de la présidence du Conseil. Le dossier de la surpopulation carcérale a également été abordé et M. Diab a assuré qu’il suivra l’affaire avec la ministre de la Justice, Marie-Claude Najm. 


Lire aussi

Coronavirus : dans le camp de Chatila, on prend peu à peu conscience de la menace

Un plan d’aide sociale d’urgence de 12 milliards de livres a été décidé

Coronavirus au Liban : vers une prolongation de deux semaines de la mobilisation générale

Libanais bloqués à l'étranger : Hitti se veut rassurant


Le Hezbollah a annoncé son plan pour la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus qui a déjà contaminé plus de 360 personnes au Liban depuis février, alors que la formation chiite a fait l'objet de critiques sur une éventuelle dissimulation de cas.

Dans un entretien accordé mercredi à la chaîne d'information...

commentaires (18)

Le ministre des affaires étrangères n'a pas joint la réunion entre le premier ministre et la délégation du hezb!? Étrange je dirais!

Wlek Sanferlou

23 h 46, le 26 mars 2020

Tous les commentaires

Commentaires (18)

  • Le ministre des affaires étrangères n'a pas joint la réunion entre le premier ministre et la délégation du hezb!? Étrange je dirais!

    Wlek Sanferlou

    23 h 46, le 26 mars 2020

  • Le niveau intellectuel du pays est en chute libre c’est incroyable. Les gens ne font que de se plaindre et cherchent toujours la petite bête. En attendant se sont les mêmes qui ont donné à la mtv qui vont donner au Hezbollah aussi. Donc svp pas de leçon de libanité ici. 3ala albkon 2e3din, Lebnen baladna, w Beirut 3asmetna, wel 2arzé be damna!! “Le Liban a suffisamment d’amis...” c’est nous le Liban, et oui on a des amis

    Chady

    22 h 45, le 26 mars 2020

  • Au point où on en est, que HB si bon lui semble mette le grappin final sur toute la banlieue sud ainsi que le sud Liban, qu'il en fasse un nouveau pays extension de ses commanditaires, qu'ils le gèrent et se démerdent comme ils l'entendent, qu'ils en assument toutes les consequences, puis surtout qu'il nous lâchent la grappe une fois pour toutes. Le Liban qui a suffisamment d'amis dans le monde ne s'en portera que mieux.

    Remy Martin

    15 h 23, le 26 mars 2020

  • C'est très bien, Hezbollah, continuez sur cette voie: occupez-vous des habitants des quartiers sous votre contrôle, pourvoyez à leurs besoins quotidiens urgents en ces temps difficiles, il n'est jamais trop tard pour bien faire ! Et surtout, oubliez les autres pays où vous avez envoyé tant de vos partisans se faire tuer depuis des années. Gardez-les précieusement pour ne servir qu'un seul pays, le leur, le L I B A N et on pourra enfin vous respecter !!! Irène Saïd

    Irene Said

    15 h 13, le 26 mars 2020

  • VIRUS PERS05 CONTRE VIRUS COVID19.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 37, le 26 mars 2020

  • ARRETEZ DE NOUS LE CONVOYER DE SYRIE ET D,IRAN EN SUSPENDANT VOS ALLEES ET VENUES DE CES DEUX PLACES. QUAND A LA LUTTE CONTRE LE VIRUS VOS ARMES NE SERVENT A RIEN ET NE VENEZ PAS NOUS CHANTER QUELQUE IDIOTE VICTOIRE DIVINE...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 29, le 26 mars 2020

  • Quelle mascarade... Quelle appropriation, spoliation du rôle de l'état... Le jour où la Covid-19 frappera les régions «autonomes chiites», ne se soulèveront-ils pas contre l'état libanais pour ne pas avoir procuré l'aide et assuré la prévention nécessaires??? Triste constat, indécent, déplorable, révoltant! J'espère que l'état, le vrai, n'applaudira pas ces mesures.

    Christian Samman

    13 h 52, le 26 mars 2020

  • UN ÉTAT DANS L'ÉTAT. UN ÉTAT DIABOLIQUE QUI A ÉTOUFFÉ NOTRE PAYS.

    Gebran Eid

    13 h 38, le 26 mars 2020

  • Si tous les partis au Liban en faisaient de même , ce serait optimum

    Chucri Abboud

    13 h 36, le 26 mars 2020

  • Puisque le Hezb a sa propre milice, son propre corps médical et sanitaire,sa propre politique, pourquoi ne déclare t il pas sa région comme un département autonome régi par l'Iran et obéissant à ses ordres ? Ainsi tous ceux qui sont d'accord avec sa politique les rejoint. Çà paraît de la science fiction mais pas tant que çà. En y réfléchissant bien çà serait peut être une solution pour isoler l'hégémonie de ce parti persistant à faire cavalier seul.

    Citoyen

    13 h 20, le 26 mars 2020

  • Quand je lis votre article je reste avec la bouche ouverte on voit que le Hezbollah fait parti des Ayattollah , quelle tristesse . On voit que les iraniens et syriens entrent au Liban pour se faire soigner , mon Dieu aie pitié du Liban .

    Eleni Caridopoulou

    13 h 09, le 26 mars 2020

  • Un conseil au HB. Qu’il achemine toutes ses aide et ses cadres médicaux au peuple malade en Iran qui en a grand besoin et qui leur revient de droit (en partie) puisqu’il a beau fanfaronné, une grande partie de son arsenal militaire comme médical a été siphonnée dans les caisses de l’état. Les libanais sont prêts à faire offrande de ces aides à condition que tous ceux qui partent en Iran y restent et qu’on laisse notre pays s’en sortir comme il l’a toujours fait avant eux de cette catastrophe avec ses moyens du bord. HN VEUT nous faire croire que ses milliards et ses infrastructures frauduleuses qui sont de la poudre aux yeux sauveront le Liban pour nous le faire payer cher comme sa prétendue résistance après la crise. NOUS N’EN VOULONS PAS.

    Sissi zayyat

    12 h 55, le 26 mars 2020

  • Encore la preuve que ce parti veut faire cavalier seul, à notre nez et barbe.....

    Tabet Karim

    12 h 54, le 26 mars 2020

  • Triste pays certes Mais dans les circonstances actuelles la mobilisation de tous est la bienvenue . On voit comment l'Etat de New York implore le Gouvernement federal et la situation dans les pays européens Ou l'Etat a montré son incapacité à gérer telle crise . Le parti tel qu 'Il le déclare est en mobilisation continue . De la a Douter des chiffres du ministère de la Santé , pourquoi donc ?.

    Lecteurs OLJ

    12 h 51, le 26 mars 2020

  • L'OLJ 11h54 : "Cinq détenus s'évadent de la prison de Rachaya." Ils sont déjà à Chypre, peut-être !

    Honneur et Patrie

    12 h 39, le 26 mars 2020

  • Suis-je le seul à trouver ça indécent? Tous ces moyens devraient être centralisés par l’état. Ce ne sont pas des partis qui ont en charge la protection de la population mais le pouvoir régalien. De plus, si nous observons l’évolution des chiffres en Iran, je ne pense pas que le Hezbollah a quoi que ce soit à nous offrir. Chacun son rôle.

    Bashir Karim

    12 h 29, le 26 mars 2020

  • TOUTE ACTION POUR LUTTER CONTRE CE FLEAU EST LA BIENVENUE MAIS POURQUOI A LA LECTUEW DE CET ARTICLE J'AI L'IMPRESSION DE HEZVALLAH AGIT EN COOPERATION AVEC AMAL MAIS HORS DE L'ETAT LIBANAIS . C'EST COMME SI SA REGION LUI APPARTIENT A LUI ET PAS A L'ETAT ET QUE VEUT DIRE affirmant que tous ses partisans faisant des aller-retours en Syrie sont testés. JE PENSAIS QUE LES FRONTIERES APAPRTENAIENT A L'ETAT ET QUE C'EST LA RESPONSABILITE D EL'ETAT DE TESTER ET PAS D'UN PARTI LA VERITE. NOUS SOMMES EN FACE D'UNE REGION QUI ECHAPPE TOTALEMENT AU GOUVERNEMENT LIBANAIS ET QUI OBEIT A D'AUTRES LEADERS MEME DANS LE CAS SI GRAVE DU VIRUS CORONA PROBABLEMENT MEME LES CAS NE SONT PAS COMMUNIQUES AU GOUVERNEMENT ET LES CHIFFRES QUE NOUS RECEVONS QUOTIDIENNEMENT DU MINISTERE DE LA SANTE SONT DONC FICTIFS TRISTE PAYS

    LA VERITE

    12 h 06, le 26 mars 2020

  • Les contributions financières ,technologiques et humaines pour gérer le fléau du corona et le contenir sont toujours les bienvenues d'où qu'elles proviennent . La solidarité est le seul moyen pour sortir le pays des désastres aux multiples facettes .

    Hitti arlette

    11 h 50, le 26 mars 2020